Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Les conférences de Festiventu séduisent

A la veille de la clôture de ce festival du vent 2012  de Calvi qui fête son 20e anniversaire, il y avait foule sur tous les lieux où se déroule la manifestation.  L’espace « Fête en l’air » avec ses nombreux ateliers et animations a connu un pic de fréquentation digne de ce Festiventu.

Les Tchatche au café des fleurs avec  pour thème «  Oui au bio dans ma cantine » avec l’exemple de la municipalité d’Aleria qui s’est engagée durablement ou encore celui  sur le terrasses du VV La Balagne bondées pour l'occasion , sur le thème de  « croissance ou décroissance » avec pour animateur Jean-Louis Caffier ont connu un énorme succès.

Pierre Rabhi, agro-écologiste, Gilles Luneau, écrivain journaliste, Daniel Genest, membre du collectif humainement durable de la CGT ont longuement débattu du sujet de « Croissance ou décroissance ».

L’actualité était aussi sur la plage où les années du festival flottaient au vent, de 1992 à 2012. Et puis, il y avait ces mordus de structures bercées par le vent. Leur persévérance a fait que comme par magie, c’est une immense pieuvre qui a pris son envol sur fond de citadelle et qui a fait le bonheur de tous.

A l’espace Fête en l’air, le concert de  Geda attirait la foule, autant que celui de ces deux drôles de dames « Les Kag » à l’amphithéâtre comble. « Téléchargez nous  gratuitement » est le titre de leur spectacle à mi-chemin entre théâtre et musique. Avec beaucoup d’humour, de drôlerie et de talent Agnès et Karine ont mis le feu au cours de cette parodie et d’un pot-pourri de toutes les chansons qui pourraient être un  tube.

Cette deuxième représentation des « Kag » a remporté le succès que ces deux superbes artistes méritent amplement.

Au cœur de la citadelle, c’est Hélène Constanty, originaire de Calvi qui présentait son livre « Razzia sur la Corse, Des plasticages à la folie spéculative ». Un livre qui malheureusement prend toutes sa signification et qui est d’actualité avec les événement s tragiques que la Corse a connu ces dernières semaines.

Et pour donner le ton de ce qu’allait être la soirée, c’est la troupe de la Fracada qui en donnait le rythme.

                                                                                                                                         J.-P. L.

Écrire commentaire

Commentaires : 0