Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Tour de France 2013 : Tocca a noi !

La Collectivité Territoriale de Corse donne le coup d’envoi de la mobilisation de la région et de sa population pour l’accueil du grand départ du Tour de France 2013 présenté mercredi à Paris. « Cette 100ème édition du Tour est pour nous une occasion unique ! Pour la 1ère fois, l’Île de Beauté et ses deux départements accueilleront le peloton de la plus grande course cycliste du monde. Bien que de nombreuses épreuves cyclistes se soient déroulées sur notre territoire, la Corse demeure la seule région de France métropolitaine à n’avoir jamais reçu la visite du Tour de France. La Corse, terre d’excellence, et les Corses, sont prêts à accueillir coureurs et amateurs de cyclisme" souligne Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de Corse.

" 190 pays auront les yeux rivés sur notre région. Le monde va être émerveillés par nos paysages majestueux façonnés pour l’offensive et par l’amour que nous portons à notre île. Je sais les Corses déterminés et fiers, je les sais aussi impatients d’accueillir le Tour de France. La Corse doit être prête à être le centre du monde sportif. Et la Corse sera prête. Le 29 juin prochain, nous avons rendez‐vous avec l’Histoire. Tocca a noi ! »ajoute le député de la Haute-Corse.

 

Trois étapes spectaculaires

 Le départ du Tour de France, plus personne ne l'gnore, sera donné le samedi 29 juin 2013, à Porto Vecchio, direction Bastia. Depuis le port de Porto‐Vecchio jusqu'à Bonifacio puis enfin Bastia, les coureurs parcourront 212km. Porto‐Vecchio se parera de ses plus belles couleurs pour ravir le public et acclamer ce premier départ

de Corse inoubliable. Puis ce sera au tour de Bonifacio de choyer coureurs et suiveurs autour de ses majestueuses falaises de calcaire. Enfin, il faudra affronter la plaineorientale pour enfin s'arrêter à l'étang de Biguglia, au Sud de Bastia.

Le Dimanche 30 juin, les coureurs relieront Bastia à Ajaccio. Ce sera cette fois 154 kilomètres que parcourront les coureurs de la Place Saint Nicolas à Bastia, à la pointe

de la Parata à Ajaccio. La route sera plus difficile, notamment au passage du col de

Vizzavona. 

Le Lundi 1er juillet, d’Ajaccio, les coureurs s’élanceront vers Calvi, la grande arrivée. La dernière étape (sur 145 kilomètres) sera peut être la plus difficile pour les coureurs, tout comme elle sera certainement la plus belle pour les yeux. En effet, comme un feu d'artifice qui clôturerait le passage du Tour de France en Corse, l'étape Ajaccio‐Calvi promet d'être émouvante.

 

Le Car du Tour

Le 5 janvier prochain, un bus d’information aux couleurs de l’événement partira de Porto Vecchio pour parcourir l’île afin de présenter le Tour aux habitants et partager la fièvre cycliste.

Durant les 6 mois qui précèdent le Tour, 40 villes et villages sur et hors parcours accueilleront le Car.

Au programme : information, animations et jeux pour petits et grands.

Dates et villes sur le site Internet www.depart‐tdf‐corse2013.com

Pour célébrer l’événement comme il se doit, dès décembre de nombreuses festivités et rendez‐vous culturels et sportifs ponctueront le calendrier jusqu’au jour J.

L'allocution de Paul Giacobbi au palais des congrès de Paris

" Centième édition, centième jour de fête que ce grand départ pour vous tous et pour nous en Corse le bonheur et la fierté de vous accueillir comme si le Tour de France qui n’est jamais venu dans notre île s’était réservé pendant plus d’un siècle pour donner plus d’éclat encore à cette rencontre tant attendue.

Comme dans toutes les fêtes, il peut y avoir l’ombre de ceux qui voudraient gâcher notre bonheur. Le cyclisme n’est pas compromis par les évènements de ces jours-ci qui montrent au contraire à quel point il est capable de sanctionner lorsqu’il le faut et de rétablir, même après coup, la vérité.

La Corse n’est pas ce que quelques bandes criminelles voudraient qu’elle soit et nous espérons là aussi qu’un jour viendra, peut-être proche, où la République voudra enfin sanctionner et assurer la protection de ses lois aux citoyens de notre île.

Rien, en tout cas, ne viendra troubler cette fête du Tour de France 2013 en Corse.

Nous travaillons depuis deux ans avec ASO pour que ce grand départ marque l’histoire et la légende du Tour de France.

Nous vous offrons d’abord notre mer, nos montagnes, nos villages et nos villes.

Ne croyez pas que nous n’y sommes pour rien. Ce n’est pas nous bien sûr qui avons créé tout cela, qui avons mis cette montagne dans la mer et qui avons fait pousser nos forêts mais ce sont les corses qui, au cours des millénaires, ont façonné ces paysages par leur travail, ont bâti ces villages escarpés et ces perspectives urbaines que vous admirerez tout le long du parcours.

Et c’est nous qui, plus récemment, avons décidé de mettre en œuvre des politiques de protection de cet environnement exceptionnel qui fait aujourd’hui que la mer, la montagne, les paysages et les milieux naturels de Corse sont parmi les mieux protégés au monde.

 

Toutes les collectivités locales de Corse se sont mobilisées pour vous accueillir : la Collectivité Territoriale de Corse, c’est-à-dire la Région dont l’Assemblée de Corse a délibéré à l’unanimité et dans l’enthousiasme pour lancer notre candidature.

Les villes-étapes de Porto-Vecchio, Bastia, Ajaccio et Calvi, les deux départements de Haute-Corse et de Corse-du-Sud se sont attachés avec la Collectivité Territoriale non seulement à organiser mais encore à promouvoir l’évènement, à préparer la population à cette fête. Il a fallu innover, parce que la Corse est une île, réserver deux ans à l’avance les hébergements, louer un bateau pour la salle de presse, régler les problèmes d’infrastructures et de télécommunication.

Tous ceux qui en Corse sont passionnés par le cyclisme, et ils sont nombreux, ont aussi voulu faire de ces trois journées magiques un moment fort pour le développement du sport cycliste dans notre île.

Aujourd’hui, nous assistons à la première étape de cette montée médiatique et festive qui nous conduira à ce fameux grand départ et à ces étapes entre mer et montagnes, presqu’entre ciel et terre !

Mes chers amis, la Corse, le Tour de France, il faut certes en parler mais il faut surtout les regarder, les entendre, percevoir sur les visages les sourires de bonheur, les souffrances de l’épreuve, les joies des victoires, les peines des échecs, quant à la beauté de la Corse, elle ne se raconte pas, elle ne s’explique pas.

C’est la raison pour laquelle je vous invite en avant-goût de ces trois journées si longtemps attendues et tant de fois rêvées, à la regarder maintenant droit dans les yeux ! "

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Roger GIORDANO ( Corti) (mercredi, 24 octobre 2012 19:41)

    Qu'un mot ! BRAVO !!!!!

  • #2

    U sumerone (jeudi, 25 octobre 2012 05:53)

    On commence très mal :paysages majestueux façonnés pour l’offensive et par l’amour que nous portons à notre île. Du béton banché...

    Quand au tour , soyons magnanimes au prix du départ et de l'arrivée d'étape ( 600 000 et 400 000 € ) il y a une belle augmentation des impôts en perspective...
    Les dates hmmm feghjaremu i pinzutti chi divetinu scemi incu à strada chjiusa...

  • #3

    San ornello (jeudi, 25 octobre 2012 07:47)

    Sumerone porte bien son nom...LE TOUR EN CORSE C'EST F O R M I D' A B L E ! ! ! ! ! ! !

  • #4

    U Sumerone (jeudi, 25 octobre 2012 09:40)

    ...

  • #5

    Prufessore (jeudi, 25 octobre 2012 15:03)

    Tocca à noi À essendu quì una prepusizione è micca l.articulu o u prunome ( chì ellu si scrive a)