Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Les américains à la recherche des disparus du B-17 abattu à Calvi, reçus à l’hôtel de ville

Ainsi que nous l’avons relaté, la marine américaine effectue depuis plusieurs semaines maintenant des  recherches pour retrouver les restes des victimes du B-17 flying fortress abattu  au large de Calvi le 14 février 1944. Cette opération s’inscrit dans un vaste programme de recherche de disparus  américains sur différents site de conflits du passé. LA mission de récupération et d’identification  sous-marine est orchestrée par  le Joint POW/MIA, Accounting Command du Département de la Défense.

La mission à Calvi, consiste à effectuer des fouilles pour récupérer les restes d’une victime militaire américaine de la seconde guerre mondiale.

Rappelons les faits tels qu’ils avaient été racontés par le pilote , le sous-lieutenant Franck G. Chaplick, rescapé du B-17 Serial 42-31044 échoué par 27 mètres de fond, au pied de la citadelle de Calvi

Alors qu’elle arrivait sur son objectif, la forteresse volante avait été prise pour cible par la chasse allemande,  avant d’être sévèrement touchée. Avec deux moteurs en feu et un troisième fortement endommagé, il n’y avait plus grand-chose à faire. L’opérateur radio et le mitrailleur de sabord ont été tués durant l’attaque.  Sérieusement touché, le mitrailleur arrière devait lui aussi décéder.

Malgré cette situation dramatique, le navigateur a réussi à abattre un  avion de chasse allemand.  Dans le même temps des avions américains arrivaient à la rescousse. L’un d’eux escortait le B-17 jusqu’à Calvi pour tenter de se poser sur la piste de l’aéroport militaire. Mais, elle n’était pas faite pour recevoir un appareil tel que le B-17 et qui plus est, en mauvais état.

Il ne restait plus qu’à tenter l’amerrissage.

A l’exception des trois tués qui coulèrent avec l’appareil, le reste de l’équipage réussissait à s’extraire de l’épave et regagner la terre ferme toute proche.

Un bateau de la marine américaine, le USNS Grapple avec à sa tête le Capitaine Curt Smith, est depuis le début de l’opération ancré à proximité du site. A son bord 7 membres d’équipage, une équipe de plongée avec John Sullivan comme officier de plongée et 4 plongeurs, une équipe de personnel de sécurité, une équipe du Joint Pow/Mia Accounting command avec le Dr Andrew Pietruszka, docteur en archéologie et chef de travail accompagné de 5 techniciens dont un photographe sous-marin.

 

« C’est pour nous un exemple »

«  Les Etats-Unis ont fait une promesse solennelle à chaque membre des forces armées américaines qu’ils ne seront jamais oubliés. Le JPAC s’est engagé à tenir cette promesse et c’est la raison pour laquelle nous nous déployons partout dans le monde, dans les conditions les plus effroyables afin de ramener à la maison nos héros disparus. En autorisant le JPAC a accéder à ce site, le gouvernement français et la population de Corse et plus particulièrement de Calvi, nous aident à tenir notre promesse. Nous leur en sont très reconnaissants » confiait Howard Mariteragi, chef d’avion et interprète.

Ange Santini, maire de Calvi prenait la parole : «  Je  très heureux avec une partie des adjoints et membres du conseil municipal de Calvi d’accueillir la délégation américaine chargée de cette mission de récupération.

C’est pour nous un exemple. Nous n’avons pas l’habitude en France, en Europe de voir autant d’hommes et femmes, de moyens mobilisés pour une promesse faite à chaque américain, pour chaque conflit, de ramener tout le monde à la maison, vivant de préférence bien entendu,  mais ne pas oublier aussi ceux qui sont tombés au champ d’honneur et tout faire pour les ramener à la maison. C’est quelque-chose qui nous a beaucoup ému et qui montre la grandeur de votre pays.

 

80 personnes identifiées par an

« Je sais que sur les derniers conflits  Corée, Vietnam, seconde guerre mondiale, guerre froide, il y a encore 88 000 soldats non rentrés à la maison, portés disparus.

Le travail mené par votre unité, basée à Hawai permet d’identifier à peu près 80 personnes par an, c’est dire le travail gigantesque qui est le vôtre et que vous accomplissez, pour honorer votre promesse. Vraiment, un pays qui n’oublie pas les siens est un pays qui s’honore. C’est tout simplement exceptionnel et c’est un exemple à suivre. Les Etats-Unis sont un grand pays, une grande puissance.

Merci d’être chez nous, vous êtes chez vous ici. J’espère au-dela  de votre travail, vous passerez un agréable séjour parmi nous ».

Ange Santini remettait ensuite la médaille de la ville et le fanion au Capitaine Curt Smith commandant le USNS Grapple et honorait le Dr Andrew Pietruszka,  et toute son équipe du JPAC ainsi que John Sullivan, chef de plongée.

Les représentants de la marine américaine et du Joint Pow/Mia accounting Command, remettait à leur tour un présent au maire de Calvi et à la municipalité, dont une plaque sur laquelle étaient gravés ces quelques mots : «  Merci pour votre hospitalité et votre soutien durant les fouilles sous-marines du B-17 et des militaires disparus ».

La délégation américaine était ensuite invitée à lever le verre de l’amitié, autour d’un buffet.

                                                                                                                                         J.-P.L.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    louis Gérard (jeudi, 25 octobre 2012 16:43)

    Bravo Howard et a toute l'équipe pour ce travail que vous menez avec tout votre coeur,toutes mes félicitations
    A bientôt mon ami