Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

La journée du sport à Calvi sur le thème du Tour de France Cycliste 2013

Geoffrey Soupe, Cédric Thérin et Jean-Pierre Costa. Ils ont ensemble plusieurs points communs, ceux d’être des champions et des ambassadeurs de leurs disciplines sportives. Ce dimanche, ils étaient les invités de la journée du sport de Calvi organisée par la municipalité de Calvi et son service des sports, sur les installations du Festival du vent mises gracieusement à disposition par les organisateurs.

Une journée du sport placée sous le signe du cyclisme, avec pour fil conducteur le tour de France cycliste 2013 qui, rappelons-le fera étape à Calvi.

Grâce à Jean-Marc Angelotti, le coureur professionnel de la FDJ- Big-mat, Geoffrey Soupe a accepté de se déplacer à Calvi. Avec des coureurs du CERS20 de Bastia, du XTri de Calvi et des indépendants, il a accepté d’effectuer en vélo, la fin de la 3e étape de ce tour de France 2013.

Cédric Thérin et Jean-Pierre Costa, vous connaissez. Ce sont des coureurs de l’extrême, spécialistes de courses à pied en montagne.

Récemment, ils ont participé au « Tor des géants », course mythique de 330 km avec 24 000 m de dénivelés positifs, 25 cols à plus de 2000 m à franchir, le tout en une seule étape et en moins de 150 heures !

Jean-Pierre Costa a aussi établi avec les Pierlovisi père et fils un record à battre dans le GR20 avec « A Sfinda in 3 ».

Ange Santini, maire de Calvi a rencontré nos ambassadeurs du sport, avant d’évoquer le tour de France 2013 qui consacrera 3 étapes à la Corse, dont la dernière à Calvi, qui sera donc ville étape.

Symboliquement, il a donné, avec à ses côtés Françoise Sévéon, adjointe au sport et Louis Graziani, conseiller municipal, le départ de cette étape de reconnaissance. Le peloton composé de Geoffrey Soupe et une trentaine de coureurs s’est dirigé vers le pont des Cinq arcades à Galeria, avant de faire demi-tour et de se mettre dans la configuration de la fin de la 3e étape du tour 2013 entre le col de Marsolinu et Calvi.

Pendant ce temps, sur le site de l’Ortacce, les activités sportives se multipliaient avec le club de gym volontaire et les diverses activités d’Acqua Vital, de l’Aïkido avec le club de Jean-Pierre Ribas, du tir à l’arc avec Denis Derond et Jean-Marie Colonna, du Rugby avec le CRAB XV, du Hand avec le club de Calvi, du BMX mais aussi des stands comme celui du FC Calvi ou encore de l’université de Corse.

A 12h30, tous les participants étaient conviés à un buffet offert par la municipalité.

Dans la foule, on aura noté la présence de plusieurs présidents de clubs. Parmi eux : Raynald Amadei du Balagne Boxing School, Jean-Nicolas Pandolfi de la Boule Calvaise,  Didier Bicchieray du FC Calvi…

Une journée du sport parfaitement réussie, ce qui est de bon augure pour le tour de France cycliste 2013 et pour toutes nos associations qui œuvrent tout au long de l’année pour faire briller les couleurs de Calvi.

                                                                                                                                   J.-P. L.

Geoffrey Soupe : « Le tour 2013 est mérité pour la Corse »

Geoffrey Soupe entouré d'Ange Santini et Françoise Sévéon
Geoffrey Soupe entouré d'Ange Santini et Françoise Sévéon

Geoffrey Soupe, coureur professionnel depuis 2010, au sein de l’équipe FDJ – Big-Mat est un grand espoir du cyclisme français.

Originaire de Besançon, âgé de 24 ans, Geoffrey Soupe a été sacré en juillet 2010 vice-champion d’Europe du contre-la-montre espoirs et a raflé le titre de champion de France sur route espoirs. Il fait ensuite partie pour la deuxième fois consécutive de l'équipe de France A lors du Tour de l'Avenir aux côtés d'Arnaud Courteille notamment, son futur coéquipier à la FDJ. À la fin de la saison 2010, il est sélectionné par Bernard Bourreau pour participer au championnat du monde‎ dans la catégorie espoirs — réservée au moins de 23 ans — à Melbourne, en Australie. Il prend la dixième place de l'épreuve contre-la-montre et la 86e de la course en ligne.

Lors du championnat de France de l'Avenir 2010 Geoffrey Soupe signe un contrat professionnel avec l'équipe FDJ. Il effectue ses débuts professionnels lors de laTropicale Amissa Bongo au Gabon où il remporte d'emblée sa première course lors de la première étape. Il gagne également à la fin du mois de juillet la première étape du Tour Alsace.

En 2012, il participe à son premier grand tour à l'occasion du Tour d'Italie. Il termine troisième de la 2e étape remportée au sprint par Mark Cavendish et dixième de la 11eétape remportée par Roberto Ferrari.

Ce dimanche, à Calvi, avant d’enforcher son vélo, il répond aux questions de CNI.

- Vous connaissiez auparavant la Corse ?

-   Oui mais le sud. J’ai effectué avec mon équipe un stage en début de saison à Porto-Vecchio et j’ai participé il y a deux ans au créturium de cette même ville.

- Votre présence à Calvi ?

- C’est un grand honneur d’avoir été invité à cette journée du sport. J’avais eu l’occasion de voir à Porto-Vecchio combien les corses étaient hospitaliers. Aujourd’hui, j’en ai la confirmation avec des gens comme Louis Graziani et bien d’autres personnes que  j’ai la chance de côtoyer.

- Le Tour de France en Corse ?

- C’est une excellente chose. La Corse mérite amplement ces 3 étapes du tour. Personnellement, même si c’est pour des impératifs budgétaires que je peux comprendre, je préfère voir le tour partir de Corse que de l’étranger. C’est aussi un formidable cadeau pour tous les fans de cyclisme que compte la Corse.

- Vous allez y participer ?

- J’espère de tout cœur être sélectionné par mon équipe. Ce serait pour moi un véritable plaisir de courir sur les routes corses. Aujourd’hui, je vais avoir un avant-goût de ce que c’est et  j’ai hâte d’y aller.

- Votre avis sur les affaires de dopage ?

- Les choses ont bien évolué ces dernières années, mais il reste encore du travail à faire pour éradiquer ce fléau.

C’est vrai que notre sport est ali par toutes ces affaires et c’est dommageable. En tant que coureur. Le retrait tout récemment de  la RaboBank est inquiétant pour notre sport et forcément on est beaucoup moins serein pour notre propre avenir. Il est grand temps que tout cela cesse.

                                                                                                  Propos recueillis par J.-P.L.

Écrire commentaire

Commentaires : 0