Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Derby : L'ACA veut demeurer invaincu à Timizzolu

Le match ACA-SCB ce sera aussi le match Dupont-Hantz
Le match ACA-SCB ce sera aussi le match Dupont-Hantz

Pour ce derby, l’ACA a plusieurs devoirs à remplir. Premièrement, bien sûr, il y a l’enjeu de la suprématie sur l’île. Celui de montrer au Sporting que l’ACA a engrangé de l’expérience ces dernières années, notamment la saison passée, et qu’il a des choses à apprendre au SCB. Ensuite, il y a celui de rester invaincu à domicile. En effet, les Oursons ne perdent plus depuis Décembre 2011, et entendent bien faire perdurer cette invincibilité face à Bastia. "Memo" Ochoa n’a d’ailleurs encaissé aucun but à Timizzolu cette saison, grâce à une défense intraitable, et à une équipe qui désormais se connait par cœur dans ce secteur du jeu.

Enfin, il y a l’aspect plus pragmatique, l’aspect comptable. L’ACA compte neuf unités, une de moins que son rival du Nord (onze sans les deux points de pénalité). Le club dit depuis le début de championnat vouloir grandir, apprendre des erreurs du passé afin de construire une nouvelle dynamique globale, qui pourrait bien porter l’ACA bien plus haut que certains n’osent imaginer. Et les Acéistes savent bien que cela passe par François-Coty. Une victoire contre Bastia permettrait à l’ACA de récompenser de la plus belle des manières le travail accompli jusqu’ici.

Alors certes, ce derby, comme dit Dupont, n’en reste pas moins qu’un « match à trois points ». Mais rappelons-nous qu’en Ligue 2, ou le contexte était certes différent, l’abstraction faite de l’évènement avait souvent coûté cher à l’ACA, qui manquait toujours d’engagement dans ses sorties face aux Bastiais. Ce serait peut-être la seule erreur à ne pas commettre pour les Ajacciens, celle de jouer avec l’état d’esprit d’un match ordinaire… A en croire les différents discours, cela ne sera pas le cas.

 

Le président donne le ton

 Coté coulisses, les discussions vont bon train, et la communication en interne aussi. Alain Orsoni, le président Ajaccien, qui sera dans le vestiaire de ses joueurs avant la rencontre, tient un discours plutôt rassurant concernant l’issue de cette rencontre :

« C’est un match où il n’y a pas de pression sportive, mais nous y nourrissons beaucoup d’ambitions, déclarait Alain Orsoni, sur le site officiel du club. C’est bien-sûr le derby, il a une part de rivalité, mais c’est loin d’être l’essentiel. C’est surtout un match à domicile, où l’on doit rester invaincus, sans compter que derrière se profilent deux matches difficiles à Lorient et contre Marseille. Ces trois points-là sont vraiment importants. Je ne m’hasarde jamais sur les pronostics, mais je suis confiant, et je pense que nous allons gagner ce match. J’ai d’ailleurs senti les joueurs tous très concernés. On a les moyens de battre n’importe qui, cette saison, de toute façon ».

Un discours rassurant donc, mais qui résume fort bien l’atmosphère qui règne, et qui règnera encore au sein du club ce Dimanche. L’ACA voudra, comme à chaque rencontre, jouer de manière généreuse, engagée et surtout décomplexée. C’est là le fil conducteur dont parle toujours Alex Dupont, et qui permet aux supportes rouges et blancs de constater les progrès réalisés par leurs protégés.

 

R. Faty : « Un match à part »
J.-B. Pierazzi : « Beaucoup d’excitation et de fierté »

 Les joueurs, eux, abordent ce match dans un état d’esprit qui peut varier, mais dont le fond reste le même, celui d’empocher les trois points. Dans de courtes ITV publiées sur le sujet, les joueurs, Corses ou non, font bien sentir dans leurs propos qu’ils n’abordent pas ce match comme un autre. Certains parlent d’excitation, d’autres de fête, ou encore de « match à part », mais tous ont en tête que l’important réside dans la victoire, rien d’autre.

Au final, on pourrait penser que l’ACA va participer à ce derby de manière à faire honneur, comme toujours, au football Corse.

En tribune également, où un tifo géant sera réalisé, et aussi pendant l’échauffement, avec le concert du groupe Novi, qui entonnera le « Diu vi salvi Regina » au coup d’envoi.

Enfin, on notera, bien sûr, l’hommage qui sera rendu à Antoine Sollacaro. Les joueurs Ajacciens ont même fait faire une gerbe en son honneur, de leur propre initiative, et une minute de silence sera observé avant ce match, qui lui sera bien évidemment dédié.

U gruppu Aiaccinu : André, Bouhours, Cavalli, Diarra, Diawara, Eduardo, Faty, Gigliotti, Jemal, Lippini, Medjani, Mostefa, Mutu, Pierazzi, Poulard, Sammaritano, Sissoko, Ochoa.
                                                                                                                       Olivier CASTEL

(Photos Olivier Castel)
(Photos Olivier Castel)

Écrire commentaire

Commentaires : 0