Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le GFCA rechute à Châteauroux (3-1)

Beauvue ; Le bourreau du GFCA
Beauvue ; Le bourreau du GFCA

A Châteauroux, Berrichone : 3 GFCA : 1 (3-0)

Buts pour La Berrichone : Beauvue (42e, 44e et 64e), pour le GFCA : Verdier  (74e) sur penalty.

5 855 spectateurs

Arbitre : M. Alexandre Perreau-Niel
Berrichone : Millieras, Nestor, Afougou, Fournier, Neves, Guerriero, Hautcœur, Orinel, Beauvue, Jeannot, Allart (Caradec, Fauque, De Freitas, Tainmont, Essombé)

GFCA : Maury, Rachidi, Romey, Landre, Colinet, Chevalier, Poggi, Laifa, Colloredo, Saadi, Touré (Rastello, Bocognano, Dufau, Seymand, Mandrichi) 

Exclusion au GFCA : Romey (64e)

Le GFCA qui restait sur une bonne dynamique avec un excellent partage des points à Monaco et une belle victoire face au FC Nantes a rechuté vendredi sur le stade Gaston-Petit de Châteauroux.
Les ajacciens de Cavalli qui avaient réussi à contenir leurs adversaires durant l'essentiel de la première période de jeu, ont craqué en l'espace de deux minutes. La faute aux coups de pieds arrêtés, des corners en l'occurrence qui ont permis à Claudio Beauvue de frapper à deux reprises à la 42e puis à la 44e minute.

Dur, dur pour le GFCA et Clément Maury juste avant la pause.
A la reprise l'équipe visiteuse tenta bien de revenir dans le match mais sans pour autant parvenir à faire plier La Berrichone qui avait un urgent besoin  de point. Bien au contraire l'heure de jeu passée Beauvue, décidément en vue vendredi soir, en a profité pour signer le coup du chapeau.
3 à 0 : ça commençait à devenir lourd pour le GFCA qui, sur le coup, perdait Romey renvoyé prématurement aux vestiaires par M. Perreau-Niel.

La suite ?

Un penalty réussi pour Nicolas Verdier qui ne changeait rien à l'affaire.

La Berrichone l'emportait logiquement.

Quant au GFCA les conséquences de cette "rechute" sont immédiates.

Il a de nouveau la tête sous l'eau à la dix neuvième place avec dix points au compteur.
Il faudra absolument renouer avec le succès dès la semaine prochaine face à Niort.

Son retour dans son antre, légendaire, de Mezzavia, même relokée, devrait favoriser ses desseins !

Écrire commentaire

Commentaires : 0