Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L'estru piuvanu : Chevènement votre…

 

L'estru piuvanu? C'est l'humeur du jour du signataire de ces lignes. Une humeur pour, soit fustiger, montrer du doigt. Soit pour applaudir, apprécier. Un peu comme vous le feriez de chez vous en vous penchant sur l'actualité de notre région.

 

Jean-Pierre Chevènement ne sait, sans doute, plus quoi faire pour prouver qu'il existe. On sait bien que ce qu'il dit n'est pas toujours avéré. Souvenez-vous du fameux mot  : " L'homme qu'il faut à la place qu'il faut ".

Aujourd'hui il revient à la charge, avec la même veine, en montrant notamment  du doigt nos confrères de France Bleu RCFM, de France 3 Corse, l'université, le rectorat. Et en accusant avec un déconcertant aplomb un homme, qui tombé tragiquement tombé sous les balles de froids tueurs, n'a pas encore été porté en terre.
A l'évidence, l'ancien ministre de l'Intérieur n'a toujours pas empreinté le bon chemin du discernement.

Il ne faut donc pas s'étonner aujourd'hui du véritable tollé suscité par ses déclarations que l'on qualifiera poliment, ici, d'intempestives.

On ne va pas vous dire que Chevènement déraille, vous avez, sans doute, votre prope opinion sur le sujet, mais on doit bien reconnaître qu'il aime à jeter de l'huile sur le feu dans une région où l'on ne peut pas affirmer qu'il ait véritablement réussi.

C'est peut être ce qui le chiffonne.
Oui Chevènement déraisonne.
Et quand bien même serait-il responsable de ses propos farfelus, pourquoi lui tendre encore une oreille aussi attentive ? Lui prêter autant d'attention ? Lui accorder toujours tant de crédit.
Allez, coupons le micro, tout le monde s'en portera mieux !

                                                                                                                          Charles MONTI

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    U Palatinu (jeudi, 18 octobre 2012 21:01)

    Ne soyons pas trop dur avec lui et reconnaissons lui un très grand mérite, c'est que, presque à l'instar de Fréderic Thiriez, à chaque fois qu'il ouvre la bouche, il fait l'unanimité en Corse... contre lui.
    Nous avons si peu d'occasion, nous autres Corses, d'être d'accords entre nous. Pour une fois que ça arrive...

    Et puis au moins, c'est toujours l'occasion de se faire deux risate.

  • #2

    Mighè (vendredi, 19 octobre 2012 09:20)

    D'accord avec U Palatinu , mais si JPM la ferme c'est pas plus mal!
    nous n'avons pas besoins de ses commenatires haineux!
    he au fait qu'en penses nos politiques insulaires? ils sont bien silencieux..

  • #3

    ganymède (vendredi, 19 octobre 2012 10:22)

    Bravo Monsieur MONTI!!!

  • #4

    U Palatinu (vendredi, 19 octobre 2012 18:50)

    Je me demande parfois si sa rancoeur ne viendrait pas d'une déception amoureuse avec une Corse, dans sa jeunesse.

  • #5

    Volpaccia (samedi, 20 octobre 2012 01:52)

    Oui le silence de "nos" élus ceux qui condamnent la violence lorsqu'un gros pétard est lancé devant la façade d'une banque et qui restent muet devant un tel malheur, n'oublions pas aussi que les mêmes appellaient à voter Chevènement en 2002 pour les présidentielles et contre madame Taubira qui était pourtant la candidate PRG

  • #6

    un anonyme (dimanche, 21 octobre 2012 01:10)

    Mais c est une honte ce ki se passe en Corse... Un avocat, ne peut même plus exercer son métier ??? Honte d être corse... Me Sollacaro, un avocat exceptionnel.... LA CORSE A LA DERIVE....Toutes mes condoléances à sa famille