Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Jean-Pierre Chevènement jette de l'huile sur le feu corse

" La Corse est une île à la dérive, dans laquelle la faiblesse des pouvoirs publics successifs a produit un phénomène étrange, avec l’hégémonie des idées détenue par les indépendantistes ". Le propos, tenu jeudi sur l'antenne d'Europe 1 est de Jean-Pierre Chevènement. Lors de son entretien l'ancien ministre de l'Intérieur n'a pas hésité  à impliquer les médias publics dans cet état de fait. "La jeunesse est abandonnée à un endoctrinement, qui passe par tous les canaux de communication, France 3, radio France Frequenza Mora, rectorat, université".  Les réactions, justifiées, n'ont pas tardé…

Direction de France Bleu RCFM et France 3 Corse

Les propos tenus ce matin par Jean-Pierre Chevènement sur Europe 1 concernant la situation en Corse et les services de l'audiovisuel public, sont infondés et diffamatoires. Hervé de Haro, Directeur de France Bleu RCFM, et Bernard  Joyeux, Directeur territorial de France 3 Corse s'expriment solidairement et affirment leur soutien aux équipes de France 3 Corse, Via Stella et de France Bleu RCFM. Ils renouvellent toute leur confiance dans la qualité et l'objectivité du travail de chacun.

 

Fédération UMP de Corse-du-Sud

La fédération UMP de Corse-du-Sud s'indigne des propos de Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre de l'Intérieur et actuel énateur du Territoire de Belfort.

Au cours d'une interview accordée à Europe 1 ce matin - jeudi 18 octobre - , J-P Chevènement a grossièrement caricaturé les causes de la violence dont pâtit la société corse depuis plusieurs années. Même si nous partageons l'analyse selon laquelle les pouvoirs publics qui se sont succédé à la tête de notre pays ont échoué dans leur responsabilité et l'exercice de leur devoir régalien. 

Nous refusons en revanche l'amalgame entre ce qu'a été et reste le mouvement nationaliste corse, dans son fondement et dans son idéologie politique et démocratique, avec le grand banditisme, seul responsable de la dérive de notre île. A cet égard, nous exprimons à la famille d'Antoine Sollacaro, grand avocat du barreau d'Ajaccio, tout notre soutien dans l'épouvantable épreuve qui les frappe.

Par ailleurs, nous tenons à saluer le travail des personnels de l'Université de Corté, de France 3- Corse, de Radio France Frequenza Mora et du Rectorat injustement mis en cause par J-P Chevènement. Enfin, nous exhortons l'exécutif de Corse à engager toutes les démarches pour mettre le gouvernement en place devant ses responsabilités.

 

Sauveur Gandolf-Scheit, député-maire de Biguglia

Comme l’affirmait Chateaubriand, il arrive parfois que « la vieillesse soit un naufrage ». Cette citation s’applique hélas parfaitement aujourd’hui à M. Chevènement. Au-delà du sempiternel  aspect moraliste et sentencieux de ses propos, qui ne suffiront pas à faire oublier son triste bilan lorsqu’il était aux affaires, il est particulièrement grave d’entendre un parlementaire porter atteinte à la mémoire d’un défunt, alors que sa famille et ses amis qui sont sous le choc, ne l’ont même pas encore porté en terre. Et que dire de son appréciation du travail et du rôle supposé dans la déliquescence de la jeunesse corse par des institutions et organes de presse aussi respectables et indispensables à notre société que sont l’Université, le Rectorat, France 3 Corse et Frequenza Mora ? Il n’y a pas de mots suffisants, autres que celui de soutien à ces entités et aux personnes qui les composent, que j’assure de ma profonde estime et amitié.

 

Simon Renucci, maire d'Ajaccio

 

« Alors que notre île semble happée par une spirale mortifère que rien ni personne ne semble pouvoir arrêter, que la population est encore sous le choc face à de ce déchainement de violence, que des familles sont endeuillées, Jean –Pierre Chevènement a quant lui, fait le choix de la politique du bouc émissaire. 

En prononçant ce qu’il convient de nommer un réquisitoire contre la Corse,  l’ancien ministre de l’intérieur, a fait preuve d’indécence. Ne respectant même pas ce qui a de plus sacré chez nous, en l’occurrence, le culte des morts. Faudrait-il, dans ce contexte, rappeler que par le passé,  lorsqu’il fut  en charge du dossier Corse, il déclara au moment de l’affaire dite des paillotes que , je cite :« Bernard Bonnet est  l’homme qui faut là où il faut ». Il alla, souvenons nous en, jusqu’à défendre l’intéressé au mépris de toute évidence…   

 Aujourd’hui, son manque de discernement au sujet de la question Corse, se renouvelle.  Ses attaques en règle contre les médias insulaires, contre  l’université Pascal Paoli, et contre l’intégrité d’un avocat tombé sous les balles, ne font que renouer avec la sempiternelle stigmatisation de la Corse. Jeter l’opprobre sur une communauté toute entière ne permettra pas de régler la question de la violence sur l’île, laquelle  a hanté les gouvernements successifs depuis au moins plus de trente ans.  Cela est d’autant plus vrai car chacun sait  que la sécurité des biens et des personnes est une prérogative régalienne qui incombe à l’Etat. »  

 

Université de Corse

« L’Université de Corse condamne avec la plus grande fermeté les propos consternants tenus par l’ancien Ministre de l’Intérieur Chevènement sur les ondes d’Europe 1 jeudi 18 octobre 2012. Au-delà de leur caractère aussi diffamatoire qu’infondé, ces propos entretiennent les amalgames les plus pernicieux et traduisent le retour à une époque que la Corse espérait révolue et à laquelle  M. Chevènement a apporté en son temps  une affligeante contribution. L’Université tient à rappeler que l’avenir de la Corse est inséparable d’une volonté collective partagée de construire un chemin qui associe la mémoire et le projet. C’est autour de cette philosophie qu’elle œuvre, depuis plusieurs années déjà, avec constance et conviction en partenariat avec ses partenaires institutionnels. Nul ne la détournera de l’ambition de servir la cause de l’émancipation de la Corse et de sa jeunesse. »  

Écrire commentaire

Commentaires : 21
  • #1

    mazzoni (vendredi, 19 octobre 2012)

    il ne faut pas trop porter d attention a cet individu que l on surnomme le miracule car le curare contenu dans le produit d endormissement
    lui a mange le cerveau

  • #2

    FIAT LUX (vendredi, 19 octobre 2012 06:55)

    malheureusement monsieur Chevènement est un pauvre monsieur aigri et qui ne sais plus quoi dire ou faire pour qu'on parle de lui,parce-que sa carrière politique est finie,pauvre homme.

  • #3

    capucciu (vendredi, 19 octobre 2012 08:27)

    Mais il a raison ce pauvre homme!!!! Nous sommes tous endoctrinés par la presse insulaire et vous savez quoi?? On aime ça, ci campemu!
    Alors, surtout que cet homme et les gens qui sont d'accord avec lui ne nous approchent pas et nous laissent vivre, seuls sur notre île comme un peuple endoctriné!! Porca miseria!!

  • #4

    u roncu (vendredi, 19 octobre 2012 10:05)

    Mr Chevenement on vous surnome le Lion de Belfort !En Corse nous avons le "Lion de Rocapina" et il ferme sa gueule faites en autant!
    Basta Cusi!

  • #5

    Tonia (vendredi, 19 octobre 2012 10:13)

    Bonjour,

    JPC, n'aime ni les Corses ni la Corse, donc il nous trouve forcément
    beaucoup de défauts, cela dit on se passe bien de lui et encore plus de ses commentaires à la c...!

  • #6

    PETRU (vendredi, 19 octobre 2012 10:21)

    Ce miraculé devrait arreter ses propos envers la corse et les corses,je l'invite a prendre sa retraite avec son association france-algérie et nous foutre la paix une bonne fois pour toutes.Les banlieus parisiennes et marseille et bien là il y a de quoi vous occuper.L'etat francais est en cause dans ce qui se passe sur l'ile,et ce qui vient d'arriver avec Maitre Sollacaro,une personne remarquable ,est inacceptable .Toute ma sympathie envers la famille de Maitre Sollacaro.

  • #7

    quella (vendredi, 19 octobre 2012 10:21)

    Si certains médias du continent ont sauté sur l'occasion pour donner la parole à cet énergumène, il est évident que c'est avec la ferme intention de créer sciemment la polémique et faire le buzz...
    OPERATION REUSSIE, apparemment...

  • #8

    Pierre (vendredi, 19 octobre 2012 10:22)

    Chevenement l'homme politique le plus C... de France , qui s'est débrouillé pour faire perdre son propre parti, anti Corse depuis longtemps,l'ami du prefet Bonnet
    Mais qu'en pense son ami Emile Zucarelli ?

  • #9

    Petru (vendredi, 19 octobre 2012 11:59)


    Bien sur qu'il a raison !

    " La jeunesse est abandonnée à un endoctrinement .... "

    Et les parents des endoctrinés les endoctrinent aussi ... ! ! ! ...

  • #10

    casula (vendredi, 19 octobre 2012 13:45)

    Mr JPC a porté de graves accusations contre nous les Corses et n'a aucun respect envers les défunts et leur famille. Il ferait mieux de faire un grand ménage chez lui en France, il y a de quoi faire !!!

  • #11

    Kevin (vendredi, 19 octobre 2012 17:00)

    Renucci n'a rien à envier dans la maladresse: il dit que JPC "Ne respecte même pas ce qui a de plus sacré chez nous, en l’occurrence, le culte des morts." : c'est sans doute parce que le culte des morts est tellement sacré en Corse qu'on y tue aussi souvent et aussi facilement.
    Chevènement est maladroit aussi dans le moment et la manière, mais sur le fond il n'a pas entièrement tort, d'autant plus que ses propos se réfèrent à une partie de ce qu'il se passe en Corse, d'après lui. Ce ne sont donc pas des propos "anticorses".

  • #12

    FIAT LUX (vendredi, 19 octobre 2012 17:28)

    Kevin,que nous dis-tu,JPC a raison sur le fond,mais lit bien et écoute bien ses propos ils sont purement raciste contre les gens d'origine corse,il insulte nos élus avec ses propos,qu'il regarde se qu'il a fait lui.

  • #13

    rad (vendredi, 19 octobre 2012 18:01)

    C'est un imbécile on ne parlent plus de lui alors il saute sur l'occasion pour faire parler de lui.
    C'est un imbécile aigri qui insulte tous le monde.
    La corse à c'est si facile d'en parler, j'habite sur le continent, à cause de bourricots comme lui nous les corses ont passent pour des jenesaisquoi.

  • #14

    querqui (vendredi, 19 octobre 2012 19:14)

    ces mots sont durs pour les bourricots .

  • #15

    Kevin (vendredi, 19 octobre 2012 19:20)

    Désolé mais lorsque JPC dit :"La jeunesse est abandonnée à un endoctrinement, qui passe par tous les canaux de communication, France 3, radio France Frequenza Mora, rectorat, université" c'est une vision, peut être fausse, mais ce n'est pas un propos raciste contre les gens d'origine corse.
    Et quand il prétend avoir eu des informations sur Me Sollacaro en tant que ministre de l'intérieur, ces informations sont peut être fausses, mais ce n'est pas "anticorse".
    Les propos de Chevènement sont sûrement discutables mais ce n'est pas de la corsophobie.

  • #16

    FIAT LUX (vendredi, 19 octobre 2012 21:17)

    il ne faut plus parler de cet ABRUTI ça lui fait de la pub,a prestu.

  • #17

    Un corse (samedi, 20 octobre 2012 10:04)

    Quand on voit son parcours, et les résultats qui en découlent, jpc devrait disparaître non seulement de la scène politique mais aussi de son pays la France, qu'elle honte..... Frustré, idiot, raciste corse pure et dure, tout ça parceque toutes ses manipulations, tentatives hasardeuse de déstabilisation, ses coups foireux en corse n'ont abouti qu'à une ridiculisation de sa personne........ Pauvre imbécile que tu es, tu mérites l'exile et la solitude, se serait le seul moment où tu n'attirerait pas la haine sur toi............

  • #18

    PAOLI (samedi, 20 octobre 2012 15:29)

    Tiens donc,le Territoire de Belfort serait-il un département français à la dérive? Je viens d'entendre par les infos,qu'une cache d'armes de guerre vient d'etre trouver dans une maison .Il faut commencer par faire le ménage et balayer devant sa porte avant d'avoir des propos lamentables .Car ce département est le votre .ARRETEZ de salir la CORSE.

  • #19

    francis (lundi, 22 octobre 2012 12:08)

    juste pour mémoire, et ainsi a rappeler a ce miralulé de la science qui aurait du faire une erreur sur ce coup, lors des evenement concernant un certain Bonnet, representant de l'Etat, et organisateur de petite soirée en bordure de plage, il est bon de se rappeler les propos du ministre de l'interieur de l'époque, le soutient sans modération a ce grand représentant de l'etat. Terrorisme d'etat revendique ouvertement par le troisiéme homme du gouvernement de l'époque. N'oublions pas non plus que ce bonnet, d'ane, avait preparé un attentat contre un pecheur de bonifacio afin d'alimenter la guerre dans le milieu nationaliste. Mais, bon tout ca n'est que mineur, dixit ce meme ministre de l'interieur a la condanation de Bonnet. Mais jeté l'oppobe sur un homme assassiné, et se en se refugiant derriere la déontologie ce la releve d'une inconscience ou pire d'une bétise et a ce niveau cela devient criminel. Et enfin taxé les media corse de banalisateur des crimes en corse de Pro nationaliste releve d'un fantasme d'un homme pres a écries "MON COMBAT", version francaise et désireux de museler la Presse et les journalistes

  • #20

    anglais (lundi, 22 octobre 2012 22:20)

    Hélas le CHE a bien raison et ce lundi FR3 a encore donne la parole a un plastiqueur P.P . ( création du peuple Corse )....Classement sans suite?
    Donc M.Chevenement a raison et que dire de la Presse locale.
    C"est comme le SECB le seul spectateur "coincé " pour un jet de pétard est Stéphanois?
    Au pays des aveugles les borgnes sont ROIS?

  • #21

    Tonia (mardi, 23 octobre 2012 21:01)

    Anglais(de Corse?), que se passe t-il ? On n'aime pas les Corses ?
    C'est réciproque !