Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le Conseil Economique Social et Environnemental à la CCI de Bastia

Dans le cadre des visites  effectuées en régions, le groupe des  entreprises  du  Conseil Economique Social et Environnemental,  actuellement en déplacement en  Corse, a été reçu lundi à  la chambre de commerce de Bastia et de la Haute-Corse.

Cette rencontre était placée sous le signe des échanges sur le thème de l’économie.

Il s’est agi notamment pour la CCI d’évoquer les principales caractéristiques  de son territoire,  de ses projets, comme du tissu entrepreneurial local, mais aussi de mettre en avant la prépondérance de la production de valeur liée aux transports en général et au tourisme en particulier, aussi bien de façon directe que de manière induite, notamment par la mesure des  impacts sur le commerce et les services.

Une heure trente d’entretiens et d’échanges destinés également à mieux connaître le fonctionnement et le rôle du « Groupe Entreprises » du Conseil Economique Social et Environnemental.
Parmi les nombreux membres de la délégation du CESE,  il convient de souligner la présence de Françoise Vilain, présidente du « Groupe des Entreprises », et André Marcon président de « CCI France » ainsi que de Françoise Frisch, vice-présidente du CESE,  et de Jean-Alain Mariotti, président de la section de l’aménagement durable des territoires du CESE.   
Une délégation à laquelle Paul Trojani, président de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse a adressé un message très précis. 
Au-delà de ses considérations sur la conjoncture Paul Trojani a attiré l'attention de la délégation du CESE sur le port de Bastia " qui transporte à lui seul plus de 2,3 millions de passagers. Il est le second port français passagers (après Calais), le premier en méditerranée."

" C’est une infrastructure  qui dispose  des moyens les plus   actuels en termes de technologies liées à son exploitation.

Mais c’est aussi et surtout un enjeu de développement, avec le Projet Grand Port de la Carbonite, et par là même un formidable défi économique d’avenir pour Bastia et pour la Corse. Projet auquel nous croyons, et que nous portons aux cotés de la CTC,  projet « grand port .»

Et de poursuivre : "A ce sujet, je vous rappelle notre démarche auprès du CESE, au titre de l’avis formulé cette année sur le Schéma National des Infrastructures de Transports (le SNIT), pour que des projets d’équipements de cette importance puissent être identifiés et retenus,

 Infrastructures pouvant être également sous la maitrise d’ouvrage de Collectivités, et ce dans la mesure où elles revêtent clairement des enjeux nationaux et même - en l’espèce - de fortes implications internationales.

 Le SNIT est d’ailleurs un objet qui ne manquera pas, au titre des arbitrages financiers bien sûr, mais surtout dans sa fonction de projection de l’aménagement du territoire de nourrir vos débats, les nôtres, et ceux de l’ensemble des régions françaises."

Écrire commentaire

Commentaires : 0