Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le GFCA : Enfin !

Stade François-Coty d'Ajaccio

GFC Ajaccio :  3 - 1 FC Nantes 

Buts : Laifa (42e), Saadi (50e et 56e) pour le GFCA. Djordjevic (60e) pour Nantes

Arbitre : M. Bien

GFC Ajaccio :

Maury, Rachidi, Landre, Chevalier, Poggi, Romey, Colinet (puis Seymand), Laifa, Touré, Colloredo (puis Dufau), Saadi

FC Nantes :

Riou, Djilobodji, Madouni, Alcibiade, Veigneau, Deaux, Veretout, Trebel (puis Lee), Eudeline, Bessat (puis Pancrate), Djordjevic

Après ses regrets laissés du côté de la Principauté dimanche dernier, le GFCA voulait décrocher sa première victoire à « domicile » face à une équipe Nantaise en pleine bourre. Et le Gazelec a réussi son pari. Il a laissé son adversaire sur place et contrairement à ses récentes sorties à Dijon et Monaco il a tenu le bon cap jusu'au coup de sifflet final de M. Bien Et

Les Gaziers prenaient le match par le bon bout et mettaient des Nantais en difficulté qui devaient faire face à la blessure de leur défenseur Alcibiade. Les hommes de Cavalli multipliaient les coups de pieds arrêtés mais Riou, concentré, ne laissait pas absuser. On l'aura compris, Nantes faisait le dos rond mais à la 25ème minute, après un centre de Veigneau pour Eudeline qui reprenait au point de pénalty, il faisait la preuve qu'il avait de belles capacités de réaction.

Dans la foulée, les Ajacciens  bénéfiiaient d'une nouvelle opportunité sur coup de pied arrêté après une faute de Madouni sur Chevalier.  Saadi frappait  mais le ballon encore une fois  comme c'est le cas à chaque rencontre à François-Coty depuis le début de saison, le poteau empêchait le ballon de rentrer dans la cage de Riou. Sur le contre suivant, ce sont les Canaris qui étaient à deux doigts d'ouvrir le score. Au terme d'une contre-attaque menée à cent à l'heure  Djordjevic, lancé par Veretout, n'avait plus qu'à ajuster le portier Corse, mais fort heureusement, le ballon passait de peu à côté. Frayeur dans les tribunes... 

Mais à une poignée de minutes de la pause le talent Laifa allait faire la différence. Le coup-franc de l'Ajaccien surprenait toute la défense visiteuse. En tout cas, le ballon tiré à ras de terre allait se loger directement dans le coin gauche du gardien Canaris. Une ouverture du score totalement méritée pour les Ajacciens qui pouvaient, dès lors, regagner, sereins, les vestiaires. 

 

Le GFCA fait le break 

Même si Nantes revint sur le terrain bien décidé à recoller au tableau d'affichage c'était le GFCA, qui reprenait le dessus. Bien lui en prit. Cinq minutes après la reprise l'arbitre accordait un nouveau coup-franc aux insulaires. Tiré par Romey, le ballon traînait  dans la surface... La défense nantaise cafouillait pour le plus grand bonheur de Saadi qui se trouvait à point nommé pour inscrire le deuxième but  pour le GFCA ! Le break était fait.

Nantes n'abdiquait pas pour autant mais les visiteurs rataient trop d'occasions au grand dam de Der Zakarian. Une colère qui redoublait peu après le troisième but du GFCA…
56ème minute, Poggi lance Saadi en contre . L'Ajaccien  efface deux défenseurs avant d'aller remporter son duel face à Riou. Un score très net et pas du tout démérité pour les Ajacciens qui reproduisait à peu près la même prestations qu'à Monaco mais avec le réalisme en plus. 

Mais les Nantais, piqués au vif, se mettaient tête de tenter l'impossible. Ils pensaient avoir posé un sérieux jalon quand après l'heure de jeu ils réduisent le score à la suite d'un corner de Veretout reprit au point de pénalty par Djordjevic.

Malgré l'espoir suscité par le but et une "présence" plus forte et incontestable des Nanatais  au milieu du terrain, le GFCA restait plutôt bien en place, parvenant ainsi à contenir les offensives des jaunes.

Dans les dernières secondes, le Gazélec aurait même pu inscrire un quatrième but mais la frappe de Landre trouvait Riou sur sa trajectoire. 

Au final, le GFCA s'imposait pour la première fois de la saison à « domicile », une victoire qui arrive après le bon nul ramené de Monaco dimanche dernier. Cette victoire permet au Gazelec de sortir de la zone rouge mais plus encore de faire la très belle démonstration qu'il mérite amplement sa place à ce niveau. 
Elle va être belle la fête du "retour àMezzavia "!  

Écrire commentaire

Commentaires : 0