Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

12e Tour de Corse Historique : Sur les routes de la nostalgie

Le podium 2001 !
Le podium 2001 !

ls sont comme des fous ! Ils s’accrochent comme aux plus beaux jours et regardent vers le ciel pour mieux adapter leur course au temps. Le temps qui suspend son vol l’espace d’un rallye, une douzième édition pleine de bonnes promesses, celles-là mêmes que José Andreani et Loubet et leur dynamique équipe ont tenues face aux « furieux » de l’Historique.

« Tu verras cette année, on leur réserve une épreuve coriace, plus accrochée que les années précédentes, et tu verras, ils en redemandent. Ils sont trop passionnés, du moins certains, et ne se rendent pas compte des difficultés à affronter quatre jours durant » me glisse subrepticement José Andreani en feuilletant le programme de cette édition 2012 du Tour de Corse. Il sait de quoi il parle et connaît parfaitement et le tracé et les « clients » qui piaffent d’impatience de se jeter à fond dans la nostalgie du Tour. Il faut dire que les organisateurs ont mis tous les atouts de leur côté pour réussir plus encore ce Tour 12e du nom et, ça va de soi, tout leur amour du sport automobile dont ils sont les ardents défenseurs.

Il y a quelques années, José Andreani me disait à peu près ceci : « Tout va trop vite en sport auto. Un jour tu vas voir, les pilotes en auront marre et vont commencer à se réfugier dans l’historique, c’est indéniable. Avec quelques amis, nous sommes en train de préparer quelque chose de clair, de concret, qui va certainement porter ses fruits. Nous y travaillons depuis plusieurs mois et ça va marcher… »

Nous étions en 1999, ça a marché ! Et de quelle façon. Je me rappelle le premier Tour de Corse Historique, avec José à sa tête et une petite trentaine de voitures, beaucoup d’ambiance et d’enthousiasme autour de la caravane. C’était simple, sympa et convivial. Mais quelle course, quel succès dans la traversée des villages, quelle fêtes partout où nous passions, quel accueil de la part de la population qui retrouvait ses « bagnoles » des beaux jours et des grandes bagarres. Ce fut une belle bataille remportée par Marie-France Agostinetti, François Mourgeon et leur petite R5 Alpine. Et José, sur le podium d’arrivée, de me dire dans le creux de l’oreille : « Tu as vu, j’avais raison, ils adorent se retremper dans l’ambiance et la Corse, rien que d’y évoquer une épreuve, ils deviennent preneurs. »  
                                                                                                                                           J. F. 

Philippe Gache
Philippe Gache
Les vainqueurs 2001 !
Les vainqueurs 2001 !

Joyeux anniversaire…

Au Tour de Corse Historique tout d’abord, c’est le 12e, toujours plus beau, toujours plus grand, plus que jamais accroché au cœur des passionnés. Il devient une classique à part entière et sans doute l’une des dates du calendrier Historique du calendrier international. Bravo à tous.

A Lancia ensuite, pour sa fidèle participation (il y en aura pour tous les goûts), notamment la 037, qui a débuté en Corse avec le succès que l’on sait. Deux de ces Lancia de rêve ouvriront le bal du 12è Tour de Corse.

A Renault bien sur, pour sa légende construite sur nos routes et à la « Berlinette » pilotée par Jean-Claude Andruet, un sage parmi les grands volants du sport automobile français qui avait remporté l’édition 1972 du Tour de Corse devant un Bernard Fiorentino. Les deux pilotes seront au départ demain matin. Le rêve passe…

A celui, enfin, par qui le succès de Renault est arrivé. Jean Redelé, le « père » de l’Alpine. Son fils est, lui aussi, au départ.

C’est vrai, cette 12e édition n’est pas comme les autres, elle revêt un caractère symbolique qui va nous plonger dans l’histoire, avec un grand H, comme Historique.

E cusi sia !
                                                                                                                              J. F. 

Le programme 

Mercredi 3 octobre : 1ère étape : L'Ile Rousse - St Florent 
ES1 Novella - Pedano 
ES2 Isolaccio - Talasani - Santa Lucia 
ES3 Linguizetta
Parc de regroupement : Tallone

ES4 Tallone – Matra 
ES5 Morosaglia – Ponte Leccia

 

Jeudi 4 octobre : 2ème Etape : St Florent – Porto

ES6 Murato – Volpajola

ES7 Penta Acquatella – La Porta

Parc de regroupement : La Porta

ES8 Castifao – Bocca di u Prunu

ES9 Notre Dame de la Serra

 

Vendredi 5 octobre 3ème Etape : Porto – Porto Vecchio

ES10 Col St Roch – Vico
ES11 La Liscia – Col de Sarzoggio

ES12 Acqua Doria – Stillicione

Parc de regroupement : Porto Pollo 

ES13 Martini – Fozzano
ES14 Tirolo – Col de Bacino

 

Samedi 6 octobre 4 ème Etape : Porto Vecchio – L'Ile Rousse

ES15 Pont d’Acoravo – Zerubia
ES16 Ghisoni – Abbazia 

Parc de regroupement : Aleria

ES17 Antisanti – Muracciole

ES18 Francardo – Aïti

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Tony Avolio (lundi, 08 octobre 2012 11:19)

    Quel beau retour sur l'histoire de ce rallye.