Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Privés de déplacement à Nice les supporters du SC Bastia contre-attaquent !

Jean-Marie Presceltti et Julien Graziani
Jean-Marie Presceltti et Julien Graziani

Les arrêtés du préfet des Alpes-Maritimes et du ministre de l'Intérieur Manuel Valls ont du mal à être acceptés par les supporters du Sporting. Réunis samedi matin autour des membres du principal groupe de supporters « Bastia 1905 », ils ont exprimé leur mécontentement au cours d'une conférence de presse.  Julien Graziani, qui comme tous les autres membres de l'association portait une étoile jaune avec le sigle SCB, a notamment dénoncé la « privation de ses droits les plus fondamentaux pour une personne en fonction de son appartenance » qui n’est pas « sans rappeler les heures les plus sombres de l’histoire de France. De là où ils sont, Laval et Pétain doivent de délecter de ce genre de mesure » poursuivait-il.

Puis, Jean-Marie Prescelti lui emboîtait le pas en pointant du doigt les services de sécurité incapables selon lui d'escorter 300 Bastiais du port de Nice au stade. « Le déplacement est interdit, entre autre, parce que les autorités ne seraient en mesure de garantir notre propre sécurité. Nous pouvons donc nous poser la question, en tant que citoyens, de savoir pourquoi nous payons des impôts ? Nous ne pouvons que nous demander comment ces incompétents notoires qui ne sont pas capables de gérer 300 Bastais à Nice pourront gérer des milliers d’Anglais, de Polonais ou autres pour l’Euro 2016 » ajoutait-il
Avant de poursuivre et de rappeler que les pouvoirs publics avaient interdit ce déplacement à la suite d'incidents qui seraient survenus il y a un an entre des supporters Ajacciens et Niçois, il soulignait que les supporters Bastiais n'étaient pas doncconcernés par ses supposés affrontements.  « Bastia 1905 » y voit là un acharnement – un de plus – contre le peuple Corse.

« Nous sommes donc condamné pour un fait que nous n’avons pas encore commis sur la base de faits commis auparavant par d’autres. Nous nageons là en plein surréalisme. Serait-il possible de voir des Parisiens interdit de déplacement sur la base de fait commis par des Marseillais ? » s'interroge Julien Graziani.
" Le football corse gêne ! "
Le groupe revenait ensuite sur les dernières péripéties des incidents d'après-match SCB-PSG. Alors que le préfet du département Louis Le Franc avait annoncé mardi dernier « une enquête sur l’attitude des forces de l’ordre », l'arrêté du ministre de l'Intérieur prend clairement position et accuse encore une fois les supporters Bastiais d'avoir provoqué ces incidents. Commentaire de Julien Graziani : « Alors même que des élus de tous bords convergent pour dénoncer l’excès de zèle des autorités ce soir-là, le ministre de l’Intérieur vient une nouvelle fois stigmatiser les supporters du Sporting Club de Bastia. Garder le silence serait donc trop grave » déclarait-il avec fermeté !
Mais plus globalement, « Bastia 1905 » voit en cette décision, une nouvelle occasion de sanctionner l'ensemble des clubs insulaires dès qu'une opportunité se présente. Pour Jean-Marie Prescelti, « le football Corse gêne et cela est une évidence. Le Gazelec privé de son titre sur tapis vert, l’ACA qui débute avec deux points en moins et le SCB qui commence sa saison avec un huis clos partiel de son stade et une interdiction de se déplacer pour ses supporters. Et la liste des exemples pourrait être longue… Nos valeurs, notre refus de rentrer dans le moule aseptisé du football moderne tel qu’imposé par Frederic Thiriez et ses sbires nous coûte donc très cher » ajoutait-il.
Alors que le dernier déplacement sur la Côte d'Azur des supporters du Sporting en février dernier s'était bien déroulé (Monaco ou 1 000 Bastiais s'y étaient rendus), « Bastia 1905 » se place sur la même longueur d'onde que Frédéric Hantz . « Au cours de ce déplacement, la sécurité monégasque n’a eu à déplorer aucun incident. Les hautes instances du football français en ont certainement déploré un : la victoire du SC Bastia qui ce soir là a pris irrémédiablement la route de la ligue 1 » poursuivait Julien Graziani.
" La voie de la ferveur et de la passion "
Loin de baisser les bras devant chaque sanctions infligées au Sporting, les membres de « Bastia 1905 » affichent une détermination décuplée : « Chacune des injustices que nous subissons nous rend plus forts et nous encourage à continuer sur notre voie, celle de la ferveur et de la passion à l’opposé du Paris Saint Germains des Qataris dont vous êtes devenus les laquais. Messieurs Valls et Thiriez, sachez que rien n’empêchera le Sporting et ses supporters de continuer à être ce qu’ils ont toujours été même si cela doit nous coûter le port d’une étoile jaune » concluaient Jean-Marie Prescelti et Julien Graziani.
Un peu déçus de ne pas compter sur le soutien de ses supporters samedi soir à Nice, nul doute que les joueurs du Sporting, qui se sont posés sur la Côte d'Azur en fin de matinée, y trouveront une motivation supplémentaire pour ramener le meilleur résultat de ce déplacement…
                                                                                                           André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    corsica2b (samedi, 29 septembre 2012 20:00)

    nous remercions les amis corse de Nice ainsi que certains policier qui mous on fait rentre en douce dans le stade de Nice a la barbe des CRS FORZA BASTIA