Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Dupont après Arles-AC Aiacciu : « Pas aidés par le terrain »

(Photo O.C)
(Photo O.C)

Après l’élimination au premier tour de la Coupe de la Ligue de l’ACA Mercredi, Alex Dupont est revenu sur ce match à Arles, mais aussi sur la prochaine échéance, face à Brest Samedi à François Coty. Concernant ce dernier cependant, le coach ajaccien ne fait aucun état d’âme sur le fait d’affronter son ancien club. A deux jours de cette rencontre importante, le technicien nous donne son point de vue.

Pas évidente à digérer cette défaite à Arles. Surpris par une bonne équipe et également par des conditions de jeu inattendues, les Oursons se sont encore une fois fait avoir par la magie de la coupe. Le plus petit a eu raison du plus fort, ce dernier n’ayant, cette fois encore, comme à Bourg-Perronas l’an passé, pas eu l’occasion de s’exprimer. La faute à un terrain gorgé d’eau et  qui a posé d’énormes problèmes au collectif ajaccien, notamment dans la transmission. Cela dit, Alex Dupont n’enlève rien, dans son diagnostic, à la belle performance des Provençaux.
« On a joué dans des conditions déplorables. Les gars ont souffert à cause du terrain, et les contacts physiques plus durs lorsque l’on est battu dans les arrêts de jeu. Je pense que la qualité du terrain nous a handicapés, c’était plus difficile dans la circulation du ballon, où on perd deux ballons dans les trente mètres, et on le paie cash. Il fallait assurer les passes et les prises de balles, c’était délicat. Même si la victoire d’Arles-Avignon n’est absolument pas un hold-up ».
 
« Avec Brest, la page est tournée ».
 Finie la coupe donc, pour l’ACA, comme pratiquement chaque année au même stade, depuis quinze ans… Rageant, frustrant, décourageant même, mais sans incidence particulière quant à  la suite du championnat, la seule et unique compétition qui importe l’ACA. Et c’est à son ancien club qu’Alex Dupont devra faire face ce Samedi à Timizzolu. Une rencontre au goût particulier pour le coach, mais pas vraiment dans un mauvais sens, comme on pourrait le croire.
 « Je m’intéresse peu à l’équipe de Brest, la page est tournée. Je la connais certes, mais je me concentre sur le jeu de mon équipe uniquement. Concernant le match de Coupe, je pense que quand on ne se qualifie pas, il est difficile d’en tirer quelque chose de positif. Je m’appuierai donc sur les matches précédents, qui ont été bons, même celui de Lyon ».
 
Diarra seul absent
Pour le match à venir, le coach dispose désormais  de tout son groupe, hormis Sigamary Diarra. Le virevoltant ailier gauche est touché à la hanche et son indisponibilité n’est encore pas déterminée. Mutu pourrait donc faire pour la première fois son apparition dans le onze de départ, peut-être même en même temps qu’Eduardo.
 « Il sont complémentaires. Edu est un joueur de rupture, et Adrian préfère avoir le ballon dans les pieds ». Une nouvelle possibilité s’offre donc au technicien pour le futur. Idem en défense, où Ammar Jemal s’est piqué d’une bonne performance pour sa première titularisation, Mercredi. « On sera appelé à le revoir, concède même l’entraineur. Il a fait un très bon match à Arles, il ne lui reste qu’une paire de kilos à perdre, et ce sera tout bon ! ».
                                                                                                           Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires : 0