Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Trafic de Kalachnikov : Trois hommes placés en détention. L'un d'entre eux réside en Balagne

Les trois hommes soupçonnés d’être impliqués dans un vaste trafic de kalachnikov dans l’est de la France ont été mis en examen mercredi par un juge d’instruction parisien et incarcérés. Parmi eux, un homme originaire de Balagne.

Ils ont été mis en examen pour infraction à la législation sur les armes notamment pour acquisition, détention et cession d’armes en bande organisée, transport d’armes et association de malfaiteurs.


Le premier suspect est un collectionneur qui a admis avoir remilitarisé et vendu entre 150 et 200 armes de guerre en un an, avait expliqué le procureur de Paris, François Molins, mercredi matin.
 Le deuxième est un homme du Val-de-Marne, déjà condamné à une dizaine de reprises et fiché au grand banditisme, et le troisième un quadragénaire originaire de Haute-Corse interpellé samedi lors d’une transaction avec le collectionneur dans la banlieue de Belfort.
Le client corse est connu de la justice pour des affaires de droit commun et avait été entendu dans des affaires liées à Armata Corsa,


«Tout donne lieu à croire que ces armes étaient vraisemblablement destinées à alimenter le milieu du banditisme dans le sud de la France et en région parisienne», a dit le procureur.
 «On peut considérer que l’on est en présence d’un fabricant et de deux grossistes», a dit de son côté le directeur central de la police judiciaire (DCPJ), Christian Lothion.
Lors de l’interpellation du «collectionneur» et du «grossiste» insulaire, une vingtaine de kalachnikov, 9 fusils d’assaut M16, 4 pistolets mitrailleurs ainsi que 20 kg de TNT ont été saisis. En Balagne, les enquêteurs ont récupéré 33 kg de munitions, a précisé le procureur.
 50.000 euros ont également été saisis.

Écrire commentaire

Commentaires : 0