Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Les femmes chefs d'entreprises d'Alpmed réunies à Bastia

Une trentaine de femmes chefs d’entreprises de Corse, de Ligurie, du Piémont, de PACA et de Rhône  Alpes, ainsi que de Sardaigne et du Val D’Aoste, ont pu débattre durant plus de 2 heures  sur la place des femmes dans le management des entreprise
Une trentaine de femmes chefs d’entreprises de Corse, de Ligurie, du Piémont, de PACA et de Rhône  Alpes, ainsi que de Sardaigne et du Val D’Aoste, ont pu débattre durant plus de 2 heures  sur la place des femmes dans le management des entreprise

Le groupe de travail « femmes chefs d’entreprises » créé par AlpMed afin de suivre et d’appuyer  le développement des  politiques de soutien à l’entrepreneuriat féminin  dans les différentes régions s'est réuni pour la première fois, jeudi à Bastia, au siège de la CCI Corse, adhérente du groupement depuis octobre 2011

AlpMed est une association qui  regroupe les Chambres de Commerce des régions Ligurie, Piémont, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Rhône-Alpes, Vallée d’Aoste, Sardaigne et Corse : des régions différentes par leurs aspects socio-économiques et les caractéristiques géographiques  de leurs  territoires, mais liées par des intérêts économiques, sociaux et culturels.
Une « Euro région »  qui s’étale donc des glaciers des Alpes jusqu’aux côtes de la mer Méditerranée et qui, avec une superficie de plus de 142.000 km2, une population qui dépasse les 19 millions d’habitants, près de 2 millions d’entreprises et un PIB qui atteint les 500 milliards d’euros, l’Eurorégion Alpes-Méditerranée (AlpMed) se place au même niveau que certains états membres de la Communauté Européenne.

Un volet local
Cette séance de travail a permis de metter en relief l'entrepreneuriat féminin qui revêt des spécificités reconnues au niveau national, se traduisant par  une volonté nouvelle des pouvoirs publics,  d’ailleurs  récemment mise en avant par Madame Sylvia PINEL , ministre de tutelle des CCI.
Au  plan local, un  volet du prochain dispositif d’aides mis en place par l’ADEC,  lui sera consacré. En effet, dans le « pack entreprendre », la mesure « Contrat Création Croissance » prévoit une déclinaison spécifique pour les femmes créatrices d’entreprises, et ce, conformément aux orientations adoptées par la Commission Européenne.
Cette manifestation ,  qui a reçu le label  « Semaine Européenne des PME »,  a aussi  pour objectif de réunir les  conditions d’installation d’une « Association des Femmes Chefs d’Entreprises Corses ».
Ce projet, porté  par les femmes membres élues et membres associées des deux CCI d’Ajaccio et Bastia, sera  concrétisé prochainement, et devrait  permettre de structurer les initiatives, de mieux informer  les porteuses de projets, de  favoriser la prise de responsabilité des femmes dans la vie économique de notre région, et mettre en place des modules de formation avec l’appui d’Euromed Bachelor.
Réunies à Bastia au siège de la CCI autour du président Paul Trojani une trentaine de femmes chefs d’entreprises de Corse, de Ligurie, du Piémont, de PACA et de Rhône  Alpes, ainsi que de Sardaigne et du Val D’Aoste, ont pu débattre durant plus de 2 heures  sur la place des femmes dans le management des entreprises, ainsi que sur l’opportunité de mettre en place une association régionale composée de femmes élues des CCI d’Ajaccio et de Bastia.

Les représentantes des CCI 2A et 2B

CCI 2B :  Christel Giovanetti-Zirpolo, Virginie Micheli, Virginie Pironne-Carlotti, Nathalie Colonna, Marie-Josée Ristori-Rossi, Karina Goffi, Agathe Albertini.
CCI 2A : Simone Grimaldi, Paola Ceccaldi, Hélène Simeoni.

Paul Trojani : " Les femmes jouent un rôle essentiel dans la réussite des productions locales et celles des entreprises"

L'essentiel de l'allocution d'ouverture de Paul Trojani:

"Il s’agit aussi d’une réunion particulière, car elle s’inscrit dans le cadre d’un groupe de travail qui consiste à développer l’entreprenariat féminin dans nos régions, notamment à partir de nos compagnies consulaires.
J’ajoute - et c’est un signe évident de reconnaissance de la part des hautes instances européennes - que la rencontre est labellisée dans le cadre de la « semaine européenne des PME ».
La Corse, vous le savez, a adhéré au groupement de manière un peu plus récente – précisément en octobre 2011 - en raison d’une installation ralentie par la nouveauté de notre structure régionale,  et la fin d’un rattachement des CCI de Corse avec la région PACA.
Ce contexte nous a ouvert des perspectives nouvelles, comme il nous ouvre des horizons que nos trois CCI appréhendent de manière unifiée, et en parfaite harmonie.
Autrement dit, ce qui se fait au sein d’ALPMED sous l’égide de la CCI de CORSE, est doublement apprécié,  aussi bien à Ajaccio qu’à Bastia.
Ceci pour dire et confirmer que nous sommes solidaires de nos collègues féminines, aussi bien dans le cadre des travaux de ce jour, qu’en ce qui concerne le projet d’association régionale qu’il me paraît tout à fait intéressant de promouvoir.
Pour ce faire, et dès la mise en œuvre de vos travaux, aussi bien à San Remo en janvier que plus récemment à Turin, nous avons mandaté (« aux avant-postes ») deux de nos membres élues, je veux parler de Virginie (Micheli)  et de Christelle (Giovanetti-Zirplo).
Elles ont participé à ces deux événements avec sérieux, avec finesse et perspicacité, et je tiens à les remercier.
Elles ont rendu  compte de vos réunions, et d’ailleurs elles n’ont pas tardé à proposer une meilleure intégration de nos CCI, puisqu’elles ont préparé ici même - et dès le mois de juillet dernier avec Michel BEYET -  les bases de la séquence qui s’ouvre aujourd’hui à Bastia.
A présent qu’elles ont montré la voie, il s’agira – vous l’aurez compris - de développer au plan local une série d’initiatives et d’actions…
Parmi ces initiatives, figure le projet d’association régionale dont je parlais à l’instant. Je vous invite vivement à le faire avancer, d’autant que nous avons la possibilité de l’adosser à Euromed Bachelor et à son programme spécifique de formation. Les responsables ici présents pourront développer le sujet au cours de la réunion.
Cela dit,  je voudrais revenir à la Corse un court moment, car notre histoire, ainsi que l’insularité (d’ailleurs partagée avec  nos amis Sardes), ont de tous temps été un frein à notre développement, même si la contrepartie reste  ce « capital environnemental » unique et préservé.
Dans un contexte européen très concurrentiel,  nos régions, à des degrés divers, sont à la recherche d’appuis, de mesures spécifiques et de programmes capables de nous aider à compenser leurs handicaps et développer leurs  économies.
De son côté, la Corse le fait bien entendu depuis longtemps, depuis la mise en place des premiers programmes opérationnels européens, il y a de cela quelques années.
Les avancées ont été remarquables   et les CCI y ont participé, principalement avec l’Etat, avec la Collectivité Territoriale de Corse, ou avec ses agences et offices.
C’est ainsi que nos chambres ont contribué au développement des échanges tant économiques que culturels, et participent toujours à une construction commune qui trouve dans l’Interrégionalité ses meilleurs leviers.
ALPMED en est un excellent exemple, et sans aucun doute un levier fort qui s’inscrit dans cette logique.
C’est dire aussi que l’économie est au cœur de nos préoccupations,  car dans une Europe en proie aux doutes actuels,  elle conditionne fortement les équilibres sociaux si importants pour nos territoires.
C’est ma conviction, et je sais que c’est la vôtre aussi, car vous êtes, nous sommes,  issus de l’entreprise, et nous portons ses valeurs.
Il existe chez nous, un certain nombre de  PME et d’établissements dirigés ou codirigés par des femmes.
Par leur approche ouverte et communicative, et par leurs compétences, ces femmes jouent un rôle essentiel dans la réussite actuelle des productions locales, et celle des entreprises dont elles assurent le management.
C’est la raison pour laquelle je crois dans cette initiative, car au-delà du fait qu’elle conforte nos liens, elle constitue pour la Corse, pour nos CCI et l’ensemble de leurs ressortissants, un nouvel espace de progrès et de développement."

Écrire commentaire

Commentaires : 0