Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Coupe de la Ligue : Le SC Bastia se rassure face à Metz

Maoulida : Deux buts de plus…
Maoulida : Deux buts de plus…

Stade Armand-Cesari de Furiani

SC Bastia : 3 FC Metz : 0 (1-0)

Buts : Maoulida (2e et 50e) et Modeste 47e pour Bastia

Arbitre : M. Thual assisté de MM. Perruaux et Saint Cricq Lompre

SC Bastia :

Novaes, Angoula, Marchal, Harek, Choplin, Khazri, Palmieri, Cahuzac (cap), Rothen, Maoulida, Modeste

FC Metz :

Mfa Mezui, Milan, Bamba, Metanire, Bussmann, Sarr, Kashi, Lejeune, Ngbakoto (cap), Gueye Sakho

Le match 

Pas trop en confiance défensivement, le Sporting entamait prudemment cette rencontre, sans pour autant déroger à ses principes de faire le jeu. Et les efforts vont payer très rapidement en début de match. Face à des Messins timorés et fébriles, les Bastiais allaient inscrire un premier but après deux minutes.  Malgré le très bon arrêt de  M’Fa qui repoussa la frappe de Rothen, il ne parvenait pas à le capter et laissait Toifilou Maoulida, sauter sur l’occasion pour ouvrir le score.. Le début du cauchemar pour Metz, qui souffrit le martyr dans les minutes suivantes et perdit Ali Bamba, expulsé pour un tacle en retard (18°). Mais Maoulida eut l’élégance involontaire de ne pas ajouter au marasme de son ancienne équipe en se montrant tour à tour malchanceux et maladroit au moment de conclure (6°, 9°, 25°).
La pression retomba quelque peu en fin de première période. Et Metz se montra dangereux sur une frappe rageuse de Gaétan Bussmann des trente-cinq mètres, qui obligeait Novaes à une parade (32e). Mais cela ne reflétait pas l’emprise des locaux sur cette partie, malgré une baisse de régime sans doute constatée par Frédéric Hantz.
Au retour des vestiaires, son équipe "tuait" le match rapidement. Bénéficiant d’une mésentente entre Guido Milan et son gardien de but, Anthony Modeste doublait la marque (2-0, 47°) avant que Toifilou Maoulida ne donne plus de relief à la victoire de son équipe (3-0, 49°). Impuissants, les Messins n’avaient plus grand chose à espérer de la fin de partie.
Samy Kehli et Thibaut Bourgeois tentèrent d’aider Moussa Gueye à sauver l’honneur, mais le mal était déjà fait. Metz peut regretter, au final, de n’avoir jamais fait douter son adversaire et d’être sorti de ce match de gala trop vite. Bastia a fait honneur à son statut de favori en ne laissant aucune chance à son jeune adversaire. 

 

 

Le public 

Jouer un match en mardi soir pouvait laisser craindre une faible affluence, mais il en était rien. Avec le match offert aux abonnés, le Sporting a enregistré près de 10 000 spectateurs. Un public qui a encore donné de la voix de la première à la dernière minute et qui est encore une fois à féliciter. Applaudir les joueurs lors de l'annonce de la composition de l'équipe Bastiaise aura sans doute donné du baume au cœur aux joueurs. En fin de rencontre, le nom de Frédéric Hantz a été scandé par les supporters. Le meilleur moyen de lui témoigner toute la confiance de Furiani. 

 

Le Sporting 

En alignant l'équipe-type, Frédéric Hantz avait envoyé un signal clair. On ne néglige aucun match et encore moins une rencontre de coupe à domicile. On mettra en avant la bonne performance de la défense centrale composée de Marchal et Choplin qui semble s'installer durablement dans le schéma tactique du coach. Au milieu de terrain, mention spéciale aussi à Palmieri et qui a accumulé les centres dangereux et les longues courses sur le côté droit. Maoulida a aussi pesé sur la défense adverse en inscrivant un doublé. Enfin, Modeste aura aussi apporté toute sa rapidité à la pointe de l'attaque. Son nouveau but lui permet de poursuivre sur sa bonne entame de saison.  

 

L'adversaire 

Avant ce match de Coupe de la Ligue, les Messins n'avaient jamais perdu. Neufs victoires et deux partages des points en onze matchs (championnat et les deux premiers tours de cette même Coupe de la Ligue confondus). Même rapidement menés et réduits à dix avant la première demi-heure, les Lorrains n'auront jamais lâchés, surtout durant la première période pour tenter de revenir. Le second but Bastiais inscrit au retour des vestiaires en seconde période leur a fait perdre tout espoirs d'un retour. 

 

Le bilan

Le Sporting s'est-il rassuré après cette large victoire ? Il est sans doute trop tôt pour le dire. Mais ne pas encaisser de but même contre une équipe de National, peut être porteur d'espoir. L'essentiel a été fait avec cette qualification. Mais dès mercredi matin, les joueurs et le staff prépareront, déjà, le difficile déplacement à Nice qui sera important face à un adversaire direct pour la lutte pour le maintien. 
                                                                                                                            André CARLI 

 

La matériel de Puntenza turchina volé !

Appel a temoin 

Lors de la rencontre BASTIA / METZ de MARDI SOIR en coupe de la ligue alors que nous étions dans la tribune entrain de regarder le match entre BASTIA et METZ , le stock d'écharpes de PUTENZA TURCHINA, ainsi que l'intégralité des cartes de membres non servies , un drapeau plié dans le carton appartenant au responsable de la sessione suttanaccia et quelques t shirts, ont été dérobés dans un carton laissé au niveau de la buvette fermée pour l'occasion coté nord ouest au sein même de la tribune CAHZUAC, que les personnes qui ont vu quelque chose nous contacte au 06.03.36.85.53 (HAUTE - CORSE) ou la sessione suttanaccia 06.18.75.03.45 (CORSE DU SUD) TRES RAPIDEMENT. 

Une plainte sera déposée demain par le groupe PUTENZATURCHINA au commissariat. Nous condamnons cet acte audieux, simu in corsica et  cela ne s'est jamais vu de se voler entre TURCHINI après ce que nous avons vécu samedi contre PSG on ne parlera plus seulement d'insécurité mais aussi de vols gratuit et mesquin.

Les responsables du groupe de supporters PUTENZATURCHINA

Écrire commentaire

Commentaires : 0