Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Bonifacio : Les incidents de Furiani vu par I Turchini Bonifazinchi

L'associu I turchini Bonifazinchi tient à réagir et à apporter son témoignage sur les violences policieres dont été victimes les supporters bastiais à l’issue de la rencontre SC BASTIA/PSG du 22 septembre, et plus particulièrement, ce qu’ont eu à subir certains de ses membres.

Tout d’abord, notre association, créée cette année, résultait d’un constat : de nombreuses FAMILLES bonifaciennes, abonnées, se rendaient à chaque match à Furiani, et ce depuis des années. Des convois de voitures particulières se regroupaient et nous traversions la Corse du Sud au Nord ainsi. Près de 5heures de route aller-retour pour assouvir notre amour du Sporting.

Cette année, compte tenu de l’affluence au stade, des risques encourus sur un si long trajet lorsque plusieurs voitures se suivent, la fatigue (avec, nous le rappelons, des enfants à bord), le problème récurent du parking et de l’accès au stade et les difficultés pour repartir en direction de Bonifacio, nous avons décidé de créer une association et de faire les déplacements en car.

Ce samedi, nous étions près d’une cinquantaine. Père et mère de famille, enfants de 3 à 12 ans, personnes agées, etudiants, de toutes les couches sociales, comme d’habitude, à faire ce nouveau déplacement. Comme d’habitude, étant tous abonnés, nous avons retrouvés nos places, la majorité en SUD, d’autres en Nord et EST. Comme d’habitude, c’est avec passion que nous avons soutenu notre équipe jusqu'au bout, malgré la défaite. Comme d’habitude, au coup de sifflet final, nous avons encore applaudis nos joueurs. Comme d’habitude nous avons quitté le stade dans le calme, toujours en FAMILLE, pour certains nos enfants aux bras. Comme d’habitude, nous avons pris la direction de la gare afin de rejoindre notre bus qui, comme d’habitude, nous attendais à côté de la station Vitto dans le sens du départ. Alors que tout était calme, comme d’habitude, nous avons était acceuilis par un deploiement impressionnant de "forces de l’ordre" (mais peut-on encore les nommer ainsi), en tenue anti-emeute, arrogants et provocateurs. Premièrement, pourquoi un tel déploiement alors que tout était calme? Deuxièmement, si le but était de "guider" les gens, un peu de psychologie, et une tenue adéquate et non des tenues de combat aurait été plus appropriées!

Et alors que personne ne comprenait ce qu il se passait, ni pourquoi les accès aux parkings étaient bloqués, ET SANS QUE RIEN NE LE JUSTIFIE, une pluie de bombes lacrymogènes s’est abattue sur nous! Alors que devant les gardes mobiles se trouvait l un de nos membres avec sa FILLE DE 3 ANS dans les bras!! Alors que devant les gardes mobiles il n y avait pas de voyous ni de hooligans, mais des gamins de 10 ans, des personnes agées et des handicapés! Pourquoi et qui a donné cet ordre inconsequent, irresponsable, qui aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves!

Au vu des différentes vidéos, de ce que nous avons vécus, de ce que nous avons pu lire depuis à droite et à gauche, nous en sommes aujourd'hui convaincus :ces incidents ont été savamment orchestrés afin, une nouvelle fois, de pointer du doigt les supporters bastiais et le SCB. Un stade plein, un record d’abonnés, une ferveur qui ne se dément pas, un club revenu de l’enfer, OUI, aujourd hui le sporting fait tache dans un foot "quatarisé" à la mode Thiriez. Pour notre part, nous continuerons à monter à Furiani, EN FAMILLE, avec nos ENFANTS, à porter notre équipe et à défendre nos couleurs. Le comportement scandaleux des soi disant représentant de l’ordre ne nous empêcheront pas de vivre notre passion et de la faire partager.

N’en déplaise au plus haut représentant de l’état, samedi soir, les seuls voyous que nous ayons croisés se trouvaient à l’extérieur du stade et portaient les inscriptions "gendarmerie" et "police" sur leurs uniformes. Les seuls ayant créer un trouble à l'ordre public, les seuls ayant fait preuve de violence et mis en danger la vie de jeunes enfants, ce sont ces personnes commandés par un haut fonctionnaire qui à voulu "irakiser" un stade de foot et ainsi, gagner des galons! Nous ne nous laisserons pas salir une fois de plus par des menteurs, des irresponsables, et de pseudo-journalistes en quête de sensations fortes et de renommées sur notre dos !

Ava basta !

FORZA BASTIA!

Écrire commentaire

Commentaires : 0