Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le CAB victime de ses erreurs !

Stade d'Erbajolo, CAB : 1 Colmar : 2 (mt : 1-1 )
Buts pour le CAB : Arnoux (16e)
Pour Colmar : Mezrich (15e)  (56e)
Arbitre : M. Brisard :
Spectateurs : 400 environ
Avertissements : Truchet (61e) et Marty (83e) au CAB, Grimm (60e) à Colmar

CAB : Tamburini, Salis, Monfray, Fourtier, Truchet, Marty, Grimaldi puis Le Mat (58e), Raffalli  puis Di Fraya (58e), Arnoux, N'Diaye, Traore.
Colmar : Verger, Grimm, Ekwé-Ebelé, Meyer, M'Tir, Brahmia puis Wagner (74e), Mezriche, Shaiek, Mouklil, Louisy-Daniel, Marques puis Liabeuf (65e).

Il fallait se protéger des moustiques et surtout ne pas arriver en retard mardi à Erbajolo où en l'espace de 16 minutes et Tamburini et Verger étaient déjà allé récupérer le ballon au fond de leurs filets.
Tout est en effet allé très vite entre le CAB, le premier à se mettre en action par l'intermédiaire de Traoré qui frappait à deux reprises, et Colmar qui de son côté se créa deux opportunités sur deux coups francs de M'Tir. Sur le premier Tamburini cueillait sans problème le ballon sur la tête de Mezrich, le second s'avérait sans danger pour le portier bastiais.
Un portier bastiais particulièrement malheureux au quart d'heure de jeu quand au terme d'un centre sans danger de Mezrich il laissait inexplicablement le ballon lui filer entre les gants.
Mais ses partenaires ont remis rapidement le CAB dans le sens de la marche. Moins d'une minute plus tard, en effet, Arnoux se trouvait à point nommé pour propulser dans la cage de Verger un coup-franc tiré par Marty.
L'égalisation bastiaise ne stoppa pas les velléités alsaciennes. Bien au contraire et même si Arnoux fit passer le frisson dans le camp opposé (26e), ce furent les visiteurs qui se créèrent les plus belles opportunités par Louisy-Daniel (26e) et Marques (33e) mais à chaque fois Tamburini se montrait décisif en claquant en corner le ballon frappé de la tête par le premier et en écartant le danger dans les pieds du second.
La fin de la première période, après il est vrai une belle occasion de N'Diaye qui avorta, fut encore pour les verts alsaciens mais ni Marques ni Louisy-Daniel ne parvinrent à abuser Tamburini.

Mais ce que le numéro 14 visiteur ne parvint pas à faire Marques allait le réaliser peu après la pause avec l'aide il est vrai de la défense bastiaise qui s'empêtrait sans pouvoir dégager son camp. Mouklil profitait de l'aubaine pour frapper, Marques n'avait plus dès lors qu'à tendre sa jambe pour abuser Tamburini.
Le CAB, meurtri, n'abdiquait pas pour autant. Et à l'image de Traore s'en allait régulièrement à l'assaut du camp alsacien. L'attaquant cabiste pensait même avoir trouvé l'ouverture à l'heure de jeu quand Grimm le faucha sans ménagement dans sa surface.
M. Brisard indiquait sans hésiter le point de pénalty.
Traoré frappait sur Verger qui repoussait des deux points. Arnoux reprenait mais tirait sur le montant gauche du gardien visiteur.
C'en était des chances du CAB qui, mardi, en multipliant les erreurs plus que de raison concédait sa première défaite de la saison à domicile.
Dur, dur avant d'aller défier le Red Star vendredi à Saint-Ouen.

Écrire commentaire

Commentaires : 0