Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le Sporting boit la… tasse à Evian (3-0)

Parc des Sports d'Annecy Evian Thonon-Gaillard :  3 - 0 SC Bastia (1-0)

Buts : Barbosa (31e et 78e), Sagbo (73e)

Arbitre : M. Turpin assisté de MM. Danos et Ocak

Evian Thonon Gaillard :

Andersen, Angoula, Lacour, Mensah, Djadjedje, Koné, Barbosa (cap), Wass, Jarolim, Berigaud, Sagbo.

SC Bastia :

Novaes, Marchal, Marque, Harek, Choplin, Palmieri, Cahuzac (cap), Rothen, Yatabaré, Maoulida, Modeste.

Soucieux de prendre moins de buts durant le prochain cycle de quatre matchs qui arrive, Frédéric Hantz avait apporté quelques changements en défense au coup d'envoi. Marchal de retour, retrouvait une place de titulaire en défense centrale au côté de Marque. Mary, relégué sur le banc en faisait les frais. Même conséquence pour Angoula qui était remplacé à droite par Choplin. Au milieu de terrain, pas de grands bouleversement, on notait la titularisation de Yatabaré à la place de Thauvin qui avait besoin de souffler après son match avec l'équipe de France espoir en milieu de semaine. 

 

Dès l'entame de la rencontre, les consignes données par Frédéric Hantz semblent être respectées à la lettre. On ne joue seulement que depuis une minute de jeu et le Sporting attaque fort. Palmieri fait la différence sur le couloir gauche avant de centrer pour Maoulida qui se jette et manque l'ouverture du score de peu. Après quelques minutes de domination bastiaise au milieu de terrain, il fallait attendre le quart d'heure de jeu pour assister à une nouvelle action dangereuse.

Servi par Cahuzac, Choplin profitait d'un mauvais alignement de la défense savoyarde, contrôlait dans la surface et frappait du pied droit, mais sa tentative n'était pas cadrée.
A l'évidence, Evian n'est pas dans son match, mais le Sporting n'en profite pas.
On approchait lea demi-heure de jeu et les roses se créaient leur première occasion. Sur une touche jouée sur le côté droit, Sagbo, sollicité, en position excentrée dans la surface insulaire, résistait au duo Marque-Marchal, et tentait une frappe croisée du pied droit qui heureusement passaitde peu à côté.

Mais ce n'était que parti remise, puisque trois minutes plus tard, les Bastiais allaient se faire piéger alors qu'ils n'avaient  pas été trop mis en danger jusque-là. Sur une nouvelle touche jouée sur le côté droit, Bérigaud, servi, proposait un bon centre au premier poteau. Barbosa jaillissait dans le dos de Marque et ouvrait la marque d'une rerpise de la tête puissante qui prenait Novaes à contre-pied.
C'était vraiment difficile à encaisser pour le Sporting, mais c'est la dure loi de la Ligue 1..…
Dans la foulée, les Bastiais tentaient de revenir avec un magnifique service de Rothen, Maoulida reprenait sans contrôler du pied droit sur le poteau gauche d'Andersen ! L'arbitre avait signalé une position de hors-jeu peu évidente. Juste avant la pause, le Sporting avait une dernière opportunité de revenir au score. Choplin partait dans le dos de la défense Savoyarde, il profitait du mauvais positionnement de Djadjedje, mais il oubliait de tenter sa chance, préférant rechercher Modeste au point de penalty. Une grosse occasion gâchée et les Bastiais rentraient au vestiaire avec ce handicap d'un but. 

 

Bastia craque

Contraints de réagir, les Bastiais baissaient étrangement le rythme en seconde période. Evian en profitait, dès lors.
Barbosa décalait ainsi Jarolim, dont la frappe du droit à ras de terre était contrée. Quelques instants après son entrée en jeu, Govou servi dans le dos de la défense, accélèrait mais était heureusement repris par Marque à l'entrée de la surface.
Quant au  Sporting jouait avec le feu tentait quand même de réagir.

Palmieri adressait un centre dangereux dans la surface adverse. Sous la menace de Maoulida, Lacour, de la tête, écartait au second poteau en corner. 
Et puis un peu avant le dernier quart d'heure du match, Bastia allait définitivement craquer. Lancé par Bérigaud, dans le dos de la défense sur le côté gauche, Sagbo gagnait son duel en position excentrée et trompait Novaes avec un petit ballon piqué du pied droit. 

A 2-0, le Sporting ne pouvait plus revenir et encaissait même un troisième but cinq minutes plus tard. Barbosa encore lui, accélèrait et effaçait Choplin pour signer un doublé avec une frappe de l'extérieur du pied gauche.
3-0 : un score que personne n'imaginait du côté bastiais.  Et encore une très lourde défaite - la troisième consécutive- et trois buts encaissés. Et le même constat que l'on dresse depuis des semaines. Le Sporting n'y est pas en défense. Cette lourde défaite contre un concurrent direct au maintien, peut laisser des traces. Surtout quand le grand PSG va se présenter samedi prochain à Furiani..

                                                                                                                           André CARLI

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    FIAT LUX (dimanche, 16 septembre 2012 07:47)

    ça commence à craindre tous sa,il faut vous réveillez!

  • #2

    Vallerustie (dimanche, 16 septembre 2012 09:22)

    Il faut des renforts ,nos jeunes arrières sont trop tendres ,vite avant qu il soit trop tard

  • #3

    Lisandru (dimanche, 16 septembre 2012 09:34)

    Si Modeste était un peu plus utile devant, la défense serait moins sollicitée.
    On aurait du ouvrir le score en début de rencontre, et la défense aurait alors moins souffert (même si elle n'est pas exempte de tout reproche).
    Je ne comprends pas que Modeste soit titulaire, mais je ne suis pas entraîneur... Juste un avis de spectateur, avec la réserve que cela implique.

  • #4

    Milagros Stokely (mardi, 31 janvier 2017 11:59)


    I really like what you guys tend to be up too. Such clever work and coverage! Keep up the terrific works guys I've you guys to blogroll.