Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ochoa (AC Ajaccio) : "Jamais de match facile contre Lyon"

(Photo Olivier Castel)
(Photo Olivier Castel)

L’ACA s’en ira défier le septuple champion de France sur ses terres de Gerland, Dimanche à 17 heures.  Avant la rencontre, Alex Dupont et Memo Ochoa ont livré leur point de vue respectif sur la rencontre, ce Vendredi. Face aux Gones, les Ajacciens savent à quoi s’attendre. Mais l’inverse est aussi vrai. Le nouveau visage de l’ACA devrait lui permettre de passer une soirée plus tranquille que l’an passé, où il a avait tout de même obtenu le point du nul. Un point qui serait déjà le bienvenu…

Avant de se rendre dans le Rhône pour rencontrer l’Olympique Lyonnais, l’ACA a travaillé d’arrache pied durant les deux semaines qui ont constitué la trêve. Un match remporté à Istres et surtout des blessés de retour, et des nouveaux déjà intégrés, confirmation que la soupe à la Dupont est on ne peu plus savoureuse. On le sait, l’objectif, outre celui de finir 17e, de l’ACA cette saison est aussi de franchir un palier, de mûrir. Alors les dirigeants ont mis les petits plats dans les grands. Un entraineur perfectionniste et à poigne, un recrutement ambitieux, couronné du succès que l’on sait, et surtout, un début de saison plus qu’honorable pour un club de bas de tableau.

 

La solidité, mais pas que

Certes, la réussite s’invite toujours à  la table, lorsque celle-ci est bien mise. Mais l’ACA, à deux jours de disputer son cinquième match de la saison contre Lyon, montre son intention de prouver à son adversaire que les mots vont être accompagnés d’actes.

 « La solidité défensive ne fait pas tout. Dans ce genre de match, ne prendre de but n’est pas suffisant. La moindre faute de concentration se paie cher contre ces équipes-là. Mais on doit aussi pouvoir inquiéter nos adversaires, et c’est ce que l’on va mettre en place contre Lyon. Je sens que les « mecs » et que le club ont envie de grandir, et ce sont ces matches-là qui vont nous faire grandir ». Alex Dupont a conservé, lors de cette nouvelle conférence d’avant-match, son  discours optimiste et à la fois cartésien. Le match réalisé par ses joueurs face à Paris en est une raison, mais pas seulement.

« On recherche toujours la performance. On se doit d’évoluer match après match dans la continuité des précédents, et non pas dans la révolte, comme on a pu le faire à Valenciennes ».

« Ce sera un match compliqué, concède néanmoins Memo Ochoa, le portier Mexicain, rentré jeudi minuit de sa convocation avec sa sélection. Il n’y a jamais de match facile contre Lyon, de toute façon. On doit jouer ce match comme les autres. Rester solides à domicile, c’est très bien, mais prendre des points à l’extérieur c’est important ».

 

« Garder ses nerfs, mais se faire respecter »

 « Je ne veux pas que Memo fasse le même match que l’année dernière ! Je veux bien moins d’arrêts que ça ! Il avait carrément fait un entrainement spécifique, je ne veux absolument pas qu’il refasse le même match ! », Ironise le coach, faisant référence au match plein de classe mais aussi de chance réalisé par le Mexicain l’an passé.  « Trois quatre arrêts mais pas plus ! Après, le score je veux bien le même par contre ! ».  (1-1, ndlr).

 L’entraineur ajaccien a évoqué les possibles scénarii de la future rencontre, non sans rappeler la dynamique qui est celle de son groupe.

« Il y aura bien sûr des moments difficiles, mais j’aime beaucoup l’attitude qu’a mon équipe. Quand il faut sortir le bleu de chauffe, les joueurs le font. Ils se mettent à défendre quand il le faut, mais ils savent aussi attaquer. Le match d’Evian était dans ce sens équilibré et intelligent. On a mis la pression sur l’adversaire, et on a géré intelligemment. Même contre Paris  eValenciennes, où on a pris le jeu à notre compte, surtout contre Paris. On doit se faire respecter d’entrée. Si on veut prétendre au haut de tableau, c’est comme ça… » (… Petit lapsus de la part de l’entraineur acéiste ?)

Ce match sera celui du retour du capitaine Jean-Baptiste Pierazzi, au milieu du terrain, dernier suspendu en date : « J’ai dit à J-B qu’on doit savoir garder nos nerfs, dans ces conditions. Surtout qu’à 1-0 à Valenciennes, rien n’était joué. Même si je sais que je suis mal placé pour parler, du fait de ma suspension (rires) ».

 

Le point sur les blessés

Felipe Saad a rechuté, et s’est de nouveau blessé à la cuisse, alors que sa phase de reprise avait pris. La durée de son indisponibilité est indéterminée. En revanche, les bonnes nouvelles viennent de Maire, qui trottine et va de mieux en mieux, ainsi que de Lasne, qui ratera le match de Dimanche, mais pas celui à Bordeaux. Le Girondin de formation pourra donc retrouver son ancien club avec nostalgie. Hormis Fred Sammaritano, tout le reste de l’effectif est opérationnel. 
                                                                                                                    Olivier CASTEL 

Écrire commentaire

Commentaires : 0