Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Grande distribution : C'était le FLNC-UC

Le Front de libération nationale de la Corse- Union des combattants (FLNC-UC) a revendiqué, ce jeudi, les attentats de lundi dernier contre sept magasins de la grande distribution dans l'île. La revendication a été faite dans un communiqué authentifié remis au magazine d'information Corsica.

L’organisation indique que son action "s'inscrit dans le droit fil des luttes sociales et syndicales de notre peuple face aux relais multiples du colonialisme français en Corse". Elle désigne les patrons de la grande distribution comme responsables de "la paupérisation de la société corse" et reproche "les salaires trop bas, les pressions exercées sur le personnel corse, l’embauche de personnel venu de l’extérieur".

 

Le FLNC pose un ultimatum aux patrons de la grande distribution pour le mois de Décembre 2012 dans l'objectif d'enclencher une baisse des prix significative et favoriser la production locale tout en étant opposé à "toute nouvelle implantation de grande surface" au détriment "du commerce de proximité corse".

 

Cette revendication est une surprise puisque les premiers éléments pouvaient laisser penser que ces attentats étaient l’œuvre du Nouveau FLNC, issu de la scission du 9 juillet dans la mouvance indépendantiste. Il s’agit donc d’un repositionnement stratégique du mouvement clandestin vers une thématique sociale, très marquée à gauche.

Le texte de revendication du FLNC UC à télécharger ici
FLNC_130912.pdf
Document Adobe Acrobat 77.3 KB

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    Jépacompri (vendredi, 14 septembre 2012 10:27)

    1 - Pourquoi faire sauter Leclerc (le moins cher de tous) ?
    2 - le commerce de proximité est plus cher que les grandes surfaces !
    3 - Personne n'oblige la population a fréquenter les grandes surfaces (que ceux qui ont des réticences idéologiques n'y mettent plus les pieds ... et aillent donc faire leur courses dans leur épiceries de quartier ... si les grandes surfaces étaient totalement désertées par la population, elles fermeraient !)

  • #2

    FIAT LUX (samedi, 15 septembre 2012 06:44)

    il faudrait aller voir aussi les entreprises corse qui se mette d'accord sur les prix entre elle pour mieux bastonner les prix,et ceux qui font travailler (qui exploite) des étrangers à bas prix plutôt que de faire travailler des locaux,merci. a pretsu.

  • #3

    u corsu (dimanche, 16 septembre 2012 09:37)

    à jepacompri et fiat lux je suis entièrement d'accord avec vous il serait temps que cessent tout ces plastiquages qui défigurent la corse , qui va déblayer toutes ces décombres? salutè

  • #4

    u sumere (lundi, 17 septembre 2012 11:55)

    Les produits corses sont plus chers que tous les autres..!
    Ce n'est pas normal!
    Un avocat qui vient du Kenya coûte 45 cents et un de Corse coûte 1,50Euros... Chercher l'erreur!
    Je préfère acheter localement des produits de qualité aux petits producteurs mais à des prix raisonnables, alors il faudrait peut-être réfléchir un tout petit peu avant de plastiquer à tout va sans apporter de solutions concrètes et cohérentes!
    Une partie de la solution serait de planter tous nous-mêmes, récupérer les espaces publics, tous ces beaux ronds-points avec arrosages automatiques et d'y insérer des espaces de plantes potagères, par exemple...Plus on est nombreux, plus c'est facile et moins y passe de temps!
    Il y a énormément d'endroits où on peut planter, il y aurait peut-être de nouveau un peu plus de cohésion sociale, de dialogue, de respect, de paix et de partage!

  • #5

    Tami Caruso (mardi, 24 janvier 2017 10:13)


    Hello, I do think your blog could possibly be having web browser compatibility issues. Whenever I take a look at your website in Safari, it looks fine but when opening in I.E., it has some overlapping issues. I simply wanted to give you a quick heads up! Apart from that, great website!