Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Déchets : Le Syvadec sur la bonne voie…

Le bureau du Syvadec (Syndicat de valorisation  des déchets ménagers de Corse), rassemblé autour de son président François Tatti, a présenté jeudi à Corte, son rapport d'activité pour l'année 2011, une année au cours de laquelle le "syndicat a continué à progresser et à étendre son périmètre à 232 communes" a souligné son président.

Et parallèlement à cette extension, et parce que c'est sa mission, le Syvadec a réussi à réduire de manière significative la proportion des déchets en décharge et à augmenter le nombre d'équipements de traitement sur le terrain.
L'élargissement de son périmètre sera encore à l'ordre du jour de 2012 - après la communauté d'agglomération du pays ajaccien c'est la Costa Verde qui devrait se rallier à sa cause. Dès lors le taux de valorisation devrait passer de 25 à 27% et le parc de ses équipements, avec Galeria et Sisco en plus, s'étoffer.

" Nous commençons à sortir la tête de l'eau a commenté François Tatti. Et si nous pouvons désormais soutenir la comparaison avec plusieurs autres régions françaises, nous avons l'obligation d'aller vers l'excellence". Et d'ajouter : " Le problème des déchets était considéré comme insoluble à une certaine époque, il est devenu, aujourd'hui un élément économique qui bénéficie au territoire".
Mais avant que d'aller plus loin dans les perspectives pour 2012 le Syvadec s'est penché sur son bilan d'activité 2011.
Le voici tel qu'il a été résumé par les présidents de ses diverses commissions.

Filières

Jean Pierre Giordani a ainsi rappelé qu'en 2011 la filière textiles était venue s'ajouter aux activités du syndicat. 96 bornes ont été installées sur tout le territoire à proximité des grands foyers de population. 340 tonnes ont été recueillies. On escomptait sur 200.
Pour ce qui est des actions de prévention, le plan compostage a permis de distribuer 475 composteurs en 2011 - 6 443 depuis 2009 ce qui porte le total de la population concernée équipée à 81% - et ainsi de détourner 1 677 tonnes de déchets.
21 tonnes de piles ont été collectées en 2011. 164 000 ont été récupérées par 8 000 enfants des écoles qui ont été associés à l'opération à la faveur d'un concours.
3,42 tonnes de lampes, soit cinq fois plus qu'en 2009, ont été récupérées et le taux d'apposition de stop pub  a augmenté lui aussi de façon spectaculaire.

Conséquence logique de ce qui précède : le taux de déchets valorisables est passé de 65 à 58% en l'espace d'un an.
Valorisation
Pour Dominique Farinacci,  le bilan de la valorisation s'écrit en demi-teinte. 10 712 tonnes, soit +19% par rapport à 2010, ont été triées ce qui représente 52% des objectifs fixés par la commission. Il n'en demeure pas moins que 35% des communes ne pratiquent pas le tri et qu'au niveau des recycleries l'activité a baissé de 1,4%.

Bilan financier

Le budget de 2011 s'est élevé à 20 millions d'euros. Xavier Poli a rappelé que le syndicat n'avait pas dépensé plus que ce qu'il avait perçu. Et que les recettes extérieures (provenant du tri sélectif et des recycleries) avait augmenté de 27%. C'est ce qui pemettra de maintenir le taux de cotisation - elle est la même de Bonifacio à la pointe du Cap Corse - à 119€  la tonne pour 2012, 2013 et 2014 et peut être de répercuter de façon moindre la TGAP (Taxe générale sur les activités polluantes) dont le taux passera de 20 à 30%.

Commentaire de François Tatti : " Nous avons réussi, en partant de très loin, à nous hisser au niveau de la moyenne nationale, mais si nous avons progressé, il y a encore beaucoup à faire. Il nous faudra notamment multiplier nos performances par deux pour être dans la cadre des Grenelles en 2014-2015 ".
Les mots de la fin?
Ils furent pour. Ange-Pierre Vivoni et Pierre Guidoni. Le premier s'est félicité du bon fonctionnement de l'outil et de l'efficacité de ses agents. Le second a loué le travail effectué par l'administration du Syvadec mais aussi l'implication de son président, traduisant ainsi l'hommage, certes amical mais chaleureux et unanime émanant de l'ensemble du bureau.


Écrire commentaire

Commentaires : 0