Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Attentats contre les hypermarchés : La réplique de Michel-Edouard Leclerc

Au lendemain des sept explosions qui ont visé les enseignes Leclerc, Casino et Décathlon, de nombreuses voix se sont élevées en Corse et ailleurs pour condamner ces actes.  Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur, le préfet de Corse, le président de l'Adec, le président de la CCI de Haute-Corse etc fustigent les explosions.

Michel-Edouard Leclerc : " Pas sûr qu’il faille offrir une tribune à des gens qui ne croient même pas à leur discours"

Interrogé lundi matin Par Europe 1 Michel-Edouard Leclerc a souligné que les cinq enseignes Leclerc n'avaient subi que des dégâts matériels. Il a aussi rappelé que l'association des consommateurs "Que Choisir" avait reconnu que le Leclerc d'Ajaccio était le moins cher de l'ile au même niveau que les Leclerc du continent. Et de lancer une poque à destination des poseurs de bombe : ""Pas sûr qu’il faille offrir une tribune à des [gens] qui ne croient même pas à leur discours".

Les condamnations

Manuel Valls, le ministre de l'Intérieur a condamné dans un communiqué,  la série d'explosions" et précisé que "les investigations de police et de gendarmerie ont été immédiatement lancées afin de déterminer les auteurs de ces actes qui, à cette heure, n'ont pas été revendiqués".

"Ces actes intolérables nuisent au climat d'apaisement que la population et les élus locaux de l'île ont pu constater avec satisfaction. Ils ne sont pas de nature à favoriser le développement économique et social dont la Corse a absolument besoin pour faire face à la crise " conclut le communiqué de Manuel Valls.

Patrick Strzoda, préfet de Corse

" A la suite des attentats qui ont frappé plusieurs magasins de la grande distribution en Corse dans la nuit du 9 au 10 septembre, le Préfet de Corse condamne avec la plus grande fermeté ces actes criminels.

Inacceptables par nature, ces attentats interviennent dans un contexte de diminution sensible de ce type de faits et viennent rompre un climat d’apaisement qui est particulièrement apprécié par la population et les élus locaux.

Incompréhensibles, ces attentats visent des établissements qui, avec le commerce traditionnel, fournissent des services indispensables à la population. Ces entreprises créent des emplois, investissent dans le tissu économique local, font la promotion des produits locaux qui valorisent les savoir-faire corses et pratiquent des prix conformes au pouvoir d’achat du plus grand nombre.

Les services enquêteurs sont particulièrement mobilisés, sous la direction du Parquet, pour identifier les auteurs de ces actes criminels et les mettre à la disposition de la justice. '

Paul Trojani, président de la CCI de Haute-Corse

"Paul Trojani, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bastia et de la Haute Corse, apporte son soutien aux ressortissants de la distribution, et à leurs salariés, victimes de la vague d’attentats qui a ciblé le secteur des grandes et moyennes surfaces."

Il réaffirme sa solidarité aux chefs d’entreprises pénalisés dans leur travail et leurs investissements au moment même où la conjoncture  fragilise l’économie insulaire dans son ensemble."

Jean Zuccarelli président de l'Adec

« C’est avec la plus grande fermeté que je condamne les attentats perpétrés en Corse, la nuit dernière, qui ont visé sept supermarchés. Manifestement, certains n’ont toujours pas compris que la violence, par nature inacceptable, compromet, en outre, fortement le développement économique et social de notre île, en menaçant directement ou indirectement plusieurs centaines d’emplois. Il s’agit d’actes inacceptables et injustifiables, ne pouvant en aucun cas constituer une réponse adaptée aux attentes et aux besoins de la population. La Corse aspire à l’apaisement et non à de nouvelles crises. Je réaffirme ma détermination à lutter contre les exactions dont elle est victime. J’adresse l’expression de mon soutien le plus total à l’ensemble des personnes touchées par ces attentats. Et j’appelle les pouvoirs publics à tout mettre en œuvre pour que les auteurs de ces agissements soient identifiés, poursuivis et condamnés.»

Écrire commentaire

Commentaires : 0