Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le drapeau tricolore de la mairie de Prunelli-di-Casacconi brûlé !

Le drapeau tricolore qui ornait le fronton de la mairie de Prunelli-di-Casacconi a été décroché et brûlé dans la nuit de vendredi à samedi a t-on constaté sur place. Un pareil acte qui ne s'était plus produit depuis plusieurs mois a été condamné par le préfet de la Haute-Corse dès qu'il en a  eu connaissance.

" Au moment de la commémoration de l'insurrection libératrice de la Corse,  un drapeau tricolore ornant la mairie de Prunelli-di-Casacconi a été décroché et brûlé dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 septembre 2012.

Cet acte anti-républicain qui est, aujourd'hui plus encore, une offense pour le monde combattant corse est fermement condamné par le Préfet de la Haute-Corse" précise notamment le communiqué du préfet.

Sur place, l''enquête a été confiée à la gendarmerie nationale qui va, sans doute, avoir du mal  à retrouver les auteurs de cet acte.
De mêmes faits avaient été constatés un peu avant le 14 Juillet 2011 à Barchetta et à Volpajola, également en Haute-Cose.

Condamnations

Manuel Valls, ministre de l'Intérieur

"Brûler le drapeau français, c'est faire offense à ce qui fait l'unité de notre République et à ses valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité", a déclaré Manuel Valls dans un communiqué.

"C'est faire offense également à ces femmes et ces hommes qui se sont battus et ont pour beaucoup donné leur vie, en Corse comme partout en France, pour la libération de notre pays", a-t-il ajouté.

Jean Zuccarelli, vice-président de la Fédération du Parti Radical de Gauche de la Haute-Corse

 « Alors que la Corse a célébré, ce 9 septembre, la Libération de notre île, premier département français libéré du joug fasciste et nazi, des individus ont osé incendier le drapeau de la Mairie de Prunelli-di-Casacconi.

Cet acte odieux est une offense à la maison commune de Prunelli-di-Casacconi, au rassemblement des Corses autour du comportement exemplaire et courageux de nos aïeuls, et à la mémoire de ceux qui ont sacrifié leur jeunesse et parfois leur vie pour notre Liberté.

Je condamne évidemment cet acte tout simplement indigne.

J’assure le Maire, la municipalité et tous les habitants de Prunelli-di-Casacconi de mon soutien et de ma solidarité.

Et j’appelle tous nos compatriotes à se rassembler pour affirmer nos valeurs face à de tels agissements ».

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    P 2B (lundi, 10 septembre 2012 13:56)

    Jean Nicoli et Daniele Casanova sont morts pour ce drapeau ... comme beaucoup, beaucoup d'autres corses ... ils doivent se retourner dans leur tombe. C'est affligeant de voir des décérébrés cracher sur les valeurs de nos anciens.

  • #2

    U corsu (lundi, 10 septembre 2012 23:42)

    Pauvre de nous???!!!

  • #3

    Tonia (mardi, 11 septembre 2012 07:12)

    Bonjour,

    Ce ne sont pas les malades mentaux qui manquent sur cette île, pauvre
    Corse ! où allons nous ? une fois de plus, j'ai HONTE d'être corse !

  • #4

    Ghjuvà (mercredi, 12 septembre 2012 12:32)

    Jean Nicoli n'est pas mort pour ce drapeau mais pour la corse,c'était un communiste corse il serait temps que les français cesse de le récupérer a leur compte.
    Voici ce qu'il a griffoner avant son execution:
    " A mes enfants, Tout à l'heure je partirai. Si vous saviez comme je suis calme, presque heureux de mourir pour la Corse et pour le parti. Ne pleurez-pas, souriez-moi. Soyez fier de votre papa. Il sait que vous pouvez l'être, la tète de Maure et la fleur rouge, c'est le seul deuil que je vous demande. Au seuil de la tombe, je vous dis que la seule idée qui, sur notre pauvre terre, me semble belle, c'est l'idée communiste.

    Je meurs pour notre Corse et pour mon Parti
    Jean Nicoli"

  • #5

    Davia (mercredi, 12 septembre 2012 13:11)

    Gloire à ceux qui ont fait ça...le drapeau français n'est pas le notre...!!!!! À tous ces tocards de Corse qui se sentent plus français que Corse, vous êtes une race à part...le drapeau Corse est notre seul drapeau..!!!!

  • #6

    Tonia (jeudi, 13 septembre 2012 08:49)

    Bonjour,

    En voilà une façon de traiter les Corses (Davia)! Nous sommes une race à part ? Je suis corse et française à la fois, c'est ainsi, il n'y a que les "sauvages" qui pensent le contraire!...Quand il s'agit d'obtenir des primes pour les animaux en divagation, des "pensions" pour les "cinglés" de la région...c'est l'état français qui "banque"!...
    Gardez vos propos délirants pour vous !

  • #7

    FIAT LUX (vendredi, 14 septembre 2012 07:17)

    voyons les amis,certain corse se sentent corse,d'autre français et certain italien et à une époque génois et autre,alors ils y a des abrutis partout malheureusement a prestu é viva a corsica.