Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

CA Bastia : Juste fait…

CAB  :  2  Carquefou :1  ( 0-0 )
Buts  :  pour le CAB Traore (48e) Arnoux (86e); pour Carquefou : Bekamenka (84e)
Stade d'Erbajolo
Temps doux, éclairage insuffisant
Spectateurs : 720
CAB:
Lombard, Truchet, Monfray,Fourtier puis Oswald (89e) ,Dermé,Grimaldi, Raffalli puis Di Fraya (85e) Arnoux, N'Diaye, Traore, Le Mat puis Moretti (69e) (Oswald,Roux, Tamburini, Samuel)
Carquefou:
Joinel, Fachan, Guillon, Thomas, David, N'Gossa puis Jouan (43e), Tandjigora puis Martot (72e) Créhin puis Mayulu (57e)  Delanoë, Martin, Bekamenga (Bouchard, Martot, Zebidi)
Arbitre : M. Leleu

Gagner pour ne pas se laisser décrocher :  c'était l'objectif du CAB samedi soir à Erbajolo face à Carquefou. Mais en football il ne suffit pas de vouloir, il faut avant tout pouvoir.
Le CAB a de s'en donner les moyens, dès les premières minutes de la rencontre, de mais si Traoré fit preuve de belles véllèités, dans le camp opposé Joinel se régalait à "boxer" tous les ballons cadrés par les attaquants cabistes.
L'impuissance était une affaire bastiaise à ce moment-là ce dont ne manqua pas de profiter Carquefou qui, au terme de mouvements savamment orchestrés venaient perturber, par l'intermédiaire de Martin et Bekamenga, sollicités le plus souvent par Crehin, la défense locale.
Mais rien de brillant ni de décisif de part et d'autre sur la morne pelouse synthétique d'Erbajolo lors de la première période.
Mais le CAB ne pouvait pas en rester là.
Et dès la reprise l'équipe de Stéphane Rossi faisait la démonstration qu'elle voulait et qu'elle pouvait obtenir la victoire.
Sur un long renvoi de Joinel, N'Diaye récupérait le ballon puis prolongeait pour Arnoux devant lui. Une longue passe en profondeur et Traoré en pleine course prenait de vitesse la défense centrale visiteuse puis plaçait le ballon à droite de Joinel.
C'était vite et bien fait. En tout cas de nature, pensait-on, à rasséréner l'équipe bastiaise en quête d'un succès indispensable.
Mais ce ne fut pas vraiment le cas face à cette équipe de Carquefou visiblement venue à Erbajolo chercher un résultat et qui, de ce fait,  s'exposait aux contres de Traore et N'Diaye, mais l'un et l'autre échouaient coup sur coup sur un Joinel particulièrement bien inspiré (65e). Inspiré aussi Lombard qui, après cette succession de centres devant sa cage, se trouvait à point nommé pour renvoyer du poing une belle frappe de Mayulu (75e).
Et Carquefou insistait. Face à un CAB trop recroquevillé dans son camp les visiteurs allaient trouver la faille à quelques minutes de la fin du temps règlementaire après un coup franc mal renvoyé. Bekamenka  se trouvant au bon endroit pour tromper, de près, la vigilance de Lombard.
Mais Carquefou oubliait trop vite que les fins de matches animées sont devenues une spécialité bastiaise.
Arnoux se chargea de le lui rappeler en venant de près, au terme d'un déboulé rageur, anéantir les espoirs de partage des points des visiteurs.
2 à 1 pour le CAB : c'était juste fait certes, mais fait.
Et c'est bien là l'essentiel !

Écrire commentaire

Commentaires : 0