Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

" 71 Broadway " de Claudie Mamberti au théâtre de Bastia

 

71 Broadway, c'est la dernière œuvre de Claudie Mamberti. Librement inspirée de l'affaire DSK, elle mettra en scène les 16 et 17 Mars prochains au théâtre de Bastia Anne-Marie Ferrali,  Matteo Maestracci, Lucie Poli, Annaig Lowick , Caroline Mathieu, Paul-André Picchioli, Marie-Pierre Panzani… Explications du metteur au scène bastiais

- L'intrigue ?

- Un homme, un des plus puissants de la planète est accusé d’avoir violé une femme de chambre…Tel est le début de l’histoire… J’ai imaginé , à travers mon regard de femme,  les répercutions qu’une telle affaire pourrait avoir dans l’entourage de cet homme. L’important n’est pas qu’il soit innocent ou coupable, qu’il soit riche ou pas, l’important est de disséquer l’âme humaine, avec ses violences, ses désirs, ses tendresses, ses faiblesses, ses ambiguïtés….

- Les personnages ?

- Les personnages, qui s’aiment, qui se détestent, sont les miens, ils ne portent pas de noms, ils ne s’appellent pas. Ils sont froids, menteurs, hypocrites, parfois, …  Ils sont aussi drôles, généreux, tendres…

Ce spectacle oscille entre le burlesque et le drame, rien ni personne n’est épargné…  Ce spectacle est sans complaisance … Je le veux percutant.. L’idée n’est pas de choquer pour choquer, je déteste les choses faciles, mais il épouse le sens artistique de la pièce, je veux une mise en scène qui cogne, donc les mots cognent aussi… Sans regard de journaliste  ou de juge, j’ai inventé une histoire, à partir d’un fait divers. Boris Vian disait : "cette histoire est entièrement vraie puisque je l’ai imaginée d’un bout à l’autre…"

- On croit reconnaître certaines personnalités politiques ?

- Ces personnages sont les miens, même si l’on croit y voir des personnalités politiques, et pas seulement,  même si certains anonymes vont se sentir visés, ils appartiennent à mon univers. J’en ai appréhendé la psychologie, je me suis amusée à leur donner un cœur, des mots, des cris, en toute liberté...

- Les femmes jouent un rôle important ?

- Les femmes sont les personnages centraux de la pièce, toutes les femmes, de la parfaite inconnue jusqu’à celle qui partage la vie du héros, interprétée par une chanteuse lyrique, professeur de chant à l’Ecole nationale de musique de  Bastia…  Ce personnage est au cœur du spectacle, tout se  passe autour d’elle et avec elle ; elle évolue, comme les autres, au fil de l’action, elle est à la fois libre et prisonnière, à la fois attachante et distante,  sensuelle et calculatrice... 

- Et les hommes ?

- Les hommes gravitent autour de ces femmes, ils pensent avoir le pouvoir, mais l’ont-ils vraiment ? Le héros, je l’ai imaginé comme dans un roman policier, on plonge dans l’intrigue, le suspens, le mystère… Pour renforcer la puissance dramatique j’ai fait appel à une chorégraphe, ses danseurs contemporains sont au diapason de la cohérence théâtrale, de sa modernité,  et de l’intensité du jeu des comédiens…  Les comédiens sont nombreux, une vingtaine, certains me suivent depuis des années, d’autres participent pour la première fois, tous m’abreuvent de surprises et d’émotions… Ils partent à l’aventure avec joie et excitation, dans un spectacle décalé, déjanté , dans un décor minimaliste où la lumière aura la plus grande importance.. J’ai voulu un spectacle moderne, dans lequel même les séries américaines, dont je m’inspire très largement, participent à ce tourbillon scénique.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Mélisa ortali (dimanche, 02 septembre 2012 07:52)

    Bravo Claudie. Je serais présente au spectacle