Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Carl Medjani : « Rester invincibles à Timizzolu »

L’ACA retrouvera Timizzolu Samedi avant la trêve internationale. Face à Evian, les Ajacciens veulent reprendre leurs bonnes habitudes, à savoir être intraitables à domicile. Cependant, la mauvaise performance produite à  Valenciennes et le score lourd ne doivent pas entacher un collectif déjà bien homogène, et qui voudra reprendre du service sur le front de l’attaque. Alex Dupont et Carl Medjani le savent, seule la victoire sera belle, avant deux déplacements à Lyon et Bordeaux.

Digérée, la défaite à Valenciennes. Certes, le score reste et restera lourd, surtout pour le pauvre David Oberhauser, malchanceux d’encaisser contre son camp un but où  le ballon avait d’abord frappé le poteau. Mais l’ACA n’en est encore qu’au début de sa saison, qu’il a pour le moins bien débuté. Déjà, le handicap de départ est comblé. Ensuite, le groupe est déjà solide et cohérent, notamment en défense.

La victoire à Nice, première du nom depuis belles lurette dans une première journée de L1 en est la preuve, l’ACA nouveau est bien arrivé ! Même à Valenciennes, tout n’était pas à jeter, même s’il est vrai qu’une fois réduit à dix, l’ACA ne jouait plus le même football. L’entraineur ajaccien, en tout cas, n’en fait pas une montagne.

 « On a juste fait un bref tour de ce qu’on a fait à Valenciennes, mais sans plus. Il y a tout de même des choses positives à retenir. J’ai parlé aux cadres, et aux autres joueurs. On est d’accord pour dire que l’on a fait un début de match timide et surtout qu’on a eu une mauvaise réaction après le carton rouge. Ce n’est pas vraiment qu’on a raté notre match, surtout qu’on a encore joué une heure à dix. Les arbitres devraient se dire que c’est tout de même plus agréable à onze, mas on ne va pas non plus se retrancher derrière l’arbitrage à chaque fois, car même à un à zéro à la mi-temps, ce n’était pas perdu ».

 

« Savoir s’imposer à domicile »

« Ce n’était pas facile à gérer, confirme Carl Medjani. Pierazzi se fait expulser à la 35e, et en plus on était menés. C’était un soir sans, tout simplement. Cela dit, on doit être capables de gérer ces situations, même sans le coach sur le banc. Si ça se reproduit, on saura quoi faire ».

Concernant ce qui attend les ajacciens, c'est-à-dire la vaillante équipe d’Evian, qui a obtenu une belle victoire face à Lyon lors de la deuxième journée, Alex Dupont a voulu, une fois encore, se montrer positif et surtout serein.

Néanmoins, il ne part pas vainqueur, loin de là.

 « Je ne suis pas inquiet après notre match de Valenciennes. Certes, cela fait partie des incertitudes de début de saison. Je n’étais pas plus inquiet à Valenciennes que contre Paris. D’ailleurs, je pensais que l’on allait battre le PSG ! A domicile, ce Samedi, on doit savoir s’imposer. Et aussi faire sentir à l’adversaire qu’à Ajaccio, il est très dur de venir jouer ».

 

« Montrer notre faculté à réagir »

Carl Medjani a lui aussi exprimé, au nom du groupe, la volonté de rebondir rapidement, et surtout sans complexe aucun.  « On doit montrer notre faculté à réagir après une déconvenue, dès ce Samedi. On reste sur huit mois d’invincibilité à la maison, et on doit la faire perdurer. Evian afait un match très moyen contre Bordeaux, mais face à Lyon, ils ont été bons, ce qui prouve que c’est une équipe de qualité. De plus, ils ont un peu les mêmes valeurs que nous, c'est-à-dire la combattivité, et le fait de ne jamais rien lâcher. On devra gagner nos duels et se faire respecter. On espère que le stade sera encore plein, car on voudrait jouer toute la saison avec un stade comme contre Paris. Notre public est indispensable ».

 

« Intégrer Jemal et Mutu à l’équipe, du mieux que l’on peut ».

 Le match de Samedi passerait presque inaperçu, noyé qu’il puisse être par la marée médiatique qui a frappé  les rivages de la Rive Sud. L’arrivée d’Adrian Mutu a fait des émules, mais le coach acéiste ne s’en émeut pas plus que ça, et se contente de savourer en silence ce qu’apporte un joueur de cette trempe dans ses bagages.

« Le groupe n’a pas été perturbé par l’arrivée de Mutu, en tout cas, je ne l’ai pas ressenti. On est plus fort avec lui, mais même sans lui, l’équipe est très bien. Il doit donc s’adapter à un système de jeu. Concernant son intégration, il ne jouera pas Samedi, et il a besoin d’une préparation adéquate à son niveau physique. En l’état actuel, il lui reste encore beaucoup de boulot. J’espère seulement qu’il ne sera pas perturbé dans sa préparation par les matches internationaux, puisqu’il a été rappelé en équipe de Roumanie.  »

Concernant l’autre recrue, Ammar Jemal, qui sera présenté ce vendredi, le défenseur Tunisien est appelé à prendre la relève de Yoann Poulard, à qui il ne reste qu’un an de contrat. « On fait en sorte de l’intégrer du mieux possible, car une bonne équipe c’est aussi une bonne charnière centrale. Il faut donc quoi soit complémentaires pour jouer ensemble ».

                                                                                                                    Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Arnette Theiss (dimanche, 22 janvier 2017 06:12)


    Link exchange is nothing else except it is just placing the other person's weblog link on your page at proper place and other person will also do similar for you.

  • #2

    Barabara Humiston (mardi, 31 janvier 2017 18:18)


    What's up every one, here every one is sharing these know-how, so it's good to read this web site, and I used to pay a visit this weblog everyday.