Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

ACA – Evian : Lampà a siconda !

 

 

 

Second match de la saison à Timizzolu, pour l’ACA qui reçoit l’Evian TG ce Samedi à 20h. Les hommes de Dupont, qui seront privés de leur capitaine, devront montrer un autre visage qu’à Valenciennes, face à des Savoyards qui ont déjoué les pronostics l’an passé. Le public attend que ses protégés réitèrent au moins le même match que face au PSG, avec cette fois, la victoire au bout, avant la trêve internationale et deux déplacements dangereux.

L’ACA n’a pas vraiment « joué »  au sens noble du terme, dans le Nord. Menés 1-0 et réduits à dix pendant une heure, on ne peut pas dire que l’équité sportive ait pu laisser les Oursons s’exprimer autant qu’ils l’auraient voulu. Sur le plan offensif, d’ailleurs, on ne peut que constater les dégâts. Eduardo, bien trop seuls devant, a été privé de ballon durant toute la rencontre qui a suivi l’expulsion de Pierazzi. Ce dernier sera par ailleurs suspendu pour un match ferme et un avec sursis, et retrouvera ses ouailles face à Lyon.

 

« Etre conquérants à domicile »

 Ce match face à Evian s’annonce comme un test déjà important, dans ce début de saison, où les automatismes peinent encore à apparaître. L’entraineur de l’ACA l’a d’ailleurs concédé lors de la conférence d’avant-match : « Le plus inquiétant dans ce match, c’est que dans les vingt derniers mètres, il ne s’est, pour ainsi dire rien passé ! […]A domicile, on doit être conquérants. On n’est pas tous seuls, il y a le public ».

 « On est tous conscients d’avoir un peu raté notre match à Valenciennes, concédait également Carl Medjani. […] Mais on sait qu’à la maison, il faut qu’on se fasse respecter. On espère jouer encore devant un stade plein, comme face à Paris ». Preuve en est que le groupe n’a pas été particulièrement atteint mentalement par cette défaite, l’excellente ambiance qui règne toujours aux entrainements. Certes, la venue de Mutu a quelques peu modifié le quotidien du club, mais n’a en rien influé sur le vestiaire. Le Roumain n’est d’ailleurs pas retenu pour ce match, en raison de son manque de préparation.

 

Poulard et Jemal aptes, Maire au repos forcé

Il faudra donc s’attaquer à la défense Savoyarde sans lui. Eduardo aura encore matière à courir, donc. L’attaque devrait se montrer cette fois plus incisive, et surtout plu homogène, afin de déstabiliser Evian, qui possède de bons joueurs à chaque poste, et surtout dans les airs. Face aux Wass, Angoula et consort, il ne faudra pas lésiner sur les efforts. Certes cette équipe d’Evian ne fait pas grand bruit, mais elle gagne à être connue. Les Sagbo, K’hlifa et Rabiu commencent à se faire un nom en cette L1, et ne sont en aucun cas à prendre à la légère. Il faudra se montrer rigoureux en défense. Une arrière garde qui bénéficiera des retours de Lippini, Bouhours et Mostefa, tous trois ayant purgé leur suspension. Mais la lourde perte sera celle de JB Pierazzi, qui ne sera pas de la partie, faute à ce carton rouge reçu contre V.A.

 Coté disponibilité, Dupont pourra compter sur Poulard, qui s’est bien remis de sa blessure à la cheville et qui a été convoqué, ainsi que de Jemal, qui pourrait faire sa première apparition avec le maillot acéiste. Il faudra désormais montrer plus de « peps » en attaque, face aux hommes de Pablo Correia, qui ont brillé face à Lyon lors de la précédente journée. Gageons que les leçons de Valenciennes aient été apprises, et que l’ACA saura imposer son statut à domicile, devant son public. C’est un devoir, une question d’honneur pour le Oursons que de se faire craindre sur leur pelouse.

 

 ACA : André, Belghazouani, Bouhours, Cavalli, Delort, Diarra, Diawara, Eduardo, Faty, Jemal, Lasne, Lippini, Medjani, Mostefa, Oberhauser, Ochoa, Poulard, Tiberi.

Feriti : Maire (mollet), Sammartiano (ripresa)

Micca scelti : Saad, Begeorgi, Gigliotti (CFA2)

 

ETG FC : Laquait, Andersen – Mensah, Cambon, Dja Djédjé, Mbarki, Mongongu, Lacour, Sorlin, Koné, Rabiu, Wass, Barbosa, Dhaouadi, Govou, Khlifa, M’Madi, Sagbo.

                                                                                                                      Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires : 0