Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SCB-Saint-Etienne : Les bons "plans" de Sylvain Marchal

Il a évolué sous les couleurs de Saint-Etienne lors des saisons 2010-2011 et 2011-2012, mais samedi soir, c'est avec le maillot du Sporting Club de Bastia que Sylvain Marchal affrontera ses ex-coéquipiers. Et si pour cette première grosse affiche à Furiani, l'ex Stéphanois aura une petite émotion avant la rencontre,  il n'entend pas faire de cadeau, une fois le coup d'envoi donné,  à cette équipe qui se classe régulièrement dans le haut du tableau. La mission du Sporting sera une nouvelle fois difficile. Marchal en est parfaitement conscient mais à quelques jours de cette rencontre, il livre à Corse Net Infos les bons plans pour neutraliser les "Verts". Interview.

- Vous êtes resté deux ans à Saint-Etienne, parlez-nous votre parcours là-bas..

- Lorsque je suis arrivé dans le Forez, le club venait de vivre des moments difficiles en évitant de peu la relégation. Par la suite, ça s'est amélioré avec des résultats plus conformes aux ambitions du club. Mon plus beau souvenir restera notre victoire dans le derby à Lyon. Cela n'était plus arrivé depuis trente ans. 

 

- Vous jouerez samedi avec le Sporting contre votre ancien club. Un autre match difficile en perspective...

- En effet, ça va être un match difficile, mais avant que la trêve internationale ne débute, on aura à cœur de se racheter de notre défaite amère à Rennes. Cela passe nécessairement par une victoire contre Saint-Etienne.

 

- Quelles sont les forces de Saint-Etienne ?

- C'est une équipe qui a d'énormes qualités, de la puissance et de la vitesse. Si on veut accrocher un résultat à l'issue de cette rencontre et leur poser des problèmes, il faudra rester concentré de la première à la dernière minute, car face à ce genre d'équipes, ça ne pardonne pas.

 

- Aubameyang, Hamouma : les Verts disposent d'attaquants très rapides. Que faudra t-il faire, selon vous, pour les empêcher de développer leur jeu ?

- Oui ce sont des joueurs extrêmement rapides. Pour avoir joué contre eux lors d'oppositions à l'entraînement, je sais qu'il faudra être vigilant et évoluer en rang serré derrière pour éviter de leur laisser le moins d'espace possible. A défaut, ils vous sèment et une fois partis,  il est très difficile de les rattraper. On a pas vu le voir contre Brest dimanche dernier. A nous de bien analyser leur jeu cette semaine et de bien préparer notre système défensif … 

 

- Une victoire en trois matchs, les Verts ne sont pas encore totalement en confiance, : quelle stratégie faudra-t-il adopter selon vous pour les faire douter ?

- Pour les faire douter, il faudra mettre de l'intensité durant la rencontre. J'ai aussi l'impression, au vu de leurs résultats en ce début de saison (deux défaites et une victoire), qu'ils se cherchent encore un peu. Mais attention aussi, car leur dernière victoire dimanche a été très large, ils peuvent poursuivre sur leur lancée. Ca va être à nous d'emballer le match, d'y mettre de la fougue et d'essayer de les faire douter au maximum pour marquer rapidement, tout en restant très vigilants et regroupés derrière. 

 

- La défense du Sporting montre quelques fois des signes de fébrilité : quelles sont les choses à corriger selon vous pour le prochain match ?

- Comme je l'ai dit, rester concentrés et ne pas lâcher les joueurs que l'on a au marquage. On doit aussi être plus efficaces lorsque le danger approche et ne pas hésiter à dégager pour éloigner le danger. A Rennes, on n'a souvent eu quelques hésitations à ce sujet, il faudra corriger ce point-là. C'est vraiment sur le plan défensif que l'on doit travailler jusqu'à la venue de Saint-Etienne. 

 

- Au niveau du public, on a tendance à faire un rapprochement entre Bastia et Saint-Etienne. Vous qui avez vécu les deux, quel est votre sentiment ?

- C'est un petit différent dans le sens où à Saint Etienne, deux kops de supporters étaient présents pour assurer l'ambiance. A Bastia, c'est carrement tout le stade qui pousse son équipe de la première à la dernière minute. J'étais un peu déçu que le premier match se joue avec « seulement » trois tribunes, mais j'ai  hâte d'être à samedi car le stade complet, paré de bleu et blanc, ça doit être quelque chose.. A nous d'emballer le match pour faire vibrer encore plus ce public.
Tout Furiani mais, est-il besoin de le souligner, n'attend que cela !
                                                                                   Propos recueillis par André CARLI 

Écrire commentaire

Commentaires : 0