Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ajaccio : Un bel accueil pour Adrian Mutu

(Photos Marilyne Santi)
(Photos Marilyne Santi)

Comme prévu, l’attaquant Roumain, qui s’engagera demain avec l’ACA, a débarqué ce Lundi peu après 18 heures à l’aéroport Napoléon-Bonaparte. A son arrivée dans l’aérogare, le nouvel attaquant Ajaccien a reçu un accueil digne des plus grands. Quelques deux-cent supporters Acéistes ont accueilli l’ancien Florentin par des chants, acclamations, et bien sûr des photos, pour ce qui constitue le plus prestigieux transfert de l’histoire du club. 

Ils étaient au rendez-vous les supporters ajacciens, de même que la presse insulaire. Comme annoncé par le club, Adrian Mutu est arrivé à 18h15, ce Lundi, en provenance de Bastia, par laquelle il a transité ce matin après avoir quitté l’Italie. Celui qui s’est dit « pressé et motivé » à l’idée de débuter son championnat avec l’ACA est arrivé à l’aéroport International d’Aiacciu en fin d’après-midi, où il a été accueilli en grande pompe.

En effet, la communauté rouge et blanche s’était donné rendez-vous pour cet évènement historique pour le club. Pour la première fois, un attaquant de classe mondiale et qui a brillé dans un des plus grands championnats d’Europe rejoint le club à l’Ours.

A peine débarqué, Adrian Mutu s’est tout de suite retrouvé porté par la ferveur des supporters, ainsi que sous le feu des médias, venus couvrir l’évènement.  Les supporters fondent beaucoup d’espoirs en Mutu, et lui, de son coté, n’a pas l’intention de décevoir, bien au contraire. Visiblement ému et touché par l’accueil qui lui a été réservé, Adrian Mutu s’est, après avoir immortalisé l’instant avec les supporters, engouffré dans un 4x4 en compagnie des dirigeants de l’ACA, afin de rejoindre Timizzolu, non sans être passé remercier une fois de plus les supporters.

 

« Je viens en Corse, et non pas en France »

 Outre l’émulation à l’échelle de la Corse, ainsi que l’engouement que suscite un tel évènement, Mutu fait également parler de lui au niveau national. Interrogé Mercredi dernier par RMC, dans l’émission Luis Attaque, l’attaquant a déjà donné du grain à moudre aux médias, en titillant un de ses compères du Calcio, avec qui il s’entend bien, mais qui constituait à une époque son plus grand « rival » : Ibrahimovic. « On verra qui, de lui ou de moi, marquera la plus de but cette saison ! » a même lancé l’international Roumain.

Dimanche, dans le Canal Football Club de Canal +, Mutu s’est exprimé sur sa venue en Corse, et sur son état d’esprit avant d’entamer ce qui serait sa dernière aventure footballistique. « Il ne faut pas me voir comme le messie, ce n’est pas comme ça que ça marche. Je suis très motivé pour jouer, et marquer. Mes problèmes extra-sportifs font partie du passé. J’ai certes fait des erreurs, et j’en ai tiré des leçons. Je me moque de savoir ce que les français pensent de moi, et sans manquer de respect, je viens en Corse, et non pas en France ».

De quoi planter le décor, pour celui qui a été sous le feu incessant des critiques il y a quelques années. Il est désormais un père de famille comblé, et fait passer ses enfants en premier plan, devant sa carrière : « Prima di tutto sono un padre, eppò il resto ! » dit sa description personnelle sur son compte officiel Twitter. La marque des grands professionnels, un atout de choix qu’Adrian Mutu, qui pourrait bien être sur la feuille de match de Samedi, face à Evian à Timizzolu. « J’ai besoin du soutien des supporters », a également déclaré Mutu sur la chaîne cryptée. L’appel a été entendu, en ce 27 Août !

Désormais, rendez-vous demain à Timizzolu pour la signature du joueur, après la traditionnelle visite médicale. 
                                                                                                                       Olivier CASTEL 

Écrire commentaire

Commentaires : 0