Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Sporting : Des motifs de satisfaction malgré la défaite

Coup franc de Khazri : Marchal (7) s'apprête à placer sa tête. (Photo Sébastien Leclerc)
Coup franc de Khazri : Marchal (7) s'apprête à placer sa tête. (Photo Sébastien Leclerc)

En jouant contre une équipe Rennaise habituée du haut du tableau samedi soir, le Sporting n'avait rien à perdre et il l'a prouvé ! Malgré la défaite, il y a matière à être optimiste pour l'avenir du Sporting en Ligue 1. 

Après trois journées, les Bastiais réalisent un début très encourageant (deux victoires et une défaite). Alors que Frédéric Hantz dressera un premier bilan à l'issue du match contre Sain-Etienne, les observateurs prennent déjà les devants en soulignant le bon football pratiqué par les Bastiais.

Les supporters les plus réalistes savent que le maintien ne se jouera pas contre les « grosses cylindrées » de ce championnat, mais, on peut toutefois souligner et féliciter le groupe de Frédéric Hantz pour la très bonne prestation en terre Bretonne qui était dans la lignée de celle à Sochaux. Excepté le troisième but rennais emprunt de réussite, les Bastiais bien qu'en infériorité numérique, n'auront eu de cesse de produire du jeu et de revenir au score par deux fois ! Une performance qui ne sera pas réalisée par beaucoup d'équipes à Rennes qui plus est pour les promus.. 

 

Cependant, pour devenir un « tout puissant » comme l'appelle de ses vœux Frédéric Hantz, le Sporting devra corriger ces carences défensives encore parfois fébriles samedi soir. Angoula au poste d'arrière-droit qui découvre la Ligue 1 – comme une grande partie de l'effectif – devra travailler durant les prochaines semaines pour régler ces petits défauts qui peuvent être parfois préjudiciables. Harek qui n'a pas réalisé une préparation totale à la suite d'une blessure à la cheville, était titulaire pour la première fois de la saison. Il convient donc d'être indulgent avec ses performances (retard de placement, hésitations dans ses dégagements) qui seront sans doute corrigées à l'avenir. 

 

Sur le plan offensif, le Sporting se comporte plutôt bien. Avec des recrues qui se sont bien intégrérs et qui s'entendent très bien avec les « anciens », et notamment un Rothen toujours aussi présent et efficace,  le jeu des Bastiais est très plaisant à voir. Cinq buts inscrits en deux matchs, il y a bien longtemps que les supporters n'avaient plus savouré de telles performances des bleus à l'extérieur. Un Sporting offensif et non défensif tout au long du match, c'est aussi ça la philosophie de Frédéric Hantz. Le Sporting démontre (et démontrera tout au long de la saison) qu'il n'a pas besoin de ses supporters pour, à l'extérieur, produire du jeu et mettre ses adversaires en danger. Le vieil adage du fameux « contexte Corse à Furiani » est désormais révolu.. 

 

Revenons aussi sur l'expulsion d'Ilan peu avant l'heure de jeu. Coupable d'un tacle qui lui valait un carton jaune, l'ancien joueur d'Ajaccio a semble-t-il répondu un peu trop agressivement à l'arbitre en lui adressant un « je n'avais pas entendu ».. En lui signifiant un rouge dans la foulée, M. Bastien a peut-être voulu prouver à Jean-Marc Furlan qu'équipe Corse ou pas, il serait sévère quand même. 

 

En défintive, avec six points sur neufs possibles, sept buts marqués en trois matchs, les Bastiais peuvent donc être satisfaits de leur début de saison. Une victoire samedi prochain à Furiani contre Saint-Etienne viendrait confirmer ce bilan qui quoi qu'il arrive, permettra d'aborder, sereinement, le prochain cycle de matchs…
                                                                                                                      André CARLI 

Écrire commentaire

Commentaires : 0