Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

SC Bastia à Rennes : Une défaite au goût amer…

Palmieri et Rothen en difficulté face à Danzé
Palmieri et Rothen en difficulté face à Danzé

Stade de la Route de Lorient à Rennes

Stade Rennais : 3 - 2  SC Bastia (2-1)

Buts : Alessandrini 22e, Pitroipa 40e, M'Vila 85e pour Rennes.
Marque 28e, Marchal 74e pour Bastia

Expulsion : Ilan 54e pour Bastia

Avertissements : Cahuzac 23e, Palmieri 57e pour Bastia. Boye 37e pour Rennes

Arbitre : M. Bastien assisté de MM. Haquette et Harchay

Stade Rennais : 

Costil, Théophile-Catherine, Kana-Biyik, Boye, Danze (cap), Pitroipa, Diallo (puis Montano), M'Villa, Alessandrini (puis Ferret),  Pajot, Erding (puis Sané)

SC Bastia : 

Novaes, Angoula, Marchal, Marque, Harek, Palmieri (puis Khazri), Cahuzac (cap puis Yatabaré), Rothen (puis Thauvin), Maoulida, Modeste, Ilan

Face à un gros morceau du championnat comme Rennes, il fallait un Sporting solide et appliqué en défense pour ne pas laisser trop d'opportunités aux rapides attaquants Rennais.
Thauvin et Khazri sur le banc . Palmieri et Ilan sur le terrain : malgré les changements apporéts par Frédéric Hantz, les Bastiais entraient globalement bien dans le match en effectuant dix bonnes minutes. A l'approche du quart d'heure de jeu, les Rennais accélèraient la cadence avec
Pitroipa qui servait Erding à l'entrée de la surface, celui-ci lançait Alessandrini au point de penalty, mais Novaes, heureusement, sera plus rapide sur le ballon.
La réponse Bastiaise surveanit dans la foulée avec une frappe puissante d'Ilan que Costil avait du mal à maîtriser devant Maoulida, mais le gardien Breton a toutefois la vigilance nécessaire pour se jeter à nouveau sur le ballon.
Mais alors que le jeu était dans la moitié de terrain rennaise, le Sporting allait se faire piéger. Harek qui avait été semble-t-il accroché mais sans que l'arbitre ne bronche, permettait aux locaux de lancer une contre-attaque. Diallo l'ancien Bastiais lançait idéalement Pitroipa sur l'aile droite qui s'empressait de servir Alessandrini idéalement placé au sein toute la défense Corse. Au point de penalty, l'ancien auvergnat  n'avait plus qu'à ajuster Novaes.

Menés au plus mauvais moment, les bleus ne se laissaient toutefois pas abattre et repartaient de plus belle vers le camp breton. Et leur pressing s'avéraient payant puisque sur un corner tiré par Jérôme Rothen, Costil ratait totalement sa sortie : François Marque, à l'affût au second poteau, n'avait plus qu'à pousser le ballon au fond de la cage adverse. Premier but en ligue 1 pour Marque qui permet aux Bastiais de revenir à égalité !

Malheureusement les Bastiais – qui tenaient bien la cadence au milieu de terrain jusque-là – allaient se faire une nouvelle piéger à la suite d'une grossière erreur défensive…

Alessandrini décalait Mevlut Erding à l'entrée de la surface. Le Turc qui avait vuPitroipa démarqué le plaçait dans les meilleures conditions pour aller au but. De fait, ce dernier se fendait d'un superbe plat du pied  pour crucifier Novaes. M

 

Ilan expulsé, Marchal buteur

Dès le début de seconde période, les insulaires reviennent avec les mêmes motivations offensives qu'en première mi-temps. D'emblée, ils se créaient une occasion avec Ilan qui prolongeait un centre de Rothen en direction de Maoulida, mais malheureusement la frappe trouvait les gants de Costil. Quelques minutes plus tard, les Bretons étaient à deux doigts  d'enfoncer le clou. Alessandrini délivrait un centre sur la tête de Erding, fort heureusement la tentative du Turc était repoussée par un Novaes impérial. Puis quasiment dans la foulée, le sort du match basculait ! Ilan héritait d'un carton jaune, mais à la suite d'une explication avec l'arbitre, il était expulsé !

Une décision qui mettait Frédéric Hantz, justement,  hors de lui.

En supériorité numérique, les Rennais allaient tout faire pour prendre le large au tableau d'affichage, mais les multiples occasions de Pitroipa n'aboutissaient guère. Au contraire, ce sont les Bastiais qui allaient égaliser. Khazri entré quelques minutes auparavant, tirait un coup-franc parfait sur la tête de Marchal qui égalisait.
Le coup de Sochaux n'était plus loin.

Revenus au score, les bleus s'employaient alors à continuer à aller de l'avant et Maoulida aurait pu enfoncer le clou quand il se présentait seuil face à Costil. Malheureusement le Sporting devait lâcher à cinq minutes de la fin sur un tir de M'Vila dévié par la tête de Erding qui lobait un Novaes avancé.
Une défaite au goût amer donc pour le Sporting qui à cinq minutes près aurait pu ramener un bon point de Bretage.

Première défaite de la saison pour le SCB.
Elle permettra, sans doute, à ses supporters de mieux apprécier la prochaine victoire face à Saint-Etienne !
                                                                                                                          André CARLI 

Ils ont dit

Frédéric Hantz : " La victoire du puissant contre le modeste"

« Sur le premier but il y a une faute grossière contre nous qui n'est pas sifflée, puis on revient bien. Le deuxième fait de jeu c'est l'exclusion d'Ilan, qui prend un jaune car il ne voit pas l'adversaire puis un rouge pour avoir exprimé son point de vue à M. Bastien. Et la cerise sur le gâteau c'est le troisième but de Rennes, très heureux. J'ai la sensation que c'est la victoire du puissant contre le modeste. Mais à nous d'être plus malins et décisifs dans les zones de vérité, et au Sporting d'être plus puissant. Néanmoins je suis très satisfait du comportement de mes joueurs, de la manière dont ils ont abordé et traversé le match. On continue notre apprentissage. »

 

Réaction de Frédéric Antonetti : " La victoire est quand même méritée"

« Je pense qu'on est encore convalescents. On a fait de bonnes choses, avec une bonne circulation de balle qui met l'équipe adverse en danger. Mais on sent une crispation. J'espère que le résultat et le scénario de ce soir vont nous faire du bien. Il y a eu des choses positives , j'ai vu des joueurs à leur meilleur niveau, comme Pitroipa. Dans l'ensemble, l, même si elle vient sur un but de chance. On sent un potentiel, mais cette équipe a besoin de confiance, parce qu'elle manque d'expérience. » 

Écrire commentaire

Commentaires : 0