Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L'AC Ajaccio veut confirmer ses bonnes dispositions à Valenciennes

Diarra et l'ACA : encore un bon résultat à Valenciennes ?
Diarra et l'ACA : encore un bon résultat à Valenciennes ?

Deuxième déplacement pour l’ACA, qui se rendra à Valenciennes, ce Samedi 20H, pour son troisième match. Même si les deux premiers ont été fort bien négociés, il serait de bon ton que la dynamique perdure, en ce mois d’Août. Face à  un concurrent direct, les Oursons voudront confirmer leurs belles performances à Nice et contre Paris, mais surtout confirmer qu’il est à  prendre au sérieux, dans ce championnat. Néanmoins, ce sera sans Bouhours et Mostefa, suspendus.

Il n’est jamais aisé de se rendre dans le Nord, même en plein été. L’ACA ira tout de même y défier une équipe de Valenciennes qui, selon toute vraisemblance, devrait globalement jouer le même rôle que l’an passé dans le championnat. L’enjeu est donc présent, pour des Ajacciens bien engagés dans la bataille, et qui visent un peu plus haut cette saison, même si la première cible à atteindre reste celle des 40 ou 45 points nécessaires au maintien.

Cette équipe de Valenciennes avait bien réussi l’année dernière. En effet, les Oursons avaient signé à Timizzolu leur premier succès de la saison (3-1) en Septembre, ainsi que trois points supplémentaires en Janvier, grâce à Christian Kinkela, qui rejoindra Brest pour cette saison, c’est à noter.

 

Eduardo et les autres sur leur lancée ?

A Nice, la force des Acéistes avait été  le réalisme. En tout, l’ACA avait tiré trois fois au but, cadré  deux fois et scoré une fois, par Eduardo. Le Brésilien aurait d’ailleurs pu soigner ses statistiques en ce début de compétition, si le poteau n’avait pas sauvé Sirigu, après cette perte de balle de la défense Parisienne, et ce jeu en triangle en une touche de balle, qui méritait bien mieux. Quoi qu’il en soit, reconnaissons que le jeu proposé par l’ACA a de quoi faire des envieux. Les pronostiqueurs des journaux spécialisés ainsi que les bookmakers risquent dans peu de temps de revoir leurs côtes, quant aux classements probables que l’on confère à l’ACA pour la dernière journée. Sérieux, appliqués, très rapides et inspirés dans la construction, les Ajacciens avaient d’ailleurs fait parler la poudre dès leur première occasion à Nice, et ont donné bien des soucis au portier Italien du PSG. Diarra en nouveau Kinkela, sur son coté gauche, fait des étincelles, André se projette de plus en plus vers l’avant, et Faty tient un rôle prépondérant dans la récupération, le tout complété par une charnière centrale d’acier, et une rigueur sur l’homme pour le moins efficace. Cet ACA là est « dans la continuité de sa préparation » comme le dit si bien Dupont, et on sent que la machine a vocation à continuer à prendre de la vitesse, maintenant qu’elle est lancée.

 

Medjani apte, retour de Tiberi sur le terrain

Seule inquiétude en ce début de compétition, la béquille reçue par Medjani, et qui l’avait contraint à  quitter le terrain au profit de Maire, face au PSG. Néanmoins, l’entraineur Ajaccien a rassuré tout le monde en assurant que l’international Algérien serait bien dans le onze de départ ce Samedi. Sur le coté  gauche de la défense en revanche, la suspension de Bouhours (3e carton jaune en dix matches, reçu à Nice) pourrait permettre à Tiberi de retrouver l’équipe des titulaires, pour cette rencontre. Fabrice Begeorgi pourrait également faire office de solution, mais le Marseillais n’a que peu de matches dans les jambes, et devrait logiquement se retrouver sur le banc. Mostefa purgera son dernier match de suspension, de même pour Lippini, qui a hâte de retrouver l’odeur des terrains de L1.

Du coté du VAFC, on a commencé  la saison de manière similaire, avec une victoire chez un prétendant au maintien (1-0 à Troyes), et un nul à la maison face à  Nice, qui en est un autre (0-0). Les joueurs de Daniel Sanchez cherchent à passer une saison plus tranquille, mais n’ont que peu fait parler d’eux sur le marché des transferts. Une seule arrivée, celle du stéphanois Nery, et surtout, dans l’autre sens, le départ de Renaud Cohade qui a fait le chemin inverse, vers le Chaudron. Un effectif et un jeu qui restent somme toutes les mêmes, et que Alex Dupont connait bien. Seulement, les miracles ne se produisent pas tous les ans, et l’ACA a intérêt à terminer le match à onze contre onze cette année. Christian Kinkela n’est plus là pour sauver tout le monde, de toute façon…il faudra donc, comme à Nice, bien démarrer la rencontre, afin d’imposer son rythme, ce qui constitue toujours un atout de premier plan lorsque l’on joue à l’extérieur. La rigueur défensive, on le sait, est déjà très bien maîtrisée par l’arrière-garde ajaccienne. Reste à peaufiner les automatismes devant, et cette équipe-là n’aura aucun mal à s’imposer, pas plus à Valenciennes qu’ailleurs…

Coup d’envoi à 20h, à suivre sur RCFM et BeInSport 6

 

I Gruppi :

ACA : Ochoa, Oberhauser, Diawara, Medjani, Poulard, Zahibo, Faty, Pierazzi, Cavalli, André, Belghazouani, Diarra, Eduardo, Begeorgi, Maire, Delort, Tiberi, Lasne.

Feriti : Sammaritano (reeducazioni)

Micca scelti : Saad, Gigliotti

 

VAFC : Leca, Penneteau - Bong, Ducourtioux, Gil, Isimat-Mirin, Mater, Nery, Traoré - Danic, Da Silva, Dossevi, Gomis, Kadir, Saez - Aboubakar, Pujol, Samassa

Feriti : Angoua , Camara, Djuric, Massampu

                                                                                                                   Olivier CASTEL

Écrire commentaire

Commentaires : 0