Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L'AC Ajaccio boit la tasse à Valenciennes

La défense de l'ACA a été moins fringante que face au PSG
La défense de l'ACA a été moins fringante que face au PSG

VA 3  - ACA 0 (1-0) 

Arbitru : M.Rainville assistatu da MM. Henniot  è Luzi

Scopi : Samassa (15’), Nery (56’) Oberhauser (csc 80 ‘)

Avvertimenti  : Isimat-Mirin (18’) à VA ; André (23’), Ochoa (59’), Eduardo (71’)

Sclusioni : Pierazzi (38’)

Spettatori : 11876 

VAFC : Penneteau- Mater ( Saez 82’), Gil, Isimat-Mirin, Nery- Ducourtioux, Gomis- Dossevi, Danic- Pujol ( Kadir 78’), Samassa ( Aboubakar 73’).

Addestratori :D.Sanchez 

ACA : Ochoa (Oberhauser 61’)- Diawara,Poulard, Medjani, Begeorgi- Pierazzi(cap), Faty- Cavalli (Belghazouani 66’), André, Diarra- Eduardo (Delort 85’). 

Soirée à oublier pour l’ACA. Après avoir entamé de petite manière le match, les Ajacciens ont concédé l’ouverture du score par Samassa au quart d’heure de jeu, avant de voir leur capitaine exclu, pour un tacle un peu appuyé. Par la suite, les locaux ont continué à imposer leur jeu et à faire tourner, jusqu’à faire le break par Nery, puis marquer le troisième sur coup-franc par Kadir. Memo Ochoa est sorti sur blessure dans ce match cauchemar, qui voit l’ACA subir sa première défaite de la saison, avec un score très lourd.

Le match débute par une possession de balle  Nordiste, et un ACA défensif. Begeorgi titularisé coté gauche pour palier la suspension de Samuel Bouhours, et une formation en 4-2-3-1, avec toujours Faty et Pierazzi à la récupération.

C’est le VAFC qui se se montre le premier, et c’est Dossevi qui tente sa chance, son tire passera juste à droite du but d’Ochoa. Le match est lancé sur cette action. Dans la foulée, la défense ajaccienne cafouille sur un tir de Gil, que Faty contre malgré lui de la tête. C’était cadré et Ochoa remercie son défenseur. L’ACA n’y est pas dans ce début de rencontre et ne touche quasiment pas le ballon, face à des nordistes en grande forme. Une nouvelle occasion pour Danic manquera le cadre. On joue depuis dix minutes et le ton est donné par VA. L’ACA n’arrive pas à ressortir. Mais les Ajacciens vont relever la tête, et sur un centre de Cavalli, Ducourtioux se rate, et le ballon atterri sur le crâne de Diarra, qui ne peut diriger sa tête. Le rythme s’atténue, mais deux minutes plus tard, les locaux vont ouvrir le score.

Sur un centre de Danic de la gauche, Samassa se jette au premier poteau et met le cuir au fond, Ochoa est impuissant. 1-0 pour Valenciennes, et les ajacciens de manquer totalement leur début de match. Eduardo est bien esseulé devant, et ne reçoit aucun ballon depuis l’entame. Seule incursion qui aurait pu être intéressante, celle Pierazzi, qui déborde coté droit et centre à ras de terre, mais c’est pour Penneteau. Eduardo n’était pas au rendez-vous.

Sur l’action suivante, c’est Valenciennes qui manque le coche, Faty dégage mal, et sur un tir, Poulard dévie sur Samassa, qui tire et le ballon de frôler le cadre (35a). Mais encore une fois, alors que l’ACA commençait à reprendre ses moyens et à se procurer des opportunités, Mr. Rainville, appelé en urgence pour remplacer M. Cailleux, va dégainer le rouge, sur un tacle de Pierazzi. Le capitaine de l’ACA va au ballon, le touche bien pourtant, mais également le pied de Danic. L’arbitre ne calcule pas, et réduit donc l’ACA à dix. Cela va totalement changer les plans de Dupont, qui fulmine du haut de sa tribune, impuissant.

Mais l’ACA ne va pas s’en laisser compter et sur un corner de Cavalli, Isimat-Mirin manque de peu d’égaliser contre son camp. La mi-temps est sifflée sur une ultime action périlleuse pour la défense ajaccienne, qui subit logiquement, malgré la volonté d’aller de l’avant.  

La pause a dû faire du bien à  l’ACA, qui a pu retrouver son entraineur dans le vestiaire. L’ACA repart  avec la possession du ballon. Eduardo se met le premier en évidence mais est repris par Mater. Mais l’ACA va complètement déjouer et concéder le break. Sur une balle mal dégagée par Cavalli qui rate son geste, Samassa donne pour Nery, qui va battre Ochoa, sans être attaqué, d’un petit pont, en poussant le ballon de front. L’attaquant double la mise pour VA, mais le portier Ajaccien est blessé au genou sur l’action, et prend même un carton jaune pour l’avoir signalé à l’arbitre…

Tableau on ne peut plus noir pour l’ACA, qui voit Oberhauser remplacer Ochoa. La défense ajaccienne a été complètement passive sur ce coup-là ! L’ACA est K-O debout, et a sans conteste pris un coup sur la tête énorme avec l’expulsion sévère de Pierazzi. Soixante-septième minute, Cavalli sort au profit de Belghazouani, histoire de changer de système de jeu. Valenciennes manque de peu le troisième encore sur un centre de Samassa, que tout le monde regarde passer, y compris les attaquants Nordistes.  Valenciennes continue de faire tourner le ballon, face à des Ajacciens amorphes, et c’est Foued Kadir, sur un coup-franc aux 25 mètres, qui va porter l’estocade. Sa frappe du cdoit rebondi sur le poteau, avant de taper le talon d’Oberhauser et de rentrer… Les oursons boivent le calice jusque à la lie dans le déluge Nordiste. Dernier fait de jeu, avec la sortie de Gomis coté VA sur blessure, réduisant ainsi les Nordistes à dix. La rentrée de Delort à sept minutes du terme n’y changera rien, l’ACA s’incline très lourdement, aussi lourd que le ciel au-dessus du Hainaut. 

Il faudra à tout prix repartir sur d’autres bases face à Evian, samedi prochain à Timizzolu. Ochoa blessé, Pierazzi suspendu, l’ACA retrouvera cependant Mostefa, Lippini, Bouhours, et surtout, Mutu, qui devrait faire une apparition. Une défaite qui fait mal, mais qui a vocation à servir de leçon pour la suite, tant la défense a été incapable de ressortir proprement le ballon, laissant les attaquants sur leur faim.
                                                                                                                       Olivier CASTEL. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0