Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

GFC Ajaccio : Rome ne s'est pas faite en un jour…

 On ne va pas refaire le match. Bien au contraire. Mais on va accorder des circonstances atténuantes au GFCA pour sa volonté d’aller de l’avant, son abnégation et sa farouche envie de vaincre bien que diminué et avec trois attaquants. Un joli coup de poker de Jean-Michel Cavalli qui commence à mieux sentir ses joueurs en abattant de nouvelles cartes lors de chaque rencontre.

C’est vrai que l’équipe de Lens s’est contentée de ce nul. Les « sang et or » n’en demandaient pas tant. Mais l’arbitre à pris ses responsabilités en accordant un pénalty aux Nordistes alors même - après vision répétée du ralenti – qu’il n’y avait pas du tout la faute suprême. Mais bon, c’est le sport et sa glorieuse incertitude. Il faut faire avec. Dommage que la vidéo ne soit pas encore en place (on s’arrête bien pour se désaltérer…) ce qui n’a pas, mais absolument pas chamboulé le jeu des locaux qui ont puisé dans leur énergie (il en fallait) pour tenter de faire face et d’aller plus encore de l’avant et sérieusement bousculer un groupe nordiste peu inspiré et ne sachant exploiter l’infériorité numérique des ajacciens.

Cela dit, tout ne fut pas parfait chez des « Diables Rouges » tant s’en faut.

- Ils progressent au fil des matches, c’est vrai.

- Les tirs sont de plus en plus probants, la preuve, le joli but de Verdier.

- Les jolies actions menées jusqu’à l’exclusion de Johan Bocognano, avec un football plaisant.

- Les bonnes dispositions de l’équipe malgré le vide laissé par le onzième joueur et les superbes incursions qui méritaient un autre sort.

Tout ne fut pas parfait, c’est le moins que l’on puisse dire, notamment au niveau du contrôle de balle, des passes décisives, des ballons perdus et de certaines actions offensives (celle de Verdier notamment) qui manquaient visiblement d’inspiration.

Mais bon, le fait est là : un troisième nul à domicile.

Bien sûr que le GFCA méritait mieux. Bien sûr que Lens a réalisé la bonne affaire (avec l’aide de l’arbitre). Bien sûr, ce n’est pas catastrophique pour le GFCA qui s’est très vite rendu compte que le niveau avait grandement évolué.

On doit à la vérité de dire que l’expérience aidant, ces petits détails disparaîtront au fil des matches, c’est certain. Le groupe est bon dans son ensemble mais il faudra se reprendre, c’est à dire éviter des situations de fébrilité derrière et au milieu, exploiter avec plus de panache le trop grand nombre de ballons perdus notamment dans le jeu de tête et la construction.

Rome ne s’est pas faite en un jour, air connu. Jean-Michel Cavalli commence a mettre ses pions en place, cela on a pu s’en rendre compte, ça finira par payer.

Il reste aux joueurs à  appliquer davantage certaines consignes qui leur apporteront l’assise nécessaire. La saison vient à peine de commencer et l’on a pu apprécier à sa juste valeur la bonne santé du groupe.
                                                                                                                                         J . F. 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Willette Lemaster (dimanche, 22 janvier 2017 07:19)


    I seriously love your blog.. Great colors & theme. Did you build this website yourself? Please reply back as I'm planning to create my own site and would love to find out where you got this from or what the theme is named. Thanks!