Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Ligue 1 : Et si le Sporting nous refaisait le "coup" de Sochaux ?

Le Sporting met , samedi, le cap sur la Bretagne pour aller affronter, ce sera la première fois que cela arrive, deux des siens, Frédéric Antonetti et Jean-Marie De Zerbi en l'occurrence, qui n'ont jamais plus rencontré le SCB sur le plan sportif depuis leur départ de Bastia.

Mais ce match dans le match n'éclipsera pas celui qui va opposer le Sporting nouveau, auréolé de deux succès spectaculaires pour autant de matches en Ligue, au Stade Rennais qui flirte avec les premières places de la compétition depuis plusieurs saisons, mais dont le compteur, après deux journées de championnat, reste désespérement bloqué à zéro.

"Ils sont dans l'obligation de gagner" répètait encore vendredi matin Frédéric Hantz "et nous dans celle de faire un grand match".
Mais Rennes et sa "qualité historique" et sa situation actuelle au classement ne manque pas d'interpeller l'entraîneur bastiais même si quand on l'interroge sur le sujet il confie, par exemple, que cette partie en Bretagne "sera bien plus importante pour Sadio Diallo que pour Bastia".
Cependant Hantz et le Sporting ne dévieront pas de l'objectif qui est le leur sur le terrain depuis le championnat National. 

"Lorsque nous disputons un match, c'est pour le gagner et non pas pour ne pas le perdre" rappelle donc Hantz.
Mais quand on lui demande s'il est prêt à refaire les mêmes coups qu'à Sochaux ou face à Reims Hantz souligne, qu'en raison des  forces en présence et la situation des Rennais en ce début de saison, "ramener un point du stade de la route de Lorient serait très bien".

 "Nous allons à Rennes pour mettre en place notre jeu et pour continuer à goûter à la de la Ligue 1. Il s'agit d' une nouvelle expérience qui va aller de pair avec notre capacité, que l'on testera pour la circonstance, à nous adapter à ce que va nous proposer Rennes. Si on remplit les deux conditions on peut ramener quelque chose. Mais ce ne sera pas simple du tout".
Sans doute mais ce Sporting-là, nous vous le disions récemment, a du caractère. Il y a aussi l'expérience de ses "anciens" , le talent et le culot de ses plus jeunes joueurs.
Et cela est de nature à conférer au SCB des atouts susceptibles de lui permettre de surprendre plus d'un adversaire.
Oui, et si le Sporting nous refaisait le "coup" de Sochaux?
Le groupe bastiais :
Magno Macedo Novaes, Landry Bonnefoi, Julian Palmieri, Gaël Angoula, Gilles Cioni, Sylvain Marchal, François Marque, Maka Mary, Féthi Harek, Jérémy Choplin, Wahbi Khazri, Florian Thauvin, Yannick Cahuzac, Jérôme Rothen, Sambou Yatabaré, Toifilou Maoulida, Ilan, Anthony Modeste.
                                                                                                                                          C. M 

Écrire commentaire

Commentaires : 0