Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Le CA Bastia réagit en fin de match face à Fréjus-Saint-Raphael

Stade Erbajolo

CAB : 2  Frejus Saint Raphaël : 2 ( 0-1)

Buts pour le CAB :

Pastorelli (84 et 85e)

Pour Frejus-saint-Raphaël  : Kone (43e) et Deluigne (82e)

Arbitre : M. Chaoui

Spectateurs : 347

CAB: Lombard, Monfray, Arnoux, Oswald, Grimaldi, Traore, Salert, Pastorelli, N'Diaye, Truchet, Salis (Blonbou, Fourtier, Tamburini, Di Fraya, Roux)

Fréjus-Saint-Raphaël : Bulgare, Ringayen, Biancone, Fernandez, Malcuit, Declos, Keita, Kone, Roawabatt, Dembele, Deluigne (Deneuve, Morin, Barreto, Ba, Pastorelli)

Le CAB  a tiré le premier vendredi à Erbajolo mais ce n'est pas pour autant qu'il a su tirer  un avantage de sa belle entame de match face à Face à Fréjus-Saint-Raphael.

A deux reprises en effet Pastorelli eut le but au bout de sa chaussure. Une première fois sur un centre venu de la droite d'Arnoux. Mais sa reprise échouait sur le gardien visiteur qui parvenait à dévier le ballon sur son poteau droit. Et une seconde fois à la suite d'un corner. Là encore sa reprise échouait sur Bulgare.

La réplique des Varois ne se fit pas attendre. En effet coup sur coup Declos et Malcuit se déportaient, l'un du côté gauche et l'autre du côté droit pour centrer dans la surface de réparation de Lombard, mais ni l'un ni l'autre ne parvenait à couper la trajectoire du ballon.

Mais cette brillante réaction visiteuse passée le CAB avait à son tour, une nouvelle possibilité de s'ouvrir le chemin des filets, mais une fois encore Traoré de la tête, sollicité de la même façon par Pastorelli, échouait sur Bulgare.

On doit cependant à la vérité de dire que quelques minutes auparavant Lombard avait été contraint de plonger dans les pieds de Malcuit.

Mais alors que l'on pensait que le CAB allait parvenir à s'ouvrir le chemin du but ce fut Fréjus-Saint-Saint Raphael qui se montra une fois encore le plus pressant par Keita dont la reprise de la tête était renvoyée sur sa ligne par Salert. Puis le plus efficace sur la tête décroisée de Kone qui à la 43e minute avait raison de la vigilance de Lombard.

A la reprise l'équipe de Stéphane Rossi repartait dans les mêmes dispositions qu'en première période avec un beau débordement d'Arnoux suivi d'un centre à ras de terre pour Koné mais Bulgare ne se laissait pas abuser par le tir placé du cabiste qu'il déviait du bout de ses gants en corner.

Puis ce fut au tour de Lombard de repousser des deux poings un coup-franc de Deluigne et puis, encore, à celui de Bulgare de stopper la reprise  de Grimaldi qui prolongeait de la tête le coup de pied arrêté de Salis.

Le salut aurait pu venir pour le CAB à la 70e quand Pastorelli qui filait vers le camp adverse était bousculé dans la défense varoise : l'attaquant bastiais et Erbajolo réclamaient le pénalty  mais M. Chaoui ne bronchait pas...

Et après une nouvelle reprise de la tête de Traoré, le CAB mettait un second genou à terre au terme d'une belle frappe de Deluigne qui plaçait le ballon dans la lucarne gauche de Lombard. (82e).

On pensait alors que la messe était dite mais en l'espace de deux minutes Pastorelli remettait le CAB dans le match. Deux centres de Truchet trouvaient l'opportuniste attaquant local qui s'arrachait deux fois pour offrir, à chaque fois de la tête, un partage des points inespérés au CAB.

Ouf...

                                                                                                                                        C. M.

Écrire commentaire

Commentaires : 0