Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Les 4es championnats de France de Beach tennis à Calvi

 

 

Les finales du championnat de France de Beach tennis, double dames et double messieurs, se dérouleront, comme l'an dernier, à Calvi. Les dates ? Les 31 Août et 1er et 2 Septembre. Encore du beau spectale et une belle compétition sur le sable de la capitale balanine.

À Calvi, le duel entre les ligues du Languedoc-Roussillon et de La Réunion promet beaucoup, aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Mais les autres ligues sont à l’affût pour conquérir le titre national.

Sur le sable de Calvi, les enjeux ne vont pas manquer.

Chez les filles par exemple, les Réunionnaises seront attendues au tournant. Car, si l’année passée l’hégémonie de cette île où le Beach est roi avait été remise en question chez les garçons, les sœurs Mathilde et Marie-Ève Hoarau étaient parvenues à conserver la couronne nationale.

Absentes lors des qualifs réunionnaises, les jumelles championnes de France cèdent cette année la place à Caroline Renard (44e mondiale) et Maylis Fagalde (107e). Cette paire toute neuve a sacrément bataillé, s’imposant finalement au super tie-break de la finale réunionnaise. Caroline Renard partira au moins avec l’avantage de connaître le site, puisqu’elle avait été demi-finaliste en 2009 avec la ligue Midi-Pyrénées.

Face aux Réunionnaises, les prétendantes au titre seront nombreuses. Honneur aux vice-championnes de France: les représentantes du Languedoc-Roussillon font encore figure de rivales principales. Pourtant, cette année, elles seront sans doute un rien affaiblies par l’absence de Manuela Amiard, la Française la mieux classée mondialement (14e). En revanche, Adèle Sauguet (42e mondiale) sera bien du voyage, accompagnée par Pauline Bourdet, une Réunionnaise exilée à Montpellier.

Pour le reste, cinq autres équipes quarts de finalistes 2011 seront au rendez-vous corse en 2012 et la Seine-et-Marne, 3e l’an dernier avec les expérimentées Pauline Royer et Anne-Charlotte Bigot, la Bourgogne (Laure Pacaut et Lucie Rouvillois) et l’Auvergne (Manon Courtinat et Emmanuelle Poncetta) ont déjà une allure d’outsiders. Enfin les Guadeloupéennes Julie Labrit (15e mondiale) et Virginie Carien (20e) espèrent conquérir un titre qui se refuse à elles depuis 2009 (4es en 2009, 2es en 2010, 5es en 2011).


Double messieurs : Bang-Hervé, les prétendants

Si les têtes d’affiche féminines étaient déjà présentes l’année passée, le renouvellement du paysage a été plus ample chez les messieurs. Certes Olivier Samaran et Romain Bourse (Languedoc-Roussillon), champions de France en titre, seront bel et bien en Corse, tout comme Jean-François Planchais et Romain Neven, 5es en 2011 sous les couleurs des Pays-de-la-Loire – qui représenteront cette année la Normandie. Mais derrière eux, un grand nombre de cadors de 2011 seront absents. C’est le cas notamment de l’équipe de Midi-Pyrénées composée de David Mottin et Cyrille Lamy, 3es en 2011, battus cette année lors des phases qualificatives et remplacés par Olivier Girardot et Régis Courtois.
La ligue CBBL présentera un seul des deux vice-champions de France qui avaient étonné tous les observateurs l’année dernière. Justes tactiquement et fins techniquement, Raphaël Jannel et Yohan Ponchet avaient apporté la preuve que le Beach n’a pas seulement une dimension physique. Malheureusement cette année, seul Raphaël Jannel répondra présent, accompagné par Jérémy Pont.

Enfin, les Réunionnais Yann Sipili et Renaud (Reno) Fouquesolle, 4es en Corse, ont cédé leur place à Patrice Bang et Pascal Hervé. Bang et Hervé figurent depuis pas mal de temps au sommet de la hiérarchie du Beach réunionnais. Leur jeu offensif repose sur de grandes qualités athlétiques. Patrice Bang, ancien volleyeur et pionnier du Beach à la Réunion (il fut champion de l’île en 2007 et 2008), et Pascal Hervé méritaient largement de représenter un jour la Réunion aux championnats de France. Souvent devancés par le duo Clavery-Jouque depuis 2009, ils ont réussi à prendre une belle revanche face à eux cette année en demi-finale des qualifs (6/2, 7/5). C’est dire si les deux hommes se présenteront en très sérieux prétendants à Calvi. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0