Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Antisanti : Signature de la charte "Ciné Corsica "

Dans le cadre des festivités liées au 20ème anniversaire de l'Institut Régional du Cinéma et de l'Audiovisuel Corse (IRCA) la charte Ciné Corsica, qui définit un cadre ayant valeur de référence pour toutes celles et ceux qui souhaitent faciliter l'émergence d'une expression cinématographique insulaire authentique et de qualité, le Cinéma Corse Néo contemporain, a été signée samedi à Antisanti.

A la demande de Magà Ettori (président de l'Institut Régional du Cinéma et de l'Audiovisuel), Georges Benedetti (doyen du Conseil d'Administration de l'IRCA mais également président de l'association Ricerche Storiche d'Antisanti) entama la lecture de la charte : ''Nous, cinéastes, humanistes, citoyens du monde, défenseurs du septième art, de la langue et de la culture corse, réunis ce jour dans le village d'Antisanti, résolus à faciliter l’accès à la culture et à la langue corse, au plus grand nombre par le biais du cinéma et de l'audiovisuel, à soutenir les créateurs et à les affranchir du diktat de l'économie, à mettre à niveau la chaîne cinématographique insulaire entière : création, production, distribution et exploitation, à initier une très large diffusion des œuvres  se réclamant du Cinéma Corse Néo Contemporain, et à ces fins à multiplier les informations concernant l'état de la filière auprès du public et des professionnels, à mutualiser nos moyens et nos connaissances, à exiger des Institutions un traitement équitable des créateurs, à toute action nécessaire à l'émergence et au développement  du Cinéma Corse Néo Contemporain, avons décidé d'associer nos efforts pour réaliser ces objectifs .../....''

------

Les signataires de la charte : l'Institut Régional du Cinéma et de l'Audiovisuel Corse, Ciné Bastia, Ciné Moïta-Verde, Ciné Alto-di-Casacconi, Ciné Santa-Maria-Siché, Ciné Ajaccio, Ciné Nebbiu, Ciné Capi-Corsu, Ciné Conca d'Oro, Ciné Sartinesu, Ciné Pieve di Sampieru, Ciné Alta Rocca, Ciné Taravu, Ciné Balagna, Ciné Argiustesu, Corsica Sensations, Ciné Caccia-Rustinu, Ciné des Deux-Sorru, Ciné Bonifacio, D5 Prod, Posidonia Productions, SN Productions, Corsitalia Produzione, KSE Films, H2O Maison Mer, Terra di Lume, Rencontres du cinéma Néo Contemporain, CORSFX, Ciné Rinovu, Néo Ciné TV, Centre Méditerranéen de Formation du Cinéma et de l'Audiovisuel, Les Jeunes Etoiles du Cinéma Corse, Worldino Productions, Home Films, Historia & Fantasia, Ricerche Storiche d'Antisanti.

" La conquête des ondes "

Un anniversaire c'est également l'occasion de se souvenir du passé en regardant vers l'avenir. L'Institut Régional du Cinéma et de l'Audiovisuel Corse (IRCA) est un organisme indépendant appliquant une politique d’appui à la formation, la production, et la distribution audiovisuelle et cinématographique dans la région Corse.

En 1990 Magà Ettori créé une galerie d'art contemporain à Ajaccio (San Ruchellu), une revue culturelle (Intelligenza), et obtient avec ce double projet le Défi Jeunes du ministère de la Jeunesse et des Sports.

San Ruchellu expose dans toute l'île les œuvres expérimentales d'un Collectif de jeunes plasticiens et vidéastes. Le Collectif rédigent une charte (Artistes Citoyens du Monde) et fonde ''Corsica Cinéma'' dans la lignée du ''Manifeste Résister'' signé en novembre 1991 par 180 cinéastes. Corsica Cinéma devient en 2007 l'Institut Régional du Cinéma et de l'Audiovisuel (IRCA).

D'évènements en films, de rencontres en débats, d'ateliers en formations s'est dessiné un mouvement du cinéma corse, une sorte d'Ecole. La principale caractéristique de ce courant est l'expérimentation et la sincérité, une recherche permanente de la justesse concernant le septième art mais également respectueux des valeurs liées à la culture corse. L'idéologie est là, sans cesse remise en cause. Sur le plan pratique, la création insulaire manque d'infrastructures (plateaux de tournage, studios, post-production, sous-titrage, ...). Et pourtant les cinéastes corses travaillent, tournent des films et obtiennent des prix !

L'évènement d'Antisanti  intitulé ''la Conquête des Ondes'' se voulait festif et familial. Pour atteindre ce but l'équipe de l'IRCA était soutenu par une des meilleures organisations de jeux de rôles de l'île : Historia & Fantasia.

A l'appel de Benjamin Garcia-Casinelli (président de l'association Historia & Fantasia) ont répondu barons, guerrières, magicien, chevaliers, archers et autres miliciens venus de toute la Corse pour offrir le spectacle le plus extraordinaire jamais vu de mémoire d'Antisantais. Après l'initiation et le tournoi des jeunes guerriers se sont élancés dans l'arène des combattants hors normes. Une jeune femme tout de blanc vêtue affrontant un colosse dissimulé sous une côte de maille, un champion d'art martiaux frappant de ses deux sabres le bouclier d'un capitaine rugissant, jusqu'à l'ultime estocade.   

Quand la poussière du combat retomba, ce fût pour laisser la place à une Agora intitulée : ''Comment pourrait-on arriver à faire naître un vrai cinéma corse ?'' Ce débat public devra enrichir les Ateliers des Assises de la Culture initié le 27 juin dernier par l'Observatoire Régional de la Culture en Corse.

Animé par un duo de charme Evelyne Adam (France Bleu) et Véronique Emmanuelli (La corse votre Hebdo) l'Agora allait rapidement prendre des envolées lyriques avec une introduction d'Alexandra Vouillemont-Mattei (membre du Conseil d'Administration de l'IRCA) puis du professeur Antoine Luciani enseignant d'histoire à l'Université de Corse qui mettra en perspective le cinéma corse, celui de la Sardaigne et de la Sicile. Des intervenants de qualité qui évoquèrent également le rôle des Institutions, la fonction des créateurs, France 3 Corse Via Stella, la place du cinéma corse à l'international, la formation, les nouvelles technologies, le relais TDF, ...

Afin de prolonger ''ce travail de haute valeur morale'' Georges Benedetti proposera la rédaction d'un livre blanc du Cinéma et Magà Ettori de conclure :  ''Il y a vingt ans nous avions vingt ans et nous avions comme précepte la chance est de croire que tout est possible. Vingt ans plus tard nous sommes toujours du même avis. Après deux décennies de recherches, d'expérimentation et de résistance nous créateurs corses sommes plus motivés que jamais. Notre mouvement et nos organisations arrivent à maturité, le flot du Cinéma Néo Contemporain irrigue la création insulaire et au-delà. Les festivités du vingtième anniversaire nous permettent de faire un bilan de notre action et de la création cinématographique en Corse, mais surtout de chercher les voies et moyens pour partager universellement - sur grand écran - notre culture, notre histoire et notre cinéma telle une promesse vers la fraternité.''

Et comme dans tous les bons films ''La Conquête des Ondes'' s'acheva par un banquet dit ''des cinéastes'' qui se termina très tard dans la nuit avec la promesse de respecter la Charte ciné corisca et de développer le Ciné Corse Néo Contemporain.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    aprile (dimanche, 02 septembre 2012 18:08)

    J'espérais ce Magâ Ettori fini ! Erreur ! Il continue de sévir !...