Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Football-L1 : Ce Sporting-là a du caractère

Les rémois qui n'étaient  pas vraiment contents au coup de sifflet final l'ont fait savoir au trio arbitral
Les rémois qui n'étaient pas vraiment contents au coup de sifflet final l'ont fait savoir au trio arbitral

Oui, il a du caractère ce Sporting-là. Il est un peu comme le public du stade de Furiani que Mathieu Cesari, saluait comme il se doit, à la fin de ce match qui, c'est vrai, n'a laissé personne insensible. " Le public a poussé comme il sait le faire. Nos joueurs avaient la bave aux lèvres ils voulaient offrir ce succès à ceux qui les supportent maintenant depuis trois saisons". On sait ce qu'il advenu. Un deuxième succès consécutif avec trois points de plus dans l'escarcelle. Pour un promu, oui, ça va fort…

Mais on ne va pas s'emballer. 
Les 14 000 spectateurs, qui ont assisté au succès du Sporting, ont vu comme nous, et Frédéric Hantz (voir par alleurs) en est conscient, qu'il y a encore beaucoup de travail à abattre avant de pourvoir fréquenter plus sereinement les chemins de la Ligue 1.
Mais à défaut d'avoir sur les plans tactiques et techniques atteint les sommets - c'était à peine la deuxième journée - le Sporting a étalé des qualités morales qui laissent augurer encore de belles soirées du côté d'Armand-Cesari.
En tout cas quand l'on voit, commme ce fut souvent le cas samedi soir, Yannick Cahuzac mais plus encore Florian Thauvin engager le combat sur les côtés ou dans l'axe du terrain on sait maintenant qu'il peut toujours se passer quelque chose.
Et ces joueurs à panache qui savent prendre des responsabilités, Furiani, c'est évident, aime.
Certes samedi soir, le succès fut long à se dessiner et pire encore le Sporting a entamé son match de la plus mauvaise des façons en n'étant pas notamment assez vigilant sur des coups de pieds arrêtés.
Mais, passé ce début de match, dont la séquence gagnerait à l'avenir, à être "zappée", il a su encaisser le coup, et toujours droit dans ses baskets, remettre son ouvrage sur le métier pour atteindre l'objectif revu et corrigé par le déroulement inattendu de la soirée : refaire le retard initial puis l'emporter.
Et l'incroyable, auquel sans doute beaucoup de partenaires de Yannick Cahuzac ne croyaient plus à trente secondes du coup de sifflet final de M. Rainville, s'est pourtant accompli.
Pour la circonstance ce fut Ilan, le dernier appelé par Frédéric Hantz sur le terrain, qui avec lucidité alors que le Sporting jouait gros à ce moment-là, exécuta le geste salvateur.
Il était temps.
Sur le coup le brésilien a, comme Furiani et son nouveau club, fait la preuve qu'il était un fieffé… gagneur !

                                                                                                               Charles MONTI

Frédéric Hantz : " Ilan commence à prendre de la place "

Florian Thauvin : Une solution supplémentaire pour Frédéric Hantz
Florian Thauvin : Une solution supplémentaire pour Frédéric Hantz

- Le bilan de la soirée ?

- On est dans le même scénario qu'à Sochaux. On est mené et c'est très rare en Ligue 1 de gagner des matches lorsque on est mené. Nous, on vient de le faire deux fois. Ce qui a été positif, même si on fait une première mi-temps très moyenne, c'est que l'on n'est jamais sorti du match, l'on ne s'est jamais exité. En seconde mi-temps on a posé les choses. On a joué avec plus de dynamisme et plus de spontanéité et de variété. De la sorte, Reims s'est trouvé acculé sur son but et a été obligé de commettre des fautes, ce qui nous a permis de marquer des buts et de gagner à la tout dernière minute.
- Encore un but sur coup de pied arrêté?
-
On marque aussi sur coup de pied arrêté… C'est très frustrant mais il ne faut pas en rajouter. Mais c'est vrai qu'il s'agit là de quelque chose à corriger rapidement. Oui d'une façon générale, il y a encore beaucoup de choses à revoir. Mais il n'en demeure pas moins que sans faire un match extrordinaire on gagne encore et ça s'est vraiment porteur d'espoirs, même si sur les coups de pied arrêtés, sur l'aspect défensif et notre manière de mettre Reims en difficulté en première mi-temps nous n'avaons pas été convaincants. Mais je retiens aussi notre capacité, malgré l'attente de nos supporters en étant menés 1 à 0, à  rester stables émotionellement et à poser notre jeu sans paniquer.
- Florian Thauvin ?
- Il avait déja occupé avec bonheur ce poste de meneur de jeu à Sochaux. Il est intéressant parce qu'il "met" des courses. Il est capable d'être bon techniquement dans les petits périmètres. Il a "pris" aussi athlétiquement. L'an dernier il avait fait certains matchs et il avait eu du mal à enchaîner. En Ligue 1 il est capable de le faire  de manière intéressante et à tous les niveaux  : tactiquement, athlétiquement  et techniquement. Cela me donne une solution supplémentaire dont je ne pensais pas disposer aussi tôt dans la saison. Je vais avoir encore des choix difficiles à faire…
- Un scénario idéal pour la reprise à Furiani ?
- Le scénario idéal c'est d'avoir gagné. A la mi-temps on aurait peut-être signé pour un "nul". Cette victoire on est vraiment allé la "chercher". A présent il reste encore ces deux matches face à Rennes et Saint-Etienne pour achever ce premier cycle de quatre rencontres.

- Encore un bon choix de votre part en fin de match ? 

- Ilan a fait sa première semaine complète depuis qu'il est avec nous. Il commence à prendre de la place et c'est très intéressant pour nous. Et il est important pour lui de marquer à Furiani pour sa " première " et en si peu de temps.
                                                                                                                                        C. M.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Mighè2b (lundi, 20 août 2012 19:46)

    Bravo au Sporting !
    ça c'est des matchs qui nous font vibrer!