Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L'ACA défie le Paris Saint-Germain

 

C’est ce dimanche 21 heures que Timizzolu rouvrira ses portes à la L1, pour cette nouvelle saison. Et quel morceau de choix, pour entamer les hostilités, que le Paris-St Germain ? Les Oursons feront face, pour leur premier match « in casa soia » au plus gros morceau du championnat, et toute sa ribambelle de cadors. Mais pas question de faire de complexe d’infériorité. Les Oursons jouent pour gagner, et entendent bien le faire comprendre aux Parisiens, dans leur stade de François Coty, où l’on battra une affluence record depuis quarante ans.

Deuxième journée, et déjà un match choc pour les acéistes. Le PSG version Leonardo bis se présentera à Timizzolu pour en découdre avec les Ajacciens. Timizzolu devrait pour l’occasion, retrouver une affluence plus revue depuis une quarantaine d’année. En effet, la nouvelle configuration de François Coty et la tribune Sud portent désormais la capacité à près de 12 000 places pour ce match !

Le record de 1969, lors de l’inauguration du Parc des Sports de Timizzolu tient toujours, avec 15 000 spectateurs (ACA – SCB, remporté quatre buts à un par les Ajacciens à l’époque), mais l’affluence attendue à Timizzolu pour ce Dimanche restera dans l’histoire du club.

Une chaude ambiance attend donc les parisiens, qui seront, et c’est désormais officiel, privés d’Ibrahimovic ! L’attaquant vedette de L1, et qui a débuté en fanfare avec un doublé au Parc des Princes a été préservé par le staff médical.

C’est déjà donc un poids de moins à supporter par la défense ajaccienne, et ce n’est pas Carl Medjani ou Yoann Poulard qui vous diront le contraire. L’attaquant Suédois est sans nul doute la pire « peste », le pire poison pour les défenses de L1, et son absence libèrera un peu plus les Acéistes dans leurs têtes. Ces derniers, à l’inverse du match de la saison passée (défaite 1-3), ne seront absolument pas pétrifiés par la taille de l’obstacle, et l’ont bien fait savoir, durant cette semaine, en répondant aux différentes interviewes. « Il n’y a pas de plan anti-Ibrahimovic », nous avait même confié vendredi Dupont, chose qui confirme que l’ACA ne sera pas « admiratif » devant ce PSG-là, comme le disait Johan Cavalli.

 

Un PSG toujours en rodage

Outre le coté « gala » de ce match face aux Parisiens (le prix des places a été rehaussé pour l’occasion), il faut souligner le fait que les Oursons reçoivent les Parisiens à un moment plus enclin à être à l’avantage à l’équipe qui reçoit. En effet, le PSG, malgré son effectif plus que complet, et son banc de touche très fourni, n’a pas encore prouvé qu’il avait déjà un statut d’ogre dans cette Ligue 1. Certes, il faut un temps d’adaptation pour les nouveaux arrivants, mais force est de constater que certains n’ont pas encore franchi le cap, à l’image de ce match disputé face au FC Lorient, où seul « Ibra » s’était distingué, y allant d’un doublé.

Coté Ajaccien, au contraire, les recrues sont moins fringantes, certes, mais se sont déjà intégrées. Diarra et Faty en particulier, dont on a pu voir les qualités à Nice, Samedi dernier. De plus,  l’inverse d’un PSG remodelé, l’ACA de cette année s’appuie sur un groupe déjà solide, et une base d’effectif qui se connait, et qui a acquis ensemble beaucoup d’expérience, depuis la L2. Un avantage donc, même s’il en faudra bien-sûr encore plus pour faire vaciller la défense adverse.

 

« Jouer sans retenue, ici, à Timizzolu »

Quoi qu’il en soit, en résumé, l’ACA devra faire abstraction du mur, et se donner les moyens de le franchir. La ferveur populaire qui n’a fait que croître chaque jour un peu plus autour de ce match sera une fois de plus un facteur déterminant. Espérons que le public se transforme une fois pour toutes en supporters, et que les 11 500 ajacciens (500 supporters parisiens seront du déplacement ndlr) fassent vibrer François Coty, comme ils le firent l’an passé, lorsqu’il s’est agit de faire renaître l’ACA de ses cendres, et de le maintenir en L1.

Sur le terrain, les joueurs seront prêts au combat, prêts à tout donner pour emporter ce duel des extrêmes. Mais comme le disait Olivier Pantaloni après l’accession en Ligue 1 : « Dans le foot, l’argent ne fait pas tout ». Et les Oursons en ont déjà apporté la preuve à plusieurs reprises. Espérons que Dimanche  soir encore, l’exception ajaccienne, et plus globalement corse, confirme la règle. C’est ce qu’a demandé Alex Dupont à ses joueurs, de « jouer sans retenue à domicile, quelque soit l’adversaire ». Cela promet une belle soirée à François Coty !  Reste à vous être abonné, ou à avoir déjà réservé votre billet…

 

Gruppi è cumposizioni prubabili :

 

ACA : Ochoa – Diawara, Medjani, Poulard, Bouhours – Pierazzi (cap.), Faty – André, Cavalli, Diarra – Eduardo

 Bancu : Sissoko, Maire, Begeorgi, Tiberi, Lasne, Delort, Belghazouani

Feriti : Saad, Sammaritano (Ripresa)

Suspesi : Mostefa

Micca scelti : Lippini, Charvet, Gigliotti

 Addestratori : Alex Dupont

 

PSG : Areola, Le Crom, Sirigu - Alex, Armand, Camara, Jallet, Maxwell, Sakho - Chantôme, Matuidi, Ménez, Nene, Pastore, Rabiot, Verratti - Gameiro, Hoarau, Lavezzi, Luyindula.

 Addestratori : Carlo Ancelotti
 Feriti : Ibrahimovic , M Sissoko, Motta

Micca scelti : Thiago Silva, Douchez, Bodmer
                                                                                                                   Olivier CASTEL 

 --------

Infos importantes:

- Il est demandé aux personnes se rendant au stade en voiture de garer leur véhicule dans le sens du départ

- Des barrages filtrants seront mis en places aux ronds-points d’Asprettu et de la sortie de l’Ancienne route de Sartè

- L’ACA demande à ses supporters de n’utiliser aucun engin pyrotechnique durant la rencontre, et de ne jeter aucun projectile sur la pelouse. Le club se veut intransigeant sur la chose cette saison.

Écrire commentaire

Commentaires : 0