Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Aria : Robin Renucci met en scène " Mademoiselle Julie "

Les Rencontres Internationales de Théâtre viennent de se terminer, et les actions de L'Aria se poursuivent de plus belle. D'abord avec le stage "Formes légères". 44 stagiaires sont arrivés il y a quelques jours dans le Giussani pour un stage de théâtre de 15 jours, qui donnera lieu à une restitution publique. Enfin avec la suite d'un "Été de Théâtre".

Robin Renucci met en scène sa nouvelle et première création en tant que directeur des Tréteaux de France, "Mademoiselle Julie" d'August Strinberg.

Les répétitions ont débuté le 13 août, la première aura lieu jeudi 23 août à 20h30, précédé d'un atelier avec les comédiens à 17 heures.

Les représentations suivantes figurent au calendrier du vendredi 24 à 20h30 et du samedi 25 août à 17 heures.
Avec une belle distribution.

Jugez plutôt.

Marilyne Fontaine (Julie) ; Nade Dieu (Kristin) ; Thierry Godard (Jean), deux comédiens qui tournent régulièrement avec Robin Renucci dans Un Village français produit par France 3.

Assistant à la mise en scène : Sylvain Méallet

Lumière : Joël Adam

Décor : Sandrine Lamblin

Costumes : Thierry Delettre

Robin Renucci en parle en ces termes sur le site des Tréteaux de France (http://www.treteauxdefrance.com/174-12/mademoiselle-julie.html)

 

" La pulsion et le passage à l'acte sont des thèmes inépuisables pour le théâtre et la littérature. Avant même d’être nommé à la direction des Tréteaux de France, j'ai annoncé que j'explorerai ce sujet dès ma première saison artistique. J'ai depuis longtemps le désir sourd de mettre en scène Mademoiselle Julie. La dialectique du maître et de l'esclave, la question de l'élévation dans l'échelle sociale et celle, symbolique, du vertige de l'abîme, la lutte entre le cerveau des femmes et celui des hommes qui jalonne nos vies, tout cela me pousse à explorer la pièce de Strindberg dans ce qu'elle a d'implacable et d'inépuisable sur ces sujets vécus par l'auteur. J'éclairerai cette folle traversée nocturne où la fille de monsieur le comte couche avec le valet fiancé à la cuisinière, dans les soubassements du château.

Grâce à la traduction en un souffle fulgurant de Terje Sinding, je renforcerai l'ambivalence des personnages et les points de victoire de la maîtresse qui deviennent ceux du valet par le dépouillement d'un plateau presque nu : un plancher de cuisine tel un ring. Nous serons à la fin du XIXème siècle. Marilyne Fontaine sera Mademoiselle Julie, Thierry Godard sera Jean et Nade Dieu sera Christine ; c'est elle qui commencera la pièce. « Ce soir, Mademoiselle Julie est de nouveau folle, complètement folle ! » Je mettrai en valeur l'ambiance de fête de la nuit de la Saint-Jean voulue par l'auteur : l'influence excitante de la danse ; la pénombre de la nuit ; l'influence fortement aphrodisiaque des fleurs ; et enfin l'orgueil qui pousse les deux personnages à se trouver ensemble dans une pièce secrète."

                                                                                                              Robin RENUCCI

Écrire commentaire

Commentaires : 0