Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

L1 : Le Sporting doit enchaîner contre Reims

Les mêmes scènes de joie face à Reims ?
Les mêmes scènes de joie face à Reims ?

Après sa première victoire obtenue à Sochaux, le Sporting fêtera samedi à compter de 20 heures, avec ses supporters, le retour de Furiani en Ligue 1. Même si l'ambiance risque d'être un peu spéciale à cause de la fermeture de la tribune Est- Petrignani sur décision des instances fédérales, les billets mis en vente ces derniers jours qui ont déjà tous trouvés preneurs, laissent augurer d'une très belle soirée.

Lorsqu'on se replonge dans les archives, ce sera la seconde fois que le Sporting jouera avec une de ses tribunes fermées. Dans les années 1970  à la suite d'incidents, la Ligue Nationale de Football avait prononcée la fermeture de la tribune Est pour une « durée indéterminée ». Pire encore, le 23 avril 2010, Bastia avait dû accueillir Strasbourg pour le compte de la 34ème journée de Ligue 2, dans un stade totalement vide à cause d'un match à huis-clos ferme. 

 

Reims veut briser l'invincibilité Bastiaise à domicile

Revenons à présent au terrain avec la présentation de cette rencontre entre promus. Même s'il flottera un parfum de Ligue 2, c'est bien une rencontre de Ligue 1 qui se jouera samedi soir. Les deux équipes se connaissent bien et les confrontations ont toujours été serrées. L'an passé, chacune des deux équipes avaient gagné dans leur antre sur la plus petite des marges 1-0. En dix-sept confrontations à Furiani entre ces deux équipes depuis qu'elles évoluent dans le championnat de France,le Sporting a engrangé huit victoires, pour quatre matchs nuls et cinq défaites. Face à une équipe Bastiaise invaincue à Furiani depuis plus de deux ans maintenant, les équipes visiteuses auront à cœur de venir briser cette série le plus vite possible.  Reims qui s'est incliné à domicile contre l'Olympique de Marseille pour son retour en Ligue 1, aura à cœur de ramener le meilleur résultat possible de Bastia pour ne pas s'engluer déjà dans les profondeurs du classement. Concernant Bastia vainqueur à Sochaux, une victoire lui permettrait de prendre une longueur d'avance face à des équipes qui luttent également pour le maintien. Mais surtout, les Bastiais pourraient voir venir ses deux prochaines rencontres contre des équipes du haut de tableau (Rennes et St Etienne plus sereinement.

 

Match important pour les deux formations 

Pour l'attaquant Rémois Gaëtan Courtet qui retrouve les terrains après un cancer, le match à Bastia sera important pour la suite de la saison. « On sait aujourd'hui que chaque match sera un événement, que ce sera compliqué, mais qu'il va falloir prendre des points. Mais chaque rencontre aura sa vérité. Nous, on doit avancer, progresser. On saura très vite de quoi nous serons capables. Et ça commence dès samedi à Bastia contre une équipe très solide et bien rodée» poursuit l'attaquant des rouges. 

Le coach de Reims Hubert Fournier s'attend également à un match difficile en terre Bastiaise.

Connaissant bien l'équipe de Frédéric Hantz, il n'est pas du tout surpris par la victoire insulaire à Sochaux lors de la première journée. En conférence de presse, il revenait sur la performance Bastiaise qui ne l'étonne pas. « Comme en Ligue 2, Bastia joue de manière offensive. Les Corses ont été conquérants dans le Doubs, après une première mi-temps assez difficile. A Furiani, nous devons nous attendre à être pressés très haut. Bastia va sans doute évoluer de manière offensive, pour tenter de confirmer sa victoire à Sochaux » poursuivait-il. 

 

Être plus concentré défensivement 

Afin de ne pas répéter les erreurs défensives relevées dans la première demi-heure du match à Sochaux (notamment sur coups de pied arrêtés), la défense bastiaise devra avoir par conséquent un œil attentif sur Nicolas Fauvergue transfuge de Sedan à l'inter-saison. Remis de sa blessure, il devrait débuter la rencontre samedi soir à la pointe de l'attaque Rémoise. Il évoluera donc contre une équipe qui lui réussit plutôt bien, puisqu'il a inscrit deux buts lors de la saison 2009-2010 avec Strasbourg. Son jeu en pivot et son efficacité dans le domaine aérien pourraient offrir de belles options aux Stadistes. Aux Bastiais d'être très vigilants. 

Du côté du Sporting, on prend cette rencontre au sérieux et on mesure l'enjeu qui en résulte. Toifilou Maoulida va dans ce sens : « Reims est une équipe que l'on connaît bien. L'an passé, les deux matches ont été serrés. On a gagné chacun le nôtre (1-0 à chaque fois). On se méfiera de Reims qui est très fort en contre. Il va falloir gérer. On sait que les Rémois vont très vite vers l'avant. Il faudra les bloquer pour éviter de se faire surprendre » déclarait-il avec méfiance vendredi matin. 

Au Sporting de saisir l'opportunité de poursuivre son invincibilité à Furiani et à la fois d'engranger un second succès consécutif en Ligue 1. 

U gruppu Bastiacciu :

Novaes, Bonnefoi, Marque, Harek, Marchal, Mary, Cioni, Angoula, Cahuzac, Choplin, Rothen, Yatabaré, Ilan, Khazri, Palmieri, Maoulida, Thauvin, Modeste.
SCB-Reims 20 heures à Furiani
                                                                                                                        André CARLI 

Le 21 Mai 2005…

Stade Armand-Cesari de Furiani

SC Bastia : 3 – 1 RC Lens

Buts : Hadji (13e, 35e) et Chimbonda (58e) pour Bastia. Cousin (20e s.p)

SC Bastia :

Leca, Yahia, Chimbonda, Uras, Karembeu (cap), Jau, Song, Hadji, Rocchi, Ziani (puis Née 87e), André (puis Ben Saada 75e)

RC Lens :

Itandje, Assou Ekotto, Bak, Barul, Hilton, Diarra, Carrière (puis Malouda 83e), Jussié, Leroy (puis Diane 55e), Cousin, Utaka

Le dernier match du Sporting à Furiani en Ligue 1, remonte au 21 mai 2005. Alors englués en bas de tableau, les Bastiais n'étaient pas condamnés à la relégation malgré tout. Bastia luttait pour le maintien, Lens pour une éventuelle qualification en Coupe Intertoto... Une équipe avait largement plus à perdre que l'autre lors de cette rencontre et le moins que l'on puisse dire c'est que cela s'est vu sur le terrain. Les Bastiais ont pourtant eu un peu de mal à entrer dans cette partie, certainement à cause de l'enjeu. Mais ce n'est pas pour autant que Lens est parvenu à prendre le dessus, bien au contraire, assez maladroits et faibles en milieu de terrain, les hommes de Francis Gillot ont mis assez vite les Bastiais en confiance et en moins d'un quart d'heure de jeu, Itandje avait déjà dû s'incliner une fois. Lens parvenait à être dangereux pratiquement que sur coups de pieds arrêtés comme bien sûr sur ce penalty transformé par Cousin (20ème) et assez bêtement donné par Christian Karembeu. Logiquement, Lens s'inclinait donc une nouvelle fois avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, rien n'a changé du côté des Sang et Or, les Corses pouvaient même accentuer leur contrôle du match et marquer ainsi un troisième but synonyme de victoire mais pas forcément de maintien, puisque lors de la dernière journée à Strasbourg, ils étaient relégués en Ligue 2 à la suite à la suite d'une défaite 2-0... 

Écrire commentaire

Commentaires : 0