Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

AC Ajaccio : Mauro Cetto avant Mutu ?

En attendant l’arrivée, imminente, d’Adrian Mutu, l’ACA pourrait avoir trouvé son bonheur également en défense. Mauro Cetto, l’ancien Toulousain, devrait être prêté par le club de Palerme. Agé de 30 ans, l’Argentin, qui avait fait les beaux jours de Nantes en L1, pourrait retrouver le championnat français, après six mois infructueux en Sicile, et un prêt peu concluant à Lille au mercato hivernal.

Encore une valeur sûre, dans le viseur de l’ACA. Alors que tout Aiacciu s’attend à la signature imminente de Mutu, qui devrait se faire d’ici Lundi, le club Ajaccien serait sur le point de mettre un terme à son recrutement avec le probable prêt de Mauro Cetto. Le défenseur central serait en effet sur le point de faire l’objet d’un prêt, de la part du club de Serie A Italienne. Une transaction qui bouclerait, en cas de venue de Mutu dans le même temps, le mercato estival ajaccien.

Né à Rosario, il y fera ses classes avant de rejoindre Nantes, en 2001, où il restera durant six saisons, disputant même la Ligue des Champions avec l’ancien Champion de France. En 2007, les Canaris sont relégués en L2, et Mauro Cetto est repêché par Toulouse, qui en fait son patron en défense. Il rejoint ensuite l’Italie, mais ne dispute que sept matches avec Palerme, avant d’être prêté à Lille en Décembre dernier.

Expérimenté et sérieux dans son jeu, il est réputé pour son bon esprit et son adaptabilité, ce qui en fait un redoutable pilier défensif. Il totalise à ce jour plus de deux-cent matches de L1.

 
Charvet à l’essai au Paris FC

Dans le même temps, le site officiel de l’ACA a indiqué aujorud’hui que Michaël Charvet, le défenseur réserviste, utilisé comme joueur de soutien, est actuellement à Paris, où il effectue un essai avec le second club de la capitale, le Paris FC. Dans ses récentes interviewes, notamment celles données à Corse-Matin, A. Orsoni a d’ailleurs précisé que « 4 à 5 joueurs devraient quitter l’effectif sous forme de prêt ».
                                                                                                                       Olivier CASTEL 

Écrire commentaire

Commentaires : 0