Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Edmond Simeoni et A Chjama naziunale : " Non M. Bartolone "

Edmond Simeoni, au nom de A Chjama naziunale, réagit aux propos réitérés dans les divers médias de l'Île, Corse Net Infos compris, et à la ligne de conduite adoptée par Claude Bartolone depuis son arrivée, en vacances, en Corse. Le verbe de l'emblématique défenseur de la Corse est toujours de la même veine. Et est tenu, à l'évidence, pour qu'il ait le plus grand écho en Corse. Et ailleurs. Lisez.

" On croyait révolu le temps des colonies où des excellences passaient leurs vacances en Corse, débitaient quelques banalités, appréciaient la charcuterie locale, les bons vins, la langouste ; ils repartaient, hâlés, avec une provision factice « d’amis corses » et des certitudes fumeuses d’être devenus des experts de l’île. Non. La comédie perdure.

Monsieur Bartolone, quatrième personnage de l’Etat que nous n’avons jamais vu s’intéresser à l’île depuis quarante ans, a, publiquement, et à quatre reprises, martelé que la Corse n’avait pas besoin d’un nouveau Statut et qu’elle devait s’inscrire dans la prochaine phase de la décentralisation hexagonale ; il affirme le contraire de ce que pense et dit la société corse, dans son immense majorité, notamment à travers ses élus et ses forces vives I

La récidive du Président de l’Assemblé Nationale, sans doute encouragée par la passivité locale, exclut l’erreur. Le peuple corse lutte pour sa survie, sa terre, sa culture, sa démographie, son patrimoine bâti, la démocratie ; il veut un nouveau Statut qui le reconnaisse ainsi que ses droit imprescriptibles dans son Pays ; chacun sait qu’il est impossible de le sauver sans une réforme de la Constitution française.

Monsieur Bartolone mesure t-il le caractère provocateur de ses déclarations ? Agit-il seul, comme un colonialiste inamendable ou comme un homme superficiel et imprudent ? Fait-il office de « ballon-sonde » pour le Président de la République ? Pour éviter les confusions, Il est préférable de lui enlever toute illusion. Si l’Etat devait suivre la voie du refus, le chemin de la dénégation historique qui condamne le peuple corse à mort, il peut être certain de trouver face à lui, contre lui, l’immense cohorte déterminée, intransigeante, de celles et ceux qui aspirent à la liberté, au développement partagé, à la justice et à la dignité, à la démocratie. Cette exigence légitime repose sur le Droit et sur l’Histoire. A chacun de prendre ses responsabilités."

Écrire commentaire

Commentaires : 23
  • #1

    FIAT LUX (jeudi, 16 août 2012 09:26)

    gauche et droite ils sont tous pareil ils veulent nos imposer leur façon de vivre à la française qui ne correspond à notre mentalité qui est d'origine Italienne.

  • #2

    carmen (jeudi, 16 août 2012 15:48)

    Mazette, il en prend pour son grade le Bartolone .. et ses "amis corses factices" ils vont être content de lire tout ça !!!

  • #3

    Olivier (jeudi, 16 août 2012 16:33)

    dire et et répétez des contre vérités qui ne reposent sur rien voire sur des mensonges ne transforme pa pas le faux en vrai!

    depuis quand une majorité de corses souhait-t-elle une réforme constitutionnelle?....

    la corse vote majoritairement à droite depuis longtemps, l'attachement des corses à la France n'est pas a démontrer, il est écrit en lettre de sang sur tous les monuments aux morts!

    poser des bombes, se cacher derrière des cagoules n'est pas et ne sera jamais la solution. jouer le rôle de censeur alors que l'on ne représente qu'une minorité divisée me semble bien présomptueux pour ne pas dire malhonnête.

    la ré théorique n'est par l'art de dire des vérités mais souvent celui de faire accepter des contre vérités.

    une constitution ne remplaceme pas les comportements individuels sauf à créer un état policier... mais peut être est- ce cela leur idée de la république démocratique de corse!

    alors, s'il vous plaît ne parlez plus en mon nom exprimer vos idées comme les vôtres et non comme celles d'un peuple que vous ne représentez pas et dont l'existence n'est pas affirmer en tant que tel puisque non défini!

  • #4

    olivier (jeudi, 16 août 2012 16:40)

    dire et et répéter des contre-vérités qui ne reposent sur rien voire sur des mensonges ne transforme pas le faux en vrai!

    depuis quand une majorité de corses souhaite-t-elle une réforme constitutionnelle?....

    la corse vote majoritairement à droite depuis longtemps, l'attachement des corses à la France n'est pas à démontrer, il est écrit en lettre de sang sur tous les monuments aux morts!

    poser des bombes, se cacher derrière des cagoules n'est pas et ne sera jamais la solution. jouer le rôle de censeur alors que l'on ne représente qu'une minorité divisée me semble bien présomptueux pour ne pas dire malhonnête.
    quant à l'existence d'un nationalisme "modéré"... mieux vaut ne rien en dire.
    la réthorique n'est par l'art de dire des vérités mais souvent celui de faire accepter des contre-vérités.

    une constitution ne remplace pas les comportements individuels sauf à créer un état policier... mais peut être est- ce cela leur idée de la république démocratique de corse!

    alors, s'il vous plaît ne parlez plus en mon nom exprimez vos idées comme les vôtres et non comme celles d'un peuple que vous ne représentez pas et dont l'existence n'est pas affirmée en tant que tel puisque non défini!

  • #5

    quella (jeudi, 16 août 2012 18:35)

    Monsieur Simeoni est un personnage insulaire apprecié et aimé de tous les corses. Le peuple corse est une réalité, n'en déplaise à Olivier qui n'est peut etre pas corse, au fait ?

  • #6

    Pierre (jeudi, 16 août 2012 19:19)

    Je suis plutôt de l’avis d’Edmond Simeoni
    Sais tu Olivier que le pays le plus fort du monde est un pays Fédéral
    Sais tu Olivier que le pays le plus fort d’Europe est un pays Fédéral
    Sais tu Olivier que tous les pays d’Europe vont vers une décentralisation des pouvoirs
    Sais tu Olivier que même le Royaume Uni a donné une large autonomie à l’Ecosse, au Pays de Galle, à l’Irlande du Nord
    Sais tu Olivier que la Suisse petit pays a 22 cantons autonome et 4 langues officielles
    Sais tu Olivier que le Général De Gaulle, qui était certainement un meilleur Français que toi et moi, voulais en 1969 par referendum faire une véritable régionalisation, c’est les amis de Mr Bartelone qui l’on chassé du pouvoir
    Mr Bartelone et ses amis sont au pouvoir ils veulent le garder, ils ne céderont RIEN
    Pourtant la France a absolument besoin de cette décentralisation
    Sans vouloir te vexer Olivier je pense qu’Edmond Simeoni est un meilleur Français que toi

  • #7

    olivier (jeudi, 16 août 2012 22:51)

    meilleur français? une expression bien creuse.

    la vérité reste que pour des gents qui se veulent respectueux des peuples, il est peu glorieux de se sentir meilleur qu'un autre.
    la vérité est que comparaison n'est pas raison.
    la vérité est que le nationalisme corse est minoritaire
    la vérité est que l'invective fut-elle policée reste l'invective.
    la vérité est qu'il n'est pas question d'être meilleur
    la vérité est qu'il est trop facile de ne pas répondre aux vrais questions
    la vérité est qu'il est facile encore et toujours de croire que les responsables sont les autres
    la vérité est qu'il est malhonnête d'avoir une lecture tronquée de l'histoire pour ne garder que ce qui correspond à sa propre vision.
    la vérité est que les corse manifeste plus nombreux contre le lâche assassinat d'un préfet que pour le nationalisme
    la vérité est que le nationalisme corse est divisé
    la vérité est que l'affairisme en corse est une affaire de comportement individuel corse
    la vérité est que si les loyers sont chers c'est parceque des corses veulent gagner de l'argent
    la vérité c'est que les corses portent la responsabilité de leurs choix individuels et collectifs

    pour discuter il faut que vous répondiez aux questions posés par des arguments un peu plus réfléchi que "il est meilleur que toi"...
    il faut grandir,
    il faut réfléchir,
    il faut prendre tout depuis Aleria et la mort d'un gendarme, jusqu'au déclaration "lyrique" ...

    je laisse la place de meilleur à qui la veut
    je me contente de la vérité partagée avec tous ceux qui ne votent pas comme vous et qui qui, pour le coup sont majoritaires! ne vous en déplaise vous n'êtes pas le peuple corse mais seulement un fraction minoritaire de celui ci, si tant est qu'il existe. pour m'en convaincre, n'hésitez pas à le définir!

    à plus tard peut être.

  • #8

    vincent Carlotti (vendredi, 17 août 2012 07:22)

    Claude BARTOLONE a perdu un certain nombre d'occasions de se taire pendant ses vacances insulaires. Quand on est président de l'assemblée nationale et qu'on est appelé à donner son avis sur une question aussi épineuse que la question corse on tourne 7 fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir. Cela n'autorise pas pour autant ses contradicteurs, et en l’occurrence j'en suis un, à tenir des propos aussi péremptoires que guerriers: les corses sont face à un enjeu effectivement crucial sur lequel ils doivent en effet interpeller clairement l'ensemble de la nation française, mais il serait irresponsable qu'ils fassent comme si celle ci n'était pas elle même plongée dans de terribles difficultés que je n'ai pas besoin de détailler ici et que seule la résolution des nôtres devrait la mobiliser toutes affaires cessantes. Quant au président de la république, commençons par lui poser clairement les questions auxquelles nous souhaitons qu'il réponde, demandons au peuple de se prononcer tout aussi clairement sur leur pertinence, et après nous verrons ce qu'il convient de faire.

  • #9

    vincenti lastrajoli (vendredi, 17 août 2012 11:11)

    message pour OLIVIER.Il me semmble important Olivier que tu retourne a l'ecole ou que tu prenne quelques cours d'histoire et tu apprendras ainsi que la presence de la France en corse est du a un fait de Guerre ce qui en droit International constitue un crime.Quel Peuple Epris de Justice pourrait Accepter qu'un etat quel qu'il soit tire sa legitimite d'un Crime.C'est faire injure aux pendus du NIOLU aux MAssacrés d'Isulacciu di Fiumorbuu et a tout les Patriotes qui ont perdus leurs liberté et leur vies pour defendre leur Pays contre les envahisseurs de tout poils,et pour defendre la notion imprescriptible et universelle des Droits des PEUPLES a disposer d'eux meme.

  • #10

    Pierre (vendredi, 17 août 2012 16:11)

    La vérité mon cher Olivier est que tu me sembles aveugle et borné
    La vérité est que je te défie de trouver une erreur dans mes propos
    La vérité est que ce n’est pas de pousser des COCORICOS rageurs qui vont améliorer le système politique Français
    La vérité est que le système politique hyper centralisé Français va à contre courant de tout ce qui se fait dans les pays démocratiques en Europe et dans le monde
    La vérité est qu’il faut choisir ou TOUS les pays démocratiques se trompent et la France seule a raison ou c’est le contraire
    La vérité est qu’il me semble évident que c’est le contraire, et cela ne me réjouit pas
    La vérité est que de t'enerver ne changera rien à la vérité

  • #11

    Olivier (vendredi, 17 août 2012 19:04)

    Toujours aucune réponse sur le fond.

    Compter les morts pour un cause ou l'autre ne rend pas la cause plus juste pour autant.

    Il me semble que l'énervement n'est pas de mon côté.

  • #12

    Olivier (vendredi, 17 août 2012 19:09)

    Ne pas être d'accord avec certain entraîne donc l'obligation de retourner à l'école et d'accepter les qualificatifs d'aveugle et borné.

    Belle leçon que celle que vous voulez m'imposer.

    Les faits sont souvent authentiques mais cela ne protege pas des interprétations erronés voire fallacieuse.

  • #13

    BaronMariani (samedi, 18 août 2012 18:01)

    C'est un discours que j'entends souvent. On espère des corses une grandeur d'âmes surhumaine. Il faudrait qu'en masse ils rejettent la France et alors oui, on serait content, la revendication nationaliste serait légitime.

    Et quand ils ne rejettent pas la France, ce serait qu'ils l'aiment.

    Quand les caisses de l'état seront vides, quand on cessera d'endormir les corses à coup de subventions, on verra vite ce qu'il en est vraiment de cet "amour".

    La "vérité" c'est que souvent envahie, la Corse vit, mal, au dépend de son envahisseur, pourquoi le lui reprocher ? Mieux vaudrait s'adresser à l'état français qui se prête à ce jeu tordu avec la complicité d'une élite locale elle aussi "achetée".

    Dans l'empire romain moderne de la finance, il reste un petit village gaulois qui résiste encore, ce village, c'est la Corse ; le peuple, partout en France, feraient bien de s'en réjouir.

  • #14

    Tavana (samedi, 18 août 2012 19:00)

    Si la Corse est réellement une "colonie", comme M. Siméoni semble le penser, alors il convient de lui donner l'indépendance au plus tôt. Tout le monde y trouvera son compte...

  • #15

    Pierre (samedi, 18 août 2012 21:16)

    Qui a le pouvoir réel en Corse ? L’assemblée de Corse? NON le préfet, qui est un fonctionnaire aux ordres de Paris, en fait rien n’a changé depuis 240 ans
    Quant à l’Independence dont ……..on nous menace, arrêtons les promesses cela devient ridicule

  • #16

    quella (samedi, 18 août 2012 21:19)

    si ça n'a pas été fait avant, c'est qu'il y a certains intérêts qui priment sur le reste. Ils seraient d'ordre financier,voire question de gros sous, que ça étonnerait personne....

  • #17

    tavana (samedi, 18 août 2012 22:03)

    Personne ne vous "menace" de vous donner l'indépendance... Si le "peuple corse" souhaite vraiment être maître sur son île, qu'il le demande...Il rencontrera certainement une majorité chez les français pour l'accepter. Quant à imaginer un Etat fédéral en France, c'est méconnaître totalement l'histoire de notre pays. nous ne sommes ni allemands, ni américains. La décentralisation proposée par De Gaulle en 1969 était bien éloignée de tout projet fédéral.

  • #18

    Pierre (dimanche, 19 août 2012 11:44)

    Il suffirait uniquement de demander Tavana ?
    Dans un pays qui a fait deux guerres coloniales, sanglantes, couteuses, inutiles, il suffirait de demander l’indépendance? C’est avoir la mémoire courte
    Un pays qui n’est pas capable d’accorder la moindre autonomie à ses régions, il suffit de demander ?
    D’abord voir (sauf erreur de ma part) l’article 53 de la constitution
    En suite à l’heure de la mondialisation l’Indépendance est elle la bonne solution ?
    La Corse à mon avis n’a ni les moyens, ni les hommes, ni la mentalité, pour accéder directement à l’indépendance
    Qui a prétendu que De Gaulle voulait une France fédérale ? il voulait préparer les régions aux responsabilités
    Quelle prétention « nous français nous ne sommes pas des allemands ou des américains » il faudrait ajouter ni Anglais ni Italiens ni Espagnole ni Autrichiens ni Suisse ect….
    Quelle prétention !!!!!
    Nous Français nous ne sommes ni meilleur ni pire que les autres, malheureusement nous faisons beaucoup d’erreurs
    Mais comment réformer un pays ou des jacobins sclérosés se croient infaillibles
    Mais si tu veux nous donner l'indépendance Tavana ne te gènes pas la terre continuera à tourner

  • #19

    tavana (dimanche, 19 août 2012 13:11)

    Qui est prétentieux ?... Les lecteurs jugeront. Ton discours exsude la haine et le mépris...
    Tu sembles ignorer qu'après les deux guerres coloniales aussi stupides qu'exécrables, toutes les anciennes colonies d'Afrique ont obtenu leur indépendance. Je reste persuadé que la France pourrait sans problème se séparer de la Corse, si cette dernière le souhaitait vraiment. L'inverse est moins évident.


  • #20

    Pierre (mardi, 21 août 2012 11:25)

    Ou vois-tu de la haine et du mépris ?
    Je cite des faits incontestables, si cela dérange peu importe
    On ne peut s’améliorer qu’en ouvrant les yeux et en reconnaissant ses erreurs, cela est il si difficile ?
    La Sardaigne se développe mieux que la Corse devine pourquoi ?

  • #21

    Olivier (mercredi, 22 août 2012 08:06)

    Une fois encore des faits incontestables peut être mais parcellaires puisque ignorant les autres :
    L'histoire ne se limite pas aux faits Qui nous arrangent , il faut les prendre tous. L'histoire n'est qu'un instrument de propagande lorsqu'elle est employée de manière partiale.
    Confère toute les belles dictatures fussent elles démocratiques.
    La vérité est dans l'analyse pas dans l'affirmation.

  • #22

    Pierre (mercredi, 22 août 2012 10:00)


    Oui
    L’histoire devrait etre une science, c’est souvent un instrument de propagande
    Oui tous les faits
    Mais quand on constate qu’une majorité de pays ont trouvé une solution à certains problèmes on est en droit peut etre de s’interroger et la réponse « mais la France c’est différent » est une réponse peu convaincante

  • #23

    Olivier (mercredi, 22 août 2012 12:31)

    Relisez les commentaires.
    Je n'ai pas lu cela