Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Des Assises de la formation et de l’emploi organisées à l’automne

Josepha Giacometti
Josepha Giacometti

Après les Assises du foncier et du logement, l’Assemblée de Corse organisera, à partir de fin octobre, les Assises de la formation et de l’emploi dans le même souci d’une démarche participative. Ces Assises, qui dureront trois mois, de novembre à janvier, s’articuleront autour de débats et de tables-rondes sur des problématiques précises, la mise en œuvre d’un sondage auprès des jeunes et un Livre Blanc sur Internet. 

C’est une question orale de Josepha Giacometti, posée en avril dernier à l’Assemblée de Corse, qui a mis le sujet sur la table. L’élue territoriale du groupe Corsica Libera interpelait le président de l’ADEC (Agence de développement économique de la Corse), Jean Zuccarelli, sur la « discrimination à l’emploi » dont seraient victimes, sur le marché local du travail, les jeunes Corses dotés d’une formation insulaire ou diplômés de l’université de Corte, lorsqu’ils « postulent, à compétences égales, à certains postes avec des personnes venues de l’extérieur ». La question faisait suite à la dénonciation de cette situation par la section EDF-GDF du STC (Sindicatu di i travagliadori corsi).

Josepha Giacometti demandait à la CTC de « se saisir de ce problème, en tant qu’institution se préoccupant des intérêts matériels et moraux des Corses, au travers d’Assises, comme ce fut le cas pour le foncier et le logement ». Le groupe indépendantiste, Corsica Libera, souhaitait, en effet, réunir et auditionner l’ensemble des acteurs en la matière pour mener une réflexion, définir des priorités et élaborer des propositions permettant aux jeunes insulaires « de construire la Corse de demain» grâce à de solides compétences.

Un Livre Blanc

Acceptant le principe, Jean Zuccarelli a révélé, fin juillet, le modu operandi de ces Assises. Prévues sur une durée de trois mois, celles-ci devraient s’ouvrir, fin octobre ou au plus tard début novembre, par une journée de débat au Palais des Congrès d’Ajaccio.

Cette journée débutera par une présentation du marché de l’emploi insulaire et des outils mis en place par la CTC, l’ADEC, l’Etat et Pôle Emploi en matière de formation et d’aide à l’emploi. Suivra un débat sur les deux thématiques suivantes : « Formation, parcours et continuité professionnelle : Enjeux et défis pour la région Corse » et « Territorialisation : Vers un égal accès pour tous ? »

Dans le même temps, sera ouvert un site Internet qui proposera un Livre Blanc de la formation et de l’emploi que les internautes pourront contribuer à remplir. Un blog permettra de s’informer régulièrement des comptes rendus des ateliers qui se tiendront tout au long de ces Assises. Un sondage sera effectué auprès de 1000 à 2000 jeunes vivant en Corse et âgés de 18 à 25 ans sur leurs préoccupations en matière d’emploi.

Des thèmes précis

Des tables-rondes seront organisées partout sur le territoire sur des thèmes précis.

Pour l’instant, neuf thèmes, susceptibles d’être amendés, ont été retenus :

- Quels débouchés pour les jeunes diplômés ? Adéquation des formations par rapport au marché du travail local.

- Les filières d’avenir et leurs perspectives d’emploi : Economie sociale et solidaire, Economie verte, Energies renouvelables, Technologies de l’information et de la communication…

- Le secteur du tourisme : vers une pérennisation des emplois ?

-Les obligations des entreprises en matière d’emploi et de formation professionnelle : handicap, parité hommes/femmes, seniors…

- La langue corse, facteur d’intégration ? L’utilisation du bilinguisme dans l’entreprise.

- L’alternance et l’intégration de l’apprenti dans l’entreprise.

- L’accès à l’information et la simplification des procédures.

- La compétitivité par l’accroissement de la compétence des salariés.

- L’entreprenariat : comment développer l’envie d’entreprendre chez les jeunes ?

Deux comités de suivi

Toutes les collectivités territoriales et leurs élus seront invités à participer à ces Assises : la CTC, les deux Conseils généraux de Haute-Corse et de Corse-du-Sud, les Communautés d’agglomération de Bastia et d’Ajaccio, les mairies de Bastia, d’Ajaccio et d’autres villes non encore choisies. Seront également présents : l’Etat et ses opérateurs, Pôle Emploi, l’Université de Corse, le Rectorat, le MEDEF, les branches professionnelles, les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé qui finance la formation professionnelle), les organismes de formation, les Chambres consulaires, l’ARML (Association régionale des missions locales) et les missions locales, les réseaux d’accueil, CAP Emploi et la CRESS (Chambre Régionale de l'Economie Sociale et Solidaire)…

Deux comités de pilotage seront mis en place pour assurer l’organisation et le suivi de ces Assises. Un comité de pilotage technique restreint sera composé de fonctionnaires et d’agents de l’ADEC, de la CTC, de la DIRECCTE et du GIP Corse Compétences. Un Comité de pilotage, formé d’élus, servira d’instance politique.

Les synthèses des ateliers, les contributions au Livre Blanc et le résultat du sondage seront communiqués lors de la journée de clôture prévue en janvier 2013 à Bastia.

                                                                                                                                        N. M.

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    Luna (jeudi, 16 août 2012 18:57)

    C'est une très bonne initiative ! A fortiori si elle est fructueuse !
    Mais pourquoi cet ostracisme envers les séniors ?
    Ils sont les grands oubliés et représentent une majorité dans une île vieillissante ...........;