Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Retour gagnant pour le Sporting à Sochaux

Les Corses, menés à la pause, ne se sont pas désunis et ont renversé la vapeur grâce à un jeu toujours offensif, au laxisme sochalien et au coaching gagnant de Frédéric Hantz. 

Stade Bonal de Sochaux

FC Sochaux : 2 – 3   SC Bastia :

Arbitre. M. Cailleux assisté de MM. 

Avertissements : Lopy (41e) pour Sochaux et Mary (41e) pour Bastia

Buts : Privat 13e et Doubai 89e pour Sochaux. Modeste 59e, Maoulida 75e et 84e pour Bastia

FC Sochaux :

Crosi, Corchia, Kanté, Sauget (cap), Poujol, Doubai, Lopy, Privat, Razzagui Camara, Yartey, Roudey

SC Bastia :

Novaes, Angoula, Marchal, Marque, Mary, Palmieri, Thauvin, Cahuzac (cap), Yatabaré, Rothen, Modeste. 

Arrivés très en retard dans le Doubs à cause d'un problème d'avion qui n'a décollé qu'à 14 heures 30 de Bastia, on craignait un « retard à l'allumage » des Bastiais en ce début de match à Sochaux. Il n'en fût rien.

Du moins pour les dix premières minutes ou le Sporting réalise de belles combinaisons animées par Cahuzac, Rothen et Thauvin qui apportent tour à tour le danger devant le but Sochalien.

Il manque seulement un petit brin de réalisme à Modeste et Yatabaré pour ouvrir le score.
Mais dès le coup le premier coup de pied arrêté obtenu par l'adversaire, le Sporting encaisse son premier  but de la soirée.
A la réception d'un corner frappé par Roudet côté droit, Privat devance la sortie ratée de Novaes pour marquer d'un coup de tête à bout portant.
Thauvin et Rothen sonnent alors la charge et quelques minutes après  mais ils butent encore sur  Crosi,le portier Doubiste.
A la demi-heure de jeu, Sochaux aurait pu doubler la mise sur une action de Camara qui faisait la différence côté gauche et depuis la ligne de but, centrait en retrait à ras de terre pour Doubai au second poteau. Gêné par le retour de Rothen, le milieu ivoirien ne parvenait pas à pousser le ballon dans le but vide.
Et à quelques minutes de la mi-temps, Marque préserve l'intérêt du match, puisqu'il intervient dans les pieds de Privat qui s'apprêtait à frapper, à l'entrée de la surface.  L

Un autre Sporting

Au retour des vestiaires, les hommes de Frédéric Hantz revenaient avec de meilleures intentions bien décidés à revenir au score face à une équipe de Sochaux qui n'était vraiment pas flamboyante.
La possession du ballon étant devenue bastiaise depuis la reprise,  normal que dans ces conditions le Sporting revienne au score.
 A la 60ème minute de jeu, Palmieri débordait côté gauche et centrait devant le but. Modeste, fidèle à sa réputation de buteur, campé au premier poteau, trompait Cros d'une balle piquée.
Quelques minutes plus tard, Frédéric Hantz allait opérer le changement qu'il fallait en appelant Maoulida à la rescousse.
Doublé de Maoulida
Et si on doit à la vérité de dire qu'à ce moment là Sochaux se multipliait pour essayer d'enlever la décision, on doit aussi souligner que la victoire alla à la formation qui la désirait le plus.
Et à ce jeu-là, on le sait, me Sporting n'a de leçon à recevoir de personne.
Khazri, en adminstrait une belle preuve en faisantt la différence dans le couloir gauche et trouvait Maoulida tout seul au second poteau. Une aubaine pour l'ancien lesnois qui marquait sans problème d'une tête à bout portant dans le but vide.  Et ce n'eétait pas terminé.
Moins de dix minutes plus tard, en effet, le Sporting faisait le break grâce à un nouveau but de Maoulida qui réalisait son premier doublé en Ligue 1. Toifilou reprenait d'une tête victorieuse au point de penalty un coner enroulé par Khazri depuis la gauche. Crosi, statique, était encore battu.  Dans les dernières minutes, Sochaux réduira le score par Doubai, mais cela sera pas suffisant pour empêcher la victoire bastiaise ! 

Ainsi sept ans après avoir quitté la Ligue 1, Le Sporting Bastia a réussi un retour gagnant dans l'élite ! 
                                                                                                                            André CARLI 

Maoulida : " On ne lâchera rien"

« Cette victoire nous fait très plaisir, elle intervient dans le prolongement de notre très bonne dynamique de la saison passée. Je tiens à féliciter Khazri qui, pour son premier match en Ligue 1, me donne deux passes décisives. Je suis très fier de notre première victoire qui démontre toute la détermination du Sporting pour ce début de saison. On ne lâchera rien tout au long de la saison »

Écrire commentaire

Commentaires : 0