Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

A Calvi Thomas Dutronc « enflamme » les Nuits de la Villa

La 1re édition des Nuits de la Villa s’est terminée en apothéose ce vendredi soir avec un concert exceptionnel donné par un invité surprise : Thomas Dutronc. Le petit amphithéâtre du célèbre palace calvais était bien trop petit pour accueillir le nombreux public qui se pressait pour découvrir l’invité et assister à cette « Der ».

Rappelons que le rêve du maître des lieux, Jean-Pierre Pinelli  était depuis bien longtemps  d’essayer de redonner vie aux Nuits d’Alziprato, dans l’enceinte de La Villa.

Ce rêve est devenu réalité cette année  avec ces 1res Nuits de La Villa. C’est le cadeau qu’il a fait aux clients de l’hôtel pour les 20 ans de son établissement.

Après un concert d’ouverture du groupe polyphonique corse « A Filetta », suivi d’un concert du pianiste Jean-Bernard Pommier, d’une soirée exceptionnelle d’un autre pianiste  Dmytro Sukhovienko et d’un concert de  Agnieszka Ufniarz, au piano, c’était la clôture ce vendredi

 Les concerts des Nuits de La Villa ont la particularité d’être gratuits. Ils sont donnés au profit d’œuvres caritatives, et les spectateurs sont appelés à donner ce qu’ils souhaitent, à la sortie du concert.

Ce vendredi soir on l’a dit, la public a été comblé avec un concert d’un tout autre registre.

Thomas Dutronc qui est chez lui en Balagne est venu en voisin de Lumio pour donner un concert qui, disons le tout de suite à « enflammé » le public et a été d’une intensité remarquable.

Il a fallu pousser les murs pour accueillir le public qui ne demandait qu’à vibrer.

Dans la foule, au hasard des regards, on notait la présence d’un côté de la maman de Thomas Dutronc, Françoise Hardy qui ne voulait rien manquer du concert et de l’autre Jacques Dutronc, debout dans les marches pour encourager le fiston, mais aussi pour chauffer la salle !   ou encore le chanteur Antoine Ciosi, venu voir sur scène son fils Jérôme, guitariste et compagnon de route de Thomas Dutronc depuis ses débuts

Pierre Moscovici, ministre de l’économie et des finances était également présent, tout comme Ange Santini, maire de Calvi, membre du conseil économique, social et environnemental, François Vincentelli, maire de Santa Reparata di Balagna et président du festival Musica Classica et de très nombreuses personnalités du showbizz.

Accompagné de ses musiciens habituels, on l’a dit le guitariste Jérôme Ciosi, Pierre Blanchard au violon, Fred Jaillard à la guitare, David Chiron à la contrebasse et Stéphane Chandelier à la batterie, , Thomas Dutronc a rapidement conquis son public. Décontracté, un tantinet coquin, jouant de son charme, le chanteur et ses musiciens se sont adaptés en fonction des moyens à leur disposition. Thomas Dutronc qui revient sur le devant de la scène avec un nouvel album   «  Silence, on tourne en rond » a puisé dans celui-ci  pour faire découvrir des titres appelés à connaître le succès mais a aussi puisé dans le de son premier album  "Comme un manouche sans guitare" et des titres comme "j’aime plus Paris" ou encore "jeune, je ne savais rien" . Le public en redemandait sans cesse. L’instant était trop magique pour en rester là.

Son concert était à la fois original, drôle et convivial.

Le roi du swing, s’en donnait à cœur joie. Et puis, comme il fallait bien se quitter à un moment ou à un autre, ce virtuose de la guitare qu’est Thomas Dutronc s’est offert un duo avec  son violoniste Pierre Blanchard pour parfaire son image.

A la fin du concert, Jean-Pierre Pinelli remerciait le public et tous ceux qui ont contribué au succès de ces 1res Nuits de La Villa.

Un buffet était ensuite offert autour d’une des piscines du palace.  

Thomas Dutroc et ses musiciens seront en concert ce dimanche soir à Erbalunga. Un concert à ne pas manquer.

                                                                                                                Jean-Paul LOTTIER

Écrire commentaire

Commentaires : 0