Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Per a Pace au Maroc à la rescousse de l'orphelinat Sidi Bernoussi

Toujours dans l'action impliquant ses principes fondamentaux de Paix, de respect des droits humains et de solidarité, l’association Per a Pace créée au début des années 1990, a mis en œuvre fin juillet à Casablanca (Maroc), au sein de l'orphelinat dans le quartier populaire de Sidi Bernoussi, la première partie d'un projet solidaire dont le but était la réfection des blocs sanitaires de l'établissement. 

Le projet soutenu par le ministère des Affaires Etrangères, et avec l’appui de  Simon Renucci maire d’Ajaccio, consistait en la réfection des sanitaires de l'établissement. Construit en 1986 par l'Association Bienfaisance, de Sidi Bernoussi, il abrite près de 300 pensionnaires garçons, abandonnés, orphelins ou issus de famille démunies.  

Les travaux ont été réalisés en été afin de profiter de l'absence des enfants partis en colonies de vacances. 

Ces actions définies dès 2010,  portées par Per a Pace, en direction du centre verront la deuxième partie s'effectuer en octobre prochain, et consistera en l'envoi de matériel solidaire. 

28 enfants  de 6 à 9 ans étaient concernés par ces premiers travaux du bloc sanitaire Baraa (innocence). Après des métrés et l'inventaire du matériel à acheter, cette pièce composée de 4 douches, 4 wc et 6 lavabos a été recomposée dans sa totalité: plomberie, peintures, miroirs, rideaux de douche... par le personnel qui assure la maintenance du centre. 

Le bâtiment du groupe Noor (lumière), concernant les 10/12 ans, avait eu les travaux du bloc sanitaire déjà effectués par une association anglaise. Seule la cage d’escalier couvrant 2 étages avait besoin d’être repeinte et certaines vitres cassées remplacées, ce qui a été accepté par l'Association Per a Pace. Accordé aussi le financement d'une  pose de faïence correcte dans le bloc sanitaire Essalam (Paix) des 12-14 ans pour une superficie de 120 m2. 

Le projet a été complété par l’achat de plaques de contreplaqué permettant la réparation de chaises de classe et de deux caisses à outils complètes pour le plombier et l’électricien du centre. 

Cette action a aussi été l’occasion, pour l'association corse et son président Jean-Jacques Casamarta, de visiter et rencontrer l’association marocaine de lutte contre la violence à l’égard des femmes à Casablanca.  Créée en 1995, elle vient en soutien aux femmes à travers des services dispensés par le centre d’écoute, d’orientation juridique et de soutien psychologique. Elle plaide et agit en faveur de changements des politiques publiques discriminatoires afin d'éliminer la violence à l’égard des femmes. Elle contribue aussi au changement des mentalités… 

Enfin l’occasion aussi a été de jeter les bases d’un prochain séjour solidaire avec Brahim Mouis, correspondant de Per a Pace au Maroc et organisateur de séjours dans le cadre d’un tourisme solidaire, tel qu’il est d’écrit dans l’ouvrage Maroc Terre de Partage, une coédition Per a Pace et Au nom de la mémoire.

Écrire commentaire

Commentaires : 0