Flèche bas Flèche haut

Liens utiles

Challenge Michel Moretti : L'AC Ajaccio l'emporte devant Cagliiari (2-1)

Dans une rencontre d’une bonne facture, et d’une intensité physique remarquable, les Oursons, par Mostefa et Cavalli, ont décroché la victoire, face aux Sardes du Cagliari Calcio (Serie A). C’était là le dernier test pour les hommes de Dupont, avant un déplacement périlleux à Nice. L’ACA a montré, hier soir, qu’il était prêt pour entamer les hostilités. Un peu plus tôt, les vétérans avaient montré la voie à leurs disciples, en s’imposant face aux anciens Gaziers, lors du Challenge Cirelli-Casili.

 La fiche du match 

Stadiu François Coty, Sabbatu u 4 d’Agostu di u 2012

Tempu : Caldu ; Tarrenu : Bonu

Spettatori : Circa 2 500

Arbitru : Mr Dany

Scopi : Mostefa (32’), Cavalli (86’) pà l’ACA ; Conti (61’) pà Cagliari

ACA : Ochoa, Diawara, Medjani, Poulard, Bouhours, Faty, Pierazzi, Mostefa (Cavalli 65’), Diarra (Tiberi 84’), André (Belghazouani 65’), Eduardo (Delort 65’)

Addestratori : Alex Dupont

Cagliari Calcio : Agazzi (Avramov 46’), Ariaudo (Eriksson), Nainggolan (Muru 81’), Conti (cap), Cossu, Astori, Pisano (Perico 60’), Rossetini, Cardoso Ribeiro (Ibarbo 69’), Dessena (Ekdal 60’), Pinilla (Larrivey 60’).

Add. : Massimo Ficcadenti.
La famille Acéiste a connu hier une belle journée. Tout d’abord, avec ce match des Anciens remporté face aux vétérans du GFCA, aux tirs au but. Les Gentili, Muselli, Akalaï, Ottavy, Subrini et autres gloires du football ajaccien se sont livré à un match d’exhibition fort plaisant, de deux fois trente minutes. Après un score de deux buts partout, les deux équipes se sont livrées à des pénaltys, pour que l’ACA l’emporte finalement trois tirs à un.

 

Dans un second temps eut lieu ce match face au Cagliari Calcio. Pensionnaire de Serie A, le club Sarde possède des qualités, et l’a bien démontré sur la pelouse de Timizzolu. Les Dessena, Conti, et Ibarbo ont bien « bougé » l’ACA au physique, n’hésitant pas à jouer aussi intensément que si le match était celui d’une coupe d’Europe. Les Oursons ne s’en sont cependant pas laissé compté, et ont répondu présents au défi physique. Alex Dupont présenta au coup d’envoi un 4-1-4-1 modulable en 4-3-3 intéressant et efficace autant devant que derrière.

 Le match débute de manière peu spectaculaire, mais très dure physiquement. La chaleur ajoutée au rythme imposé par les Sardes au milieu de terrain rend l’engagement de la partie poussif.

Il faudra donc attendre de passer la vingtième minute, pour voir peu à peu les acéistes développer leur jeu, et les milieux réussir à passer le dernier rideau. Les ailes ont bien fonctionné coté ACA, et les milieux axiaux que sont Pierazzi et Mostefa ont fait leur boulot, entre relanceur et distributeurs du jeu. Pui à la demi-heure, une séquence ajaccienne amena l’ouverture du score. Diawara ajuste un centre, que la défense ne parvient pas à dégager, et Medhi Mostefa, devant la surface, se targue d’un superbe ciseau retourné pour ouvrir le score. Sur ce superbe geste, le match va vraiment commencer, et le ton se durcir. Mostefa se chauffe un peu avec Pisano, et les contacts se font plus bruyants. La pause est cependant sifflée sur ce score, et sur une bonne note coté rouge et blanc. Pas de changement à la pause donc.

 

La seconde mi-temps débute sur un bon rythme, et l’ACA manque même de doubler la mise, sur une chevauchée fantastique de Poulard. Le vieux briscard a encore de beaux restes et le prouve, interception, relance, décalage, appel et une tête qui frôle le but, le tout sur 80m ! On croirait Puyol dans ses heures de gloires ! Mais du rêve, les Oursons retombent vite dans la réalité de ce match âprement disputé. Les Sardes réagissent et c’est le capitaine, Conti, qui réduit le score malgré la parade d’Ochoa. Le tir était puissant et finit au fond, un but partout à l’heure de jeu. Le jeu va alors se hacher quelque peu, et laisser peu de place aux attaquants des deux équipes pour s’exprimer. D’autant plus que les deux camps font tourner leur effectif. Et Dupont va réaliser un coaching gagnant, puisque, sur une passe hasardeuse de Conti, Delort qui remplaçait Eduardo se rue sur la balle, décale pour la course de Cavalli, qui fusille Avramov, pour le second but. Deux à un, ce sera le score final.

 

L’ACA remporte donc ce cinquième Challenge Moretti, face à une belle équipe de Cagliari, qui pourrait aisément, malgré sa quinzième place en Serie A, rivaliser avec des européens de L1. La soirée s’acheva sur les remises des trophées des Challenges, à commencer par les challenges Cirelli et Casili, remis aux capitaines des sélections des anciens Acéistes et Gaziers. Puis ensuite, après les trophées commémoratifs, vint celui, par les enfants de Michel Moretti, du Challenge qui porte son nom, depuis maintenant quatre cinq ans.

                                                                                                                     Olivier CASTEL

 

                                                                                                          (Photos Olivier Castel)

Écrire commentaire

Commentaires : 0